• Retour de vacances

    ou le hasard nous mena à Chabeuil

    (pour Gazou)

     

    Sur l’A7, les feux clignotaient, les voitures faisaient l’escargot

    Alors, le chauffeur bougonna

    Une sortie et à nous la nationale pour Valence

    A peine plus loin, les véhicules jouaient à la queue leu leu

    Alors, le chauffeur râla

    Au rond-point, s’imposa la jaune Bis Marseille Lyon

    retour de vacances

    Presque seuls, nez au vent, Crest à l’horizon

    Nous filions tout joyeux et… devant nous un tracteur

    A son allure 50 maxi titillait la voiture bleue

    Alors, un panneau vantant les produits du pays

    Nous suggéra de s’arrêter pour oublier le bien lent.

    Ail pour moi,

    Ail pour elle,

    Echalotes en plus.

    Sourire aux lèvres, nous repartimes,

    La voiture jouait avec les kilomètres

    retour de vacances

    Et… rejoignait le véhicule aux grandes roues

    Alors, le chauffeur eut soif

    A Chabeuil, ce fut panaché, limonade

    Et café s’il-vous-plaît.

    retour de vacances

     


    9 commentaires
  • Sous son parapluie noir,

    Petit vieil homme, il avançait sous la chaleur.

    Aujourd’hui, il était dehors,

    C’était si rare désormais.

    Dans ce lointain hier, il l’avait épousée,

     Et ensemble, traversé les rivières longues et calmes,

    Qui, certains ans, s’échappent de leur lit

    Et recouvrent tout, même l’espoir.

    Elle était de ces fleurs douces, aux pétales blanches,

    Au cœur jaune qui se balancent au vent de la tendresse

    Accompagnant son époux enseignant toujours plus loin.

    Et un jour, un mot s’était envolé,

    Puis deux, puis trois, elle nous reconnaissait encore

    Et souriait

    La sarabande était devenue plus vive, et lui, homme âgé,

    L’accompagne durement dans ces jours embrouillés,

    Où elle lui dit parfois « vous ».

    Cette maladie d’un nom de médecin allemand

    Croque le cerveau, parcelle après parcelle,

    Croque le cerveau et puis s’en va …


    13 commentaires
  •  

     

    Dans la salle d’attente,

    Un vieux Gala, un antique Femme Actuelle sur une simple table

    Et sur la chaise minuscule, un jeune garçon triait les revues.

    Il parlait une langue inconnue, une langue pas pointue,

    Ronde, pareille aux galets dans la rivière tarnoise.

    Son père, sur le Smartphone, regardait une vidéo.

    Musique qui faisait bouger, musique mixée de sons anciens

    Et sons discos.

    Peut être étaient-ils gitans ou roumains ?

    Il  y avait aussi deux hommes,  venus de loin

    Turquie ou Arménie.

    La salle d’attente était un monde rond et poivré.

    Vue sur les immeubles des années soixante dix

    Tapis rouge et or à la fenêtre

    Pour déconstruire la géométrie des lignes

    Pour chanter le ciel d’un entièrement  bleu.

    Dans la salle d’attente,

    Le médecin piochait ses patients, déjà un peu

    Mélangés d’avoir attendu ensemble.   


    13 commentaires
  • Lui, 13 ans peut être,

    Mettre son vélo par terre

    Au milieu du chemin.

    S’asseoir jambes en tailleur ;

    Elle, brunette,

    Adolescente pareillement,

    Vis-à-vis

    Bulle amicale, un monde en soi,

    Dans le temps à cran.

     

    Le vieux chien gris,

    Entre eux deux,

    Debout sur ses menues pattes,

    Petit lévrier et caniche mêlés,

    Oreilles de sage.

    « Il va mourir » lance-t-elle

    16 ans, un vieillard !

     

    L’animal, lui,

    Est bien ici, pas envie de partir.


    7 commentaires
  • Le chien aboie

    ouah ouah ouah étranger qui es-tu ?

    Dans le cœur de l'ordinateur, 

    je vagabonde dans une rivière poissonneuse.

     

    Le chien aboie, le regard s'envole

    derrière la fenêtre 

    où l'enfant au tee shirt jaune joie

    tourne autour d'un poteau 

    où l'enfant curieuse au jeans délavé

    rit et fait battre le cœur.

    D'inconnue à inconnue,

    la trille d'un rire,

    la vrille d'un sourire,

    presque une valse lumineuse.

    Partie avec sa maman au landau chargé d'un bébé

    Elle laisse le vide 

    plein de tendresse et de chaleur.

    Minute tendre.

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique