•  

    Certains mots

    sont doués de vie

    Ils tombent

    Dans un pot de couleurs

    Vives et agitées

    Ils sortent habillés

    Quand la solitude suinte

    sur les murs

    Alors ils deviennent

    une pluie solaire.

     

    Tahar Ben Jelloun

    Douleur et lumière du monde


    15 commentaires
  • L'herbe a si peu de chose à faire,

    C'est une sphère de simple verdure

    Avec seulement des papillons à couver,

    Et des abeilles à recevoir,

    Elle n'a qu'à s'agiter tout le jour selon les jolis airs

    Que les brises amènent,

    Et à tenir le soleil sur son coeur

    A saluer toutes choses ;

    A enfiler les gouttes de rosée toute la nuit comme des perles,

    A se faire si belle

    Qu'une duchesse serait trop commune

    Pour une telle splendeur.

    Et lors même qu'elle meurt, à passer

    Parmi les odeurs divines,

    Telles de secrètes épices qui s'endorment

    Ou des amulettes de pin.

    Et alors elle habite dans des granges souveraines

    et passe les jours à rêver.

    L'herbe a si peu de choses à faire,

    Je voudrais être une touffe de foin !

     

    Emily Dickinson

    Poèmes choisis


    17 commentaires
  •  

    Dieu donna un pain à tous les oiseaux,

    A moi rien qu'une miette ;

    Je n'ose la manger, même quand je meurs de faim ;

    Cette miette est mon luxe émouvant.

    La posséder, la toucher, c'est preuve légale

    Que cette boulette est mienne ;

    Je suis trop heureuse de mon sort de moineau

    Pour en désirer davantage.

    Il pourrait y avoir la famine autour de moi,

    Je ne manquerais pas d'un épi,

    Tant l'abondance sourit sur mon buffet,

    Tant mon grenier paraît garnir.

    Je me demande ce que peut éprouver un riche,

    Un prince hindou, un comte.

    Je pense qu'avec rien qu'une miette

    Je suis leur souveraine à tous.

     

    Emily Dickinson


    11 commentaires
  • à ma fille Théa

     

    Tandis que j'essaie d'habiller

    le monde derrière la porte vitrée

    en couleurs chaudes

    elle plonge un pinceau

    dans le ciel de ses cinq ans

    et son rire se met à couler

    de l'horizon de la serrure

    vers le seuil.

     

    Un jour elle comprendra que chacune de nous a son fleuve

    où elle se réveille avec des yeux de femme,

    puis entasse des silences dans sa gorge,

    les lie en barques de papier

    et s'endort avec des yeux de poisson.

     

    A présent son rire gonfle les toiles

    de toutes les barques

    ensablées dans le delta du monde.

     

    Aksinia Mihaylova

    Le baiser du temps


    5 commentaires
  • Mais jamais Ludmila ne connaîtra en Widma autre chose qu'une mère. Jamais elle ne verra cette femme imposante diminuer à mesure que croissent ses enfants ; jamais elle ne connaîtra ce vertigineux retournement des choses de devenir plus grande qu'elle ; elle ne connaîtra pas, non plus, cette connivence pudique des femmes que peuvent avoir parfois les filles avec leurs mères. Jamais elle ne rendra la dette de sa naissance en accompagnant les vieux jours de Widma ; jamais elle ne vivra ce petit pincement qui étreint le cœur des enfants lorsqu'ils voient affleurer chez leurs mères une vulnérabilité que le grand âge ne leur permet plus de camoufler.

    Car un jour les mères vieillissent et se laissent regarder pour ce qu'elles sont : des femmes. D'anciennes petites filles, aussi. Il arrive alors que leurs filles se retrouvent à laver ce ce corps-là, le corps secret dont elles sont sorties, dont elles se sont éloignées, et dont elles n'ont pas su grand-chose par-delà l'amnésie de la naissance. Ce jour-là, chaque passage du gant sur ce corps devenu dépendant retissera quelque chose d'ombilical. Et sous l'embarras, il y aura aussi une étrange jouissance : celle de poser encore notre empreinte sur ce corps, comme ces vergetures qui témoignent de notre passage à l'abri de ce ventre, distendu à cette occasion de façon si démente que sur la peau se fendent des crevasses indélébiles.

     

    Marion MULLER-COLARD

    Wanted Louise


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique