• jeu de filtres (gare de Metz)

     

    jeu de filtres (gare de Metz)

     

    jeu de filtres (gare de Metz)

     

    jeu de filtres (gare de Metz)


    18 commentaires
  •  

     

     

    Festival les BURE’LESQUES

    9-10-11 août 2019 à Hévilliers en Meuse

     

    Festival de résistance contre le projet de poubelle atomique Cigéo en Meuse/Haute-Marne

     

    Nous sommes partis le matin près de Bure, j'avais dit s'il fait beau, car dans la boue, je nous voyais mal Djinnie et moi.

    La fête a lieu dans la campagne meusienne, loin des usines, dans les villages et près du futur centre d'enfouissement des déchets nucléaires prévus dans ce beau secteur. Alors 3 km avant, les gendarmes nous arrêtent les uns après les autres. Il faut montrer patte blanche et ça Djinnie n'aime pas. Olivier ne sait plus où il a mis son permis. Bref quand on cherche on ne trouve pas, le gendarme le détend : "ma collègue avec sa tablette va vous le trouver".  Contrôle fait, nous ne sommes pas de dangereux zadistes recherchés et nous repartons.

     

     L'endroit est joli, comme une petite vallée où sont montés les chapiteaux  entourées de deux flancs un peu abrupts. D'un côté les tentes de ceux qui sont là depuis la veille et ont installés les chapitaux et les toilettes sèches (très bien, propres, un petit avis aux hommes pisseurs - messieurs asseyez vous ...).

    Nous sommes attendus avec le sourire, accompagnés vers notre place. Le soleil avec un petit vent nous salue. Djinnie est contente. 

    A l'entrée,  pas de somme imposée, libre de donner la somme désirée. Un peu hésitant, nous reviendrons l'après midi verser notre obole. Une belle queue devant la cantine (nourriture bio et préparée sur place par des volontaires, nous voyons ceux qui sont à la corvée épluchage de légumes dont des frites). Repas végétarien (légumes, lentilles, boulettes)...  Olivier n'aime pas trop (pas du tout attendre) alors nous avions emmené notre pique nique. Nous mangeons au-dessus, près des chardons accompagnées de chants vifs et gais.  (groupe les Bure Hâleurs)

    Pour le dessert, trop tard, j'ai vu le stand crêpes (farine de sarrasin, sucre vergeoise, chocolat ou confitures maison - prunes, framboises ... ). ici aussi, prix libre. Pour une crêpe, j'attends calmement en souriant à la bonne dame qui prend commande.

    Bonne ambiance, des jeunes, un avec son kilt jaune et noir, d'autres plus vieux, d'anciens soixante huitards, ou des gens de partout, Allemagne, Somme, Vosges, Luxembourg...

    Les chiens vaquent librement, grands, petits, jeunes et vieux, et ici pas d'aboiement intempestif comme dans la ville où Djinnie sait aboyer fermement. Non tout se passe gentillement bien. 

    Sérieusement, il y a des conférences dans un chapiteau, des spectacles dans l'autre et aussi des livres, des documents, des auto-collants, et même du jus de pomme bio et des vins d'Alsace.  Sans oublier des jeux pour les petits et les grands, des jeux à l'ancienne.

     

     

     Un va et vient constant de personnes, sans bousculade. Les tentes plantées en haut, claquent au vent et certaines menacent de s'envoler. Des gens des villes qui ne connaissent rien au camping. 

     

      

     

     

    La journée se passe, bon enfant ! et dans un coin de notre tête, ces déchets nucléaires, qu'en faire ? 

     

     

    Le projet CIGEO

    Malgré plus de soixante ans d’exploitation de l’énergie nucléaire, il n’existe toujours pas de solution durable et sûre pour gérer les déchets nucléaires. Le projet Cigéo, qui consiste à enfouir en profondeur des déchets radioactifs hautement dangereux dans les sous-sols de Bure, est une très mauvaise option, à laquelle Greenpeace France est catégoriquement opposée. 

    Que faire des déchets nucléaires les plus dangereux et qui le resteront pendant plusieurs milliers d’années ? A cette question, EDF et l’industrie nucléaire n’ont toujours pas de réponse. Faute de pouvoir réduire la nocivité de ces déchets et face à leur accumulation, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), en charge de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France, voudrait aujourd’hui les enfouir. Cacher ces déchets dangereux, sans réversibilité ni contrôle à long terme, n’est pas du tout une solution, alors que d’autres options sont envisageables.

     

     


    12 commentaires
  • Les Imaginales (3) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (3) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (3) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (3) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (3) festival des imaginaires à Epinal

     

     


    12 commentaires
  • Les Imaginales (2) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (2) festival des imaginaires à Epinal

     

    Les Imaginales (2) festival des imaginaires à Epinal

     

     

     

    Les Imaginales (2) festival des imaginaires à Epinal


    9 commentaires
  •  

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique