• Passagère du silence (Fabienne Verdier)

    pour Mlle Jeanne 

     

    Il (Maître Huang Yuan) m'a aussi enseigné à vivre les moindres gestes de la vie quotidienne, car c'est en eux que le peintre trouve son inspiration. Une réceptivité totale nous rend attentifs aux vibrations des choses, à la nuance de l'aube.

    Il m'a appris, en me levant, à sentir la petite brume matinale qui varie chaque jour. Elle éclaire un aspect de soi encore inexploré, un sentiment ignoré. "On enrichit sa peinture en vivant pleinement l'humeur du jour, disait-il. Le peintre ne copie pas la nature, en même temps elle est sa révélation première ; il en restitue les traits, les états, l'ossature.

    Un brin d'herbe est source de connaissance. Il apprend la ligne drue, coupante, dense. La danse de l'oiseau en vol t'indique comment se déployer, prendre son élan, piquer vers le sol. Il faut te nourrir des vies qui t'entourent. Elles provoqueront des émotions et des perceptions de plus en plus riches et variées.

    Le peintre, au cours de son existence, se construit une banque de données psychiques à partir de sa connivence avec le monde. C'est ce qu'il restitue dans son trait. Un jour, de cette banque de données naîtra naturellement, en un geste spontané, un acte créatif."

     

    Fabienne VERDIER

    Passagère du silence

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:35
    Un livre et une peintre que j'aime beaucoup Merci Durgalola
    Bel après-midi
    2
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:36
    Martine 85

    C'est un très beau texte auquel j'adhère totalement. Je fais une pause commentaires blog jusqu'en milieu de semaine prochaine. Bon week-end. BIses

    3
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:38

    Avec un tel maître, comment ne pas voir en la peinture un art qui développe en nous tous les capteurs sensoriels de façon à nous faire grandir ? Mais en peinture comme dans toute expression humaine, il y a tous les niveaux de conscience. Regard sur la Vie dans sa Totalité, dans sa Splendeur première !

    4
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 15:08

    Un bien joli texte bien que je ne sois pas du tout peinture, mais plutôt sculpture quand il s'agit de créer.
    Merci du partage André.
    Bises et bonne journée

    5
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 15:56
    cathycat

    C'est drôle, je te lis depuis la médiathèque où je viens d'emprunter un livre pour apprendre à dessiner... Tu crois qu'un jour j'aurais le don d'un geste spontané et d'un acte créatif ? J'aimerais trop... Bisous

    6
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 17:14

    un petit coucou en passant...je sais c'est hors saison...oui le coucou

    7
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 17:43

    J'aimerai tellement savoir peindre et dessiner, je vois, mais mon crayon est très malhabile. ^^

    Merci pour ces mots plein de sagesse et de vérité

    Gros bisous

    8
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 17:45

    Très beau texte, je t'envoie un peu de souffle du vent de l'Isère!

    bisous

    9
    Samedi 1er Octobre 2016 à 07:35

    J'ai lu ce livre très intense qui est resté gravé dans ma mémoire.

    Merci pour ta dernière visite chez moi.

    Bon week end.

    10
    Samedi 1er Octobre 2016 à 11:50

    Bonjour,

    Merci pour ce beau passage, je prends note, un livre qui a tout pour me plaire.

    Passe un bon week-end, bisous.

    11
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 12:36

    Un très beau texte...Merci !

    12
    Lundi 3 Octobre 2016 à 20:42

    C'est très bien dit

    13
    Mercredi 1er Novembre à 19:53

    Bonsoir Andrée. J'engrange plein de photos, paysages et portraits, mais j'ai du mal à les restituer comme je le voudrais. Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :