• promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2019


    8 commentaires
  •  

    défi 226 avec Josette - le défi fantastique

     

    Pour le défi 226 Du lundi 11 novembre, bien à l’abri dans sa cachette Josette nous demande d’écrire un « bestiaire fantastique » ; Bestiaire : n. m.Ce mot a 2 significations : 

    La première apparaît dès le XII ème siècle : c’est un recueil de textes consacrés aux animaux.

    La seconde est l’appellation réservée à un gladiateur de la Rome antique combattant les animaux.

    Paradoxalement, le mot n’apparaît en ce sens qu’au XIV ème siècle.

    C’est évidemment le premier sens qui nous intéresse,…

    Quelques  lignes en vers ou en prose ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, ondin,Licorne, dragon…) sorti de votre imagination.

     

     

    L'herbe verte se dresse, fine, forte, d'une telle viridité, que le jeune homme marchant sur la pelouse du lac, sent passer en lui une énergie joyeuse. Son chien, blanc et blond, va et vient, sautant, galopant. Le ciel en bas, tout près de l'eau, est couvert de gris noir. Un léger friselis rosé sur le bord des nuages, presque rouge et au-dessus, du bleu, rien que du bleu. 

    Georges apprécie ce calme de fin de journée, crépusculaire. Il heurte une branche et se retrouve par terre. En se relevant, il aperçoit une tête, "Est-ce mon imagination ?" une tête de dragon, le fixe de son œil vert, quelques branches de frêne dans sa gueule. "Est-ce un nuage ? ".  l'animal fabuleux s'étire, grand, recouvert d'écailles, une queue gigantesque et comme un brouillard sort de ses naseaux, les reflets du soleil couchant font reluire son grand corps. Le jeune homme, ne doute pas de sa vision, reste impassible, Perlaine à ses pieds. 

    Le dragon danse, d'une aisance égale à celle d'une étoile de l'opéra, occupant l'immensité où bientôt les étoiles perceront. Georges se tend vers lui, instinctivement. L'autre ouvre sa gueule, ses naseaux crachent un feu, brasier teinté de vermillon, d'or, de lumière changeante, l'innommé dragon dans l'infinie béance de sa gorge,  avale l'humain et le chien.

    la terre se recouvre d'un voile noir, cachant les étoiles ; les corbeaux piaillent dans les arbres proches, se disputant une place pour dormir, chacun rejoint son nid et les hommes dans la zone proche, sont dans leur voiture aux lumières traçantes. Le lac s'assoupit.

    Il fait sombre dans l'estomac du dragon, Perlaine lèche le visage de l'homme. Georges est là, ignorant tout, l'estomac chaud et duveteux lui rappelle l'avant naissance, ces mois où tous mammifères se créent mois après mois. Il se sent bien dans cette matrice de géant. Il se sent comme régénéré et rassuré. Se réveillera-t-il ou restera-t-il là à jamais. Il n'éprouve aucune crainte. Il n'entend aucun bruit effrayant, bruits de tambour ou de guerre. Juste le ruissellement d'une source invisible. Le temps n'a plus cours, ni hier, ni demain, un instant suspendu ! La paix est en lui, éprouvée si peu depuis son enfance. Sa mère, femme jolie, légère, se livrant aux hommes pour le nourrir lui et son frère, son père emprisonné pour un crime commis dans la folie de l'alcool. Ses années à vivre dans un appartement nu où seul un téléviseur montrait quelques couleurs ! Comment a-t-il fait pour réussir ses études alors qu'il aurait pu être un voyou de plus ? en réalité, il a fallu lutter toujours et toujours.

    Et la voix s'insinue en lui, de douce à grave, vivifiante, elle s'insinue dans ses cheveux roux, dans sa tête, son âme : "je suis SOMA le dragon de l'immortalité, venant de Chine, du Pérou et d'Egypte, tu as su me sauver un jour de sécheresse, me ramassant, quand j'étais devenue mante religieuse et me plaçant dans un endroit tranquille. Désormais, tu as fait connaissance avec la confiance." Il parle, la voix s'enroule, roule et le réchauffe comme une écharpe, comme une femme amoureuse. Georges se sent bien, se sent fort...

    Quelque part, dans une pelouse piquetée de cercles de champignons, aux herbes ornées de diamants éphémères, Georges est déposé délicatement, la chienne à ses pieds. Dans ses mains, repose une perle, aux reflets moirés, une perle de confiance pour l'accompagner au fil de sa vie.

     

     écrit en écoutant la musique de Estas Tonne

     

     

     

     


    14 commentaires
  • Savoir nous placer en dehors de toute connexion, c'est sanctuariser des instants et des lieux.

    Laisser son téléphone en mode avion ou sur vibreur, c'est se retrouver face à soi, se consacrer à l'autre et être avec lui dans une écoute pleine et attentive.

    C'est combattre l'hypermodernité sans lui opposer un rejet conservateur, passéiste et inepte.

    Ritualiser, c'est aussi apprendre à nous contraindre pour retrouver notre libre-arbitre. 

     

     

    Eliette ABECASSIS

    L'envie d'y croire

    Journal d'une époque sans foi 

     

     

     

    .

     

     

     

     


    10 commentaires
  • partage photos novembre

     

    Je vous invite à admirer les photos envoyées par les blogueuses que je remercie particulièrement pour leur gentillesse. Merci à vous pour votre visite. L'automne est une si belle saison ... même si la pluie nous mouille pas mal et pour certains vents violents, tempêtes.

    Le prochain partage aura lieu fin décembre, je vous rappelerai le thème et la date d'envoi : 

    PAYSAGES D'HIVER et/ou animaux sauvages et/ou IMAGES DE NOËL 

    Jusqu'au 29  décembre, vous pourrez envoyer vos photos (4 maximum) à mon adresse  : agab57070@yahoo.fr

    Très bonne journée à chacun et chacune de vous. 

    partage photos novembre

    les photos de Mistigris

     

     quelques photos du Gers 

    champignons sauvages, coulemelles des champs, et vignes du bas-armagnac !

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

    les photos de Pascale

     

     

    partage photos novembre

    partage photos novembre

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

    les photos de Jazzy

     

     

    partage photos novembre

     

    les Vosges sous la pluie

     

    partage photos novembre

     

    trois coulemelles à portée des lapinous

     

    partage photos novembre

     

     Metz près du temple protestant

     

    partage photos novembre

     

    plan d’eau de Briey

     

    partage photos novembre

    les photos de Vagamonde

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

    2 photos réalisées par Vagamonde

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

    2 compositions réalisées par Vagamonde à partir de photos trouvées sur internet 

     

     

     partage photos novembre

    mes photos 

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     

     

    partage photos novembre

     


    14 commentaires
  • jeudi en poésie avec Josette

    (photo de Josette)

     

    le thème : bestiaire fantastique

     

    le dragon

     

    A travers les nuages,

    lumière aveuglante,

    le dragon passe

    son museau de feu.

    Serait-ce maintenant

    la fin du monde ?

    Va-t-il transpercer

    la terre, la brûler,

    tempêtant à tous

    de rester sur place.

    Je vois son oeil

    VERT

    - rivières, montagnes et forêts -

     

     

    La couche de nuages

    se fait muraille.

    Le dragon me souffle

    "pas aujourd'hui"


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires