• Le lutin bleu

     

    La pluie tombe

    Les feuilles tremblent

    L'hiver a sorti ses crocs.

    Et le lutin bleu

    cavalcade, chantonne.

    Difficile jour d'avril

    où le tonnerre a vrombi

    - Besoin de pure  douceur-

    La chienne renifle 

    Odeur exacerbée des pipis

    des gâteaux tombés.

    Et la jolie petite

    semble entourée

    de guirlandes fleuries

    Frais est son chant.

    Rester ici avec elle,

    Ne plus rêver d'île...

     

    Agab 04/19


    12 commentaires
  • Avez vous conscience de vous ?

     

    Avez vous conscience

    de vous ?

    Sang bruissant dans les veines

    Sons dans les oreilles

    Léger froid au bout des doigts.

    Fourmillements, élancements.

    Avez-vous conscience

    de vous ?

    Yeux connaisseurs de

    vos mains, jambes,

    pieds et ventre rond.

    Et de votre tête

    que voyez-vous ?

    Un peu du contour

    des lunettes, du nez

    un rien au plus.

    Votre tête

    est cadeau pour les autres.

     

    Agab 12/18

     


    16 commentaires
  • Croire

     

    Croire

    qu'ici n'est pas tout

    Boire

    à la source du bien

    Croire

    que les dogmes sont

    fétus de paille

    Voir à la racine

    la valeur intrinsèque

    de chacun, abeille et avorton

    Croire en ce qui

    ne peut s'expliquer

    Juste mettre de l'Amour

     

    Agab 02/19


    10 commentaires
  • Peurs anciennes

     

    Paquets plombés

    restes des peurs agglomérées

    miasmes de la guerre 40

    nazis occupant persécutant

    rêves noirs, survol des avions de chasse

    Insécurité persistante

    Et si cela revenait

    Et si la faim crispait le ventre

    Et si les femmes étaient violées

    Les hommes flingués.

    Héritage des faims anciennes

    des terres maigres, des corps exténués.

    puis réalité des usines en déshérence

    Je tenais mon emploi fermement

    puis le temps est venu

    d'abandonner les paquets.

    Suivre le mouvement de la vie.

     

    Agab 02/19


    12 commentaires
  •  

    Bonheur matinal

     

    Son corps mince,

    petit singe, se déplace

    se tourne, agile

    L'enfant rit

    Les mots bulles roses

    sans aucune façon

    éclatent bonbons

    La fillette raconte

    la nuit sans maman

    sans câlin de maman

    Quand vient maman ?

    Âme de 4 ans

    Les choses sont telles

    que tout va dans

    l'ordre naturel

    Anaïa me dit :

    Lève-toi mamie !

     

    Agab 02/19


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique