• Le monde est un arbre (suite et fin)

     

    arbres

    qui habitez les haïkus

    je vous écoute

    j'écoute votre sève de silence

     

    et Ryôkan m'émerveille

    le monde est devenu

    un cerisier en fleurs

    ...

    Le monde est un arbre

    et nous feuillons infiniment

    entre la mort et la vie

    ...

    arbre d'étoiles recueillies

    chemin de cœur chemin de vie

     

    chemin que prennent sans répit

    les cyprès de Vincent

    en poussière d'étoiles

    cyprès galaxies

    eaux vives de l'instant

    émergeant toujours du présent

    cyprès foudroyés foudroyants

    hors du mesurable

    énergie pure 

    discontinuité créatrice

    vision d'une vie enfin complète

     

    le monde est un arbre

    et nous sommes les feuilles

    de ses branches

    un arbre dressé

    qui regarde les veines du ciel

    un arbre perdu

    qui pousse au centre du monde

    un arbre éperdu

    qui se couche lentement sur le lit du vent

     

    Zéno BIANU

    (le désespoir n'existe pas)


    4 commentaires
  • Le monde est un arbre (suite)

     

    le monde est un arbre

    et nous sommes les feuilles

    de ses branches

    nous feuillons infiniment

    entre splendeur et souffrance

     

    je n'y suis pour personne

    dit l'arbre nu d'Emily Dickinson

    chaque arbre est un dessin d'herbier

    lui répond Sylvia Plath

     

    chaque arbre

    ouvre à la plus haute qualité d'attention

    chaque arbre dit

    son infinie révérence

    à tout ce qui est

     

    chaque arbre écoute

    notre éclosion

     

    arbre de coeur arbre de vie

    chemin de veine en paradis

     

    Zéno BIANU

    (le désespoir n'existe pas)


    3 commentaires
  • Le monde est un arbre

     

    un arbre dressé

    qui regarde les veines du ciel

    un arbre perdu

    qui pousse au centre du monde

    un arbre éperdu

    qui se couche lentement sur le lit du vent

     

    le monde est un arbre

    le monde est un arbre

    et nous sommes les feuilles

    de ses branches

     

    c'est l'arbre étoilé d'anges

    que vit un jour

    le tout jeune William Blake

    au milieu d'un champ

    ....

    ce sont les arbres-poumons d'Amazonie

    qu'il faut défendre pour l'éternité

     

    ce sont 

    avant tout et à jamais

    les oliviers de Giotto

    oliviers bienveillants

    frères arbres

    attentifs à la descente du bleu

    dans l'esprit de Saint François

     

    attentifs à descendre 

    pour mieux s'élever

    descendre

    au plus profond des racines

    pour atteindre le fond du ciel

    ...

    Zéno BIANU

    (le désespoir n'existe pas)

     

     


    10 commentaires

  • 2 commentaires
  •  

     

    Val des merveilles de Zéno BIANU

     

    VAL DES MERVEILLES

     

    deux noms dans la neige

    où se prosternent les étoiles

     

    le corps du temps

    s'est recourbé

     

    l'instant vibre

    en fragments de foudre

     

    frisson bleu du vivant

     

    Zéno BIANU

    (Infiniment proche et le désespoir n'existe pas)


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique