• Les Cabardouche nous proposent  le jeudi poésie du 21 février  de créer une anaphore 

    A la manière de Jean Paul Schneider vous conservez la structure suivante :

    Tu dis … et déjà … en ajoutant les images de votre choix.

    Longueur libre mais au moins 6 fois la même structure.

    Tu dis
    Tu dis sable
    et déjà
    la mer est à tes pieds
    Tu dis ….
    et déjà

     

    Tu dis 

    (pour cette petite femme au sourire lumineux, chaleureux, confiant)

     

     

    Tu dis avenir

    et déjà

    vous quittez la Roumanie.

    *

    Tu dis maison

    et déjà

    la chaleur couvre vos épaules

    *

    Tu dis travail

    et déjà

    tu remises les jours à mendier

    *

    Tu dis école

    et déjà

    toi et ton mari accompagnez vos enfants.

    *

    Tu dis France

    et déjà

    tu remercies le ciel

    *

    Tu dis espérance

    et déjà

    Tu oublies la caravane, la faim et le froid

    *

     


    14 commentaires
  • Défi 215 avec  ABC

    Défi 215 

     

    le capitaine ABC nous propose :

     

    “Qui suis-je ?”

    Écrivez une phrase qui parle de vous, sans vous décrire, mais à travers laquelle,

    ceux qui vous connaissent, à coup sûr vous reconnaîtront.

     

    ............

     

    Juste quelques mois après sa naissance difficile dans une ville du centre de la France, notre balance de blogueuse, rejoint avec sa mère, son père balancier vivant tout là haut, pas loin des Luxembourgeois et des Allemands.

    .....

    Pas de réponse... je poursuis... blogueuse pas trop bonne élève, pension chez les soeurs de la Providence, elle termine presque dernière en 5ème avant d'intégrer une classe de certificat d'études qui lui donnera tout le punch pour reprendre confiance

    ...

    Je survole ... cinquante années, mariage, enfants adoptés, secrétaire, elle rejoint la blogosphère peu après avoir recueilli Durga, chaton de cinq semaines, renversé par un véhicule juste devant leur voiture...

    ...

    Toujours pas trouvé... elle prend comme surnom le nom de sa douce chienne, crème des crèmes, accolé au nom de sa  chatte sauvageonne... Elle est végétarienne et aime la photographie, les animaux,  la spiritualité,  la littérature, la poésie, la famille,  ses blogueurs amis ...

    .....

    Elle est ... Elle est ... Durgalola

     

     

    merci à Olivier LIRON

    (Einstein, Le sexe et moi - romance télévisuelle avec mésanges)

    qui me donne l'idée de faire à la façon de Julien Lepers


    20 commentaires
  •  une poésie que vous aimez

    et que vous pouvez écrire de tête (enfin presque)

     

     

     

    Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
    Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

    Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
    Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
    Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
    Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

    Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
    Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
    Comme ceux des aimés que la Vie exila.

    Son regard est pareil au regard des statues,
    Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
    L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

     

    Verlaine

     

     


    16 commentaires
  • Défi 214 avec Fanfan

     

    Les croqueurs de mots vont écrire une lettre pour demander un emploi (sorte de lettre de motivation) ,en prose, en vers, en image , comme on veut. Mais il faudra convaincre le futur employeur.Dans cette lettre, il faudra  “incorporer”, pour que la mayonnaise tienne,  des titres de chansons .

     Fanfan a choisi Aznavour (Si on déteste on peut choisir des titres d’un chanteur qui nous convient ).

    J'ai préféré MORANE avec les uns contre les autres, toutes les mamas,   sur un prélude de Bach.

     

     ---------------------------

     

    Alexia D'ANNUNZIO

    3 rue des Vents fleuris

    42000 SAINT ETIENNE

     

    Madame, Monsieur,

    A la suite de votre annonce parue sur le bon coin depuis le 25 décembre 2018, je postule à l'emploi de "mama".

    Quand j'ai vu votre texte de parents qui après un congé parental de Madame, avaient besoin d'une personne de confiance pour vos enfants (Lisa, Marine et Jovial), je me suis dit que cela tombait à pic. Après 15 ans d'armées, comme infirmière, me voici en retraite, célibataire, sans enfant et disponible rapidement.

    Je ne suis pas une fine cuisinière ; mon stage à la ferme-auberge "les uns contre les autres" s'est terminé par un certificat justifiant de mon intérêt au métier, ma qualité de service à la clientèle et un satisfecit pour les œufs sur le plat. 

    Par contre, les enfants pourront compter sur moi pour leur lire des histoires (le petit prince de Saint Exupery, Ernest et Célestine) jouer à la marelle et s'amuser à cacher des objets dans le jardin. 

    Je ne parle pas couramment l'anglais mais très bien l'Italien ; ma famille est originaire du lac de Côme. Je joue même un peu de piano et improvise sur un prélude de Bach.

    Egalement, je peux leur faire découvrir la nature, leur apprendre à nager. Si les enfants aiment jouer à la poupée, moi aussi, s'ils préfèrent chevaucher un cheval, je serai le cheval et s'il faut chanter, je chanterai. Nous irons à la bibliothèque, à l'école et chez vos parents. 

    Pour conclure, je leur apprendrai à dire bonjour, s'il vous plaît et merci. 

    Je vous communique, comme vous le souhaitez, les noms de deux personnes prêtes à me recommander : la lieutenant-colonel Valérie MORCEL, cheffe de corps du 54e régiment de transmissions d’Haguenau et Madame Bernadette MISTIGRIS, tricoteuse confirmée à Béziers. 

    Si de toutes les mamas que vous rencontrez, vous me choisissez, soyez certains que je serais la plus heureuse des mamas.

    Recevez mes meilleures salutations.

     

    Alexia D'ANNUNZIO

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Pour Noël, il nous était demandé aux croqueurs de mots d'écrire une lettre au Père Noël, de l'envoyer au capitaine Domi. Nous avons vingt à participer. Si vous souhaitez lire les lettres, cliquez ICI et vous verrez sous la bannière toutes les lettres reçues. Ensuite, chacun a pu voter pour choisir 5 lettres et c'est la copinaute Zaza qui a été choisie. 

     

    défi 214 : lettre au père Noël

     

    Chers Père et Mère Noël,

     

    En ces temps d'obscurité, de crotte et d'opium pour les hommes sans rêve, nous vous écrivons pour rappeler, qu'ici, sur terre, dans la famille humaine et animale, des enfants en casquette ou des grands en pantalon, costume trois pièces ou velours et pull over jacquard, vous supplient de venir apporter joie, lumière et petits cadeaux.

     

    Nous sollicitons Mère Noël de concocter un gâteau bien sûr miraculeux «le weinachtskuchen »(dans la recette : du pumpernickel , du lait de soja, du sucre de canne, des raisins, des amandes, de la poussière d'étoile, surtout) mijoté de nombreuses heures dans une énorme gamelle sur le feu éternel.

     

    Les temps des croqueurs infernaux règne (animaux élevés tels des produits industriels, seulement leur cœur lui existe bien, hommes-picsou pianotant sur leurs ordinateurs, hausse, baisse des actions, femmes devenant plus homme que certains hommes plus machine à calculer qu'homme, pilleurs de terres, exploiteurs de forêts, décapiteurs d'emplois, générateurs de misère, promoteurs de starisation éphémère,...) et le petit sans chaussette pleurera, transi sous 4 couvertures dans la caravane non chauffée (plus de gaz ..) où sont réfugiés ses parents venus de l'Est.

     

    Chers donateurs de réconfort, de tendresse et d'amour, nous vous supplions, aidez-nous ! Tous, nous sommes appelés à croire à votre soutien. Un homme perdu a tué des innocents à Strasbourg, des familles sont en peine. La clé, c'est votre amour dans les cadeaux aux nœuds jolis, le morceau de weinachtskuchen délivrant le malheureux ou la malheureuse de tous ses nœuds. Un morceau sera bienvenu aussi pour les humaines et les humains, sensibles et doux, les bébés et les artistes de tout poil et aussi les vaches, truies et poulets entassés.

     

    Des enfants de partout, Le Puy, Florence, Kananga ou Rosario, vous demandent de les accepter en stage, six mois ou six ans ! Le paysage, chez vous, est si pur, clair et coquet, peuplé de verdiers, perroquets et rennes … et votre aide si précieuse, qu'ils apprendront à propager la paix sur Terre. Grâce, 10 ans, est prête à venir dès ce soir.

     

    Nous vous remercions, tous, que nous soyons du Groenland, du Nicaragua, de Madagascar, d'Islande ou de la plus petite des îles habitées, de nous écouter et de venir, encore cette année, sur Terre distribuer vos cadeaux.

     

    Chers parents du ciel des rêves, nous vous vous embrassons. Smack !!!

     

    signé,

    Nous, peuple des terres abîmées.

     

    défi 214 : lettre au père Noël

     

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique