• Djinnie et moi, le long du canal à Toul

    un rayon de soleil, après des gouttes et des gouttes

    Djinnie et moi, le long du canal à Toul

    pour les chiens ... "Djinnie, ici nous sommes CHEZ NOUS !"

    Djinnie et moi, le long du canal à Toul

    pour s'évader des parapluies, des maisons, des abris,

    Djinnie et moi, le long du canal à Toul

    les fleurettes se font soleil !


    8 commentaires
  • pas seulement les Ecossais et les Français cocorico qui animaient les rues,

    pas seulement, des amis aussi.

    un jeune couple au doux sourire

     

    une enfant-soleil,

    et les maisons anciennes, rangées sagement, regardaient.


    17 commentaires
  • après midi écossaise dans la bonne ville de Metz

    après midi écossaise dans la bonne ville de Metz

    après midi écossaise dans la bonne ville de Metz

    ce samedi, je pensais que nous étions en Inde, humidité et mousson, 

    je pensais, la réalité est que l'Ecosse s'est déplacée en avion, en bus, à pied pour arpenter les rues messines, apprécier les bières françaises et donner de la joie, des rires et des échanges rigolos avec les Français cocorico.

    après midi écossaise dans la bonne ville de Metz

    après midi écossaise dans la bonne ville de Metz

    après midi écossaise dans la bonne ville de Metz


    14 commentaires
  •  

     

     


    9 commentaires
  •  

    un jour, enfin, le soleil, ami des hommes et des oiseaux, s'en était venu et nous avait cueillis, encore engourdis par la fraîcheur passée.

    A Metz, la lourde cathédrale, compagne visible et jaune comme l'astre, s'asseyait majestueusement,

    le théâtre avec sa fontaine riante en mille gouttes, le théâtre s'abreuvait des multiples touristes.

    et nos pas, un à un, nous ont menés vers un bout d'île, presque une île, le jardin d'amour du petit Saulcy.

    En son centre, le temple neuf, gris, gris comme la pluie, presque pareil à une toiture bretonne, un jour de soleil, autour la Moselle l'enserre, les cygnes jouent une ultime représentation et Francis Jammes (1868/1938) chante ce bel endroit dans sa France poétique.

     

     

     

     

    ...Venez, ma bien-aimée, venez, ô ma cigale,
    car l’eau bleue dormira dans les reines-des-prés...
     
    Francis JAMMES
     

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique