• découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

    Lorsque nous sommes arrivés en Irlande, nous savions quels seraient nos lieux de séjour, que nous voulions voir la chaussée des Géants et peut-être un château. Pour le reste, nous avions pris un guide vert et le guide du routard. Chaque soir, nous choisissions nos lieux de visite en fonction de nos déplacements. Ce matin-là, nous allions vers Donegal en passant pas très loin de Sligo.   

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Thurlough Church fut notre premier arrêt ce jour-là. 

    nous étions les seuls, enfin presque, un troupeau de vaches, nous regardait avec curiosité. 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     La tour a été construite entre 900 et 1200 pour les moines durant les invasions. Ils y protégeaient leurs reliques et livres enluminés. Les abbayes irlandaises ont toujours un air paisible et "inspiré". Les tombes disparaissent sous l'herbe et sont disséminées sans ordre bien précis (du moins à nos regards). 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Le deuxième arrêt, près de Sligo fut à Corrowmore Megalithic Cemetery. Nous avons un peu tourné dans la belle campagne avant de trouver ce lieu tranquille et apaisant. Nous étions peu nombreux, mais quand même quelques corbeaux, un lapin et deux trois touristes tranquilles et des chevaux jouxtant certaines tombes. 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Au fond, sur le mont Knocknareau, un tumulus (là, il ressemble à un point sur la photo) serait la tombe de Maeve, la reine de Connaugth. Elle reposerait debout, prête à guerroyer. 

    Le dolmen ci-dessus est entouré d'un cercle de pierres d'un diamètre d'environ 15 mètres.

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

    Une quarantaine de tombes à couloir et de dolmens sont présents sur le site et même dans des terrains privés proches. (En tout il y en aurait eu 65 mais certains sont détruits). Le cairn Kerbed  (n° 51) d'un diamètre de 35 m a été restauré. La pierre du dessus pèse environ 10 tonnes. 

    Toutes les autres tombes entourent ce cairn. (environ - 4300 avant JC)

     

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)


    4 commentaires
  • La mousse fluorescente des vieux murs parle la langue des disparus.

    C'est une langue sourdement lumineuse, un serpent émeraude qui monte au cœur.

    Noireclaire de Christian BOBIN

     Pourquoi aimons-nous tant les feuilles mortes alors qu'elles sont le signe de notre fin, sinon parce que nous avons profondément besoin d'être menés loin du monde ?

    Noireclaire de Christian BOBIN 

    Quand une joie monte du papier blanc jusqu'à ma main, j'ai la certitude que personne n'est perdu. 

    Noireclaire de Christian BOBIN

     

    Christian BOBIN

    Noireclaire


    10 commentaires
  • 8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    mardi, mercredi, jeudi, des bulles d'eau pour verdir mes herbes voisines. 

    Vendredi, joie céleste : un syrphe et sa dulcinée blanche.

    Samedi, Gnocchi dort, temps trop humide pour aller et venir.

    dimanche, jaune soleil, lundi, coccinelle va dire au bon dieu que nous attendons

    le beau temps.. et mardi, gouttelettes magiques à gogo. 

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

     

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    mercredi, mignonne sieste pour une coccinelle en devenir, jeudi, joli modèle de mandala chartrois.

    vendredi, moineau breton en suspension.

    Samedi, dimanche,  belles plantes irlandaises.

    Lundi, meilleur équilibriste du pays, mardi Barbarella vous salue.

    Mardi, orchis pour s'offrir à vous. 

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)

    8 jours + une semaine et un jour à avancer vers l'été (du 14 au 29 juin)


    14 commentaires
  • Le chien aboie

    ouah ouah ouah étranger qui es-tu ?

    Dans le cœur de l'ordinateur, 

    je vagabonde dans une rivière poissonneuse.

     

    Le chien aboie, le regard s'envole

    derrière la fenêtre 

    où l'enfant au tee shirt jaune joie

    tourne autour d'un poteau 

    où l'enfant curieuse au jeans délavé

    rit et fait battre le cœur.

    D'inconnue à inconnue,

    la trille d'un rire,

    la vrille d'un sourire,

    presque une valse lumineuse.

    Partie avec sa maman au landau chargé d'un bébé

    Elle laisse le vide 

    plein de tendresse et de chaleur.

    Minute tendre.

     


    9 commentaires
  • Petites ombres dans les yeux et dans la voix, vous êtes glacées, petites ombres.

    C'est la porte de l'enfer qu'on a oublié de fermer.

    Noireclaire de Christian Bobin

     

    Assistant à ton propre enterrement, tu te tiens de bout à ton cercueil, une main appuyée au bois de chêne clair.

     

    Noireclaire de Christian Bobin

     

    Un livre dans une brocante c'est parfois un mort qui me tend la main et qui me dit : ne me laisse pas, s'il te plaît.

     

    Noireclaire de Christian Bobin

     

    Christian BOBIN

    Noireclaire

     

    dans les poussières infimes dansant dans l'espace de ma chambre, je sens ceux qui sont partis,

    les parents, les amis, d'autres aussi, des innocents, des vieillards, des poètes

    et leur légèreté palpable, à peine dorée, encourage mon âme à attendre patiemment des retrouvailles sensibles.

    AG


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires