• thème 2 : un vent mauvais

     

    Souffle à l'haleine chargée,

    Se masquer,

    Se couvrir,

    S'enfermer.

    Vent mauvais délabré.

    Les arbres craquent - les toits -

    Il couine le matador

    hurle - effraie - effraie

    et 

    Se dresser,

    droit, souple,

    Le cueillant 

    au mi-temps

    d'un piège à vents.

    Un moulin fier à bras

    dans l'Espagne du

    grand Don Quichotte.

     

    Agab 11/20


    13 commentaires
  •  

    promenade photographique du 1er au 15 novembre 2020

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 novembre 2020

     

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2020

     

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2020

     

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2020

     

     

    promenade photographique du 1er au 15 octobre 2020

     

     

     


    15 commentaires
  • Célian,

     

    L'île autrefois était nue.

    Elle était née de l'écume de la mer du Nord. C'était la plus belle île jamais créée.

    Dessus il n'y avait que trois êtres : un élan, un oiseau froissé et un garçon très sage (même s'il avait quelques problèmes avec l'école).

    La voûte au-dessus de l'île rouge s'était arrondie pour que les planètes puissent venir tourner autour. Copernic et Ptolémée et tous s'étaient trompés : c'était l'île le centre de l'univers.

     

    Quelques gouttes, est-ce que le déluge va bientôt recouvrir les champs de colza que moi Robinson j'ai mis tant d'années à faire pousser ?

    Je m'assois sous l'amandier tout mouillé.

    Et je me dis

    entre l'herbe et la pluie

    il n'y a rien.

     

     

    Maud Simonnot

    L'enfant céleste


    12 commentaires
  •  

    défi 241 avec Lenaïg

     

    Pour le grand défi du lundi 23 novembre :

    Lenaïg nous propose de choisir  chacun(e) un tableau célèbre, si possible l’un des 22 exposés ici (les 22 oeuvres d'art les plus célèbres du monde)

    Mona Lisa par Léonard de Vinci, école d'Athènes par Raphaël, la création d'Adam par Michel Ange,

    la jeune fille à la perle par Johannes Vermeer, la ronde de nuit par Rembrandt, la cène par Léonard de Vinci,

    les nymphéas par Claude Monet, la nuit étoilée par Van Gogh, Guernica par Pablo Picasso,

    les époux Arnolfini par Jan Van Eyck, le baiser par Gustav Klimt, la persistance de la mémoire par Dali,

    American Gothic par Grant Wood, terrasse du café le soir par Van Gogh, la naissance de Vénus par Botticelli,

    bal du moulin de la galette par Renoir, le Jardin des délices par Jérôme Bosch,  la madone sixtine par Raphaël,

    la danse par Matisse, Mont Saint Victoire par Cézanne, le cri par Edvard Munch, le déjeuner sur l'herbe par Edouard Manet.

    et dans un petit texte en prose ou en vers nous devrons l’évoquer sans le nommer, donc le faire deviner.

    Pour corser le défi, nous devrons glisser dans notre présentation au moins l’un des mots suivants (ou tous) :

    chaise-longue, oiseau, arrosoir.

     

    Pour faire simple, j'ai choisi un tableau parmi les 22 tableaux les plus célèbres. 

    Il n'y aura pas de choix possible entre tableau peint par une femme ou par un homme, tous sont peints par des hommes. Alors, à défaut, prenons un tableau où est (sont)  représentée(s) une ou plusieurs femmes.

    Si sur le tableau nous ne trouvons ni chaise longue, ni  arrosoir, il représente une scène d'extérieur. De la lumière, un paysage, un oiseau peut être, ou pas, si un bouvreuil.

    Dans les tableaux choisis, certains peintres sont particulièrement vénérés, Léonard de Vinci , Van Gogh et Michel Ange (avec deux tableaux).  Alors ce n'est pas eux que j'ai choisis.

    Dans ces quelques toiles, j'ai adoré le traitement de Klimt avec les jaunes, les multitudes de détails de Bosch, le couple Arnolfini avec le miroir au fond où le reflet se fait, sans fin, le ciel étoilé de Van Gogh.

    Seulement un autre tableau m'a fait un clin d'œil, ou plutôt une belle femme me regarde droit dans les yeux ; ce tableau est justement très intriguant à cause de sa seule nudité. A ses oreilles, des boucles, et elle n'est ni gênée, ni pimbêche, ni jouant de son corps, elle est. Serait ce Eve qui a traversé les millénaires, ou Vénus de Botticelli ? Non, tout simplement Victorine Meurent. 

    Certains ont dit que le peintre s'était inspiré du concert champêtre, œuvre de jeunesse du Titien (1609) ou d'un détail du jugement de Pâris (œuvre perdue de Raphaël)  gravure de Raimondi (1514/1518). 

    Ce tableau n'est pas mon tableau préféré, mais celui qui m'interroge le plus. Il a l'air d'un tableau très classique, mais il ne l'est pas. 

    Dans une devinette, nous pouvons choisir de donner des indices très limités pour qu'il soit presqu'impossible de deviner. Comme si celui qui nous intrigue voulait garder pour soi le mystère. Ou alors, l'inverse, des éléments simples, directs presque la solution. Le jeu n'existe presque plus. 

     

    défi 241 avec Lenaïg

     

     Maintenant, nous arrivons vers la chute, ce tableau s'appelait le bain tout d'abord et fut exposé au salon des refusés en 1863. Il y eut tant de critiques, sur sa façon de peindre, les couleurs, le personnage féminin (prostituée ou pas).

    l'ami Baudelaire lui écrit : « Il faut donc que je vous parle encore de vous. Il faut que je m'applique à vous démontrer ce que vous valez. C'est vraiment bête ce que vous exigez. On se moque de vous; les plaisanteries vous agacent; on ne sait pas vous rendre justice, etc., etc. Croyez-vous que vous soyez le premier homme dans ce cas? Avez-vous plus de génie que Chateaubriand et que Wagner? On s'est est bien moqué d'eux cependant? Ils n'en sont pas morts. Et pour ne pas vous inspirer trop d'orgueil, je vous dirai que ces hommes sont des modèles, chacun dans son genre, et dans un monde très riche, et que vous, vous n'êtes que le premier dans la décrépitude de votre art. J'espère que vous ne m'en voudrez pas du sans-façon avec lequel je vous traite. Vous connaissez mon amitié pour vous »

    Avant de clore, vous confier qu'il aimait tant les femmes et il se sentait mieux dès qu'elles étaient à ses côtés. Plusieurs sont des peintres, Berthe Morisot (sa belle sœur), Victorine Meurent (son modèle pendant une dizaine d'années) et Eva Gonzales (son élève).

    S'il fut conspué pour certaines de ses toiles, aujourd'hui, et pour longtemps, il fait  partie des peintres célèbres.

    En 1867, voici ce que le peintre écrit : "l'artiste ne dit pas aujourd'hui : venez voir des œuvres sans défauts, mais venez voir des œuvres sincères."

     

    défi 241 avec Lenaïg

     

     

    renseignements pris sur Wikipédia, Larousse et autres sites internet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    Qu'importe !

    Le ciel m'enlace

    Les feuilles aux couleurs

    jaunes, piquetées, rousses,

    tapissent le pied de l'arbre.

    Qu'importe l'étrangeté

    du temps mêlant la mort

    par virus ou terroriste !

    Dans le cercle du parc

    se croisent les femmes voilées,

    hommes masqués, chiens

    blancs, noirs ou gris.

     

    Même une enfant, bonnet rouge,

    en équilibre sur un muret.

     

    M'importe le bruissement des vivants !

    Dans l'ici, s'esquissent des sourires.

     

    Agab 11/20


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires