• jeudi en poésie avec Jeanne FADOSI

    la natte

     

    Natte tressée

    brune, épaisse, dense,

    d'une longueur à en faire

    une corde pour sauter

    dans un monde meilleur

     

    Natte tressée

    volontaire, opiniâtre, 

    au rythme fier des migrants

    rejetés de partout

    cherchant un monde meilleur

     

    Même dans ses cheveux

    brille la lumière de l'espérance.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Septembre à 08:36

    ..oh j'aime beaucoup cette poésie. Elle me fait penser à une "migrante" qui vient nous voir au vestiaire social..

    Bises du jour

    Mireille du sablon

    2
    Jeudi 19 Septembre à 11:23
    Martine Martin
    c'est comme j'aime court et beau. Bisous
    3
    Jeudi 19 Septembre à 12:28

    Coucou Andrée, si joli et si vrai ! Et tu me fais penser au roman La tresse, "trois femmes, trois vies, trois continents", de Laetitia Colombani, auquel ta belle conclusion pourrait s'appliquer aussi. Bises.

    4
    Jeudi 19 Septembre à 15:29

    Un tres beau poème Andrée, une natte  qui s'accroche à l'espoir 

    Bonne journée 

    Bises 

    5
    Jeudi 19 Septembre à 16:35
    Renée

    Suis rentrée avant hier soir de Genève mais repart demain..serais de retour a 100% lundi...Bisous 

    6
    Jeudi 19 Septembre à 17:03

    Un joli poème pour ce défi, merci !

    Bises et bon jeudi

    7
    Jeudi 19 Septembre à 19:38

    Bonsoir Andrée. J'aime beaucoup ton joli poème sur cette natte. Bonne soirée et bisous

    8
    Jeudi 19 Septembre à 21:21

    Il est magnifique, ce poème ! Merci.

    9
    Jeudi 19 Septembre à 22:24
    colettedc

    Bravo Andrée !!! Tout à fait magnifique !

    Bonne nuit,

    Bises♥

    10
    Vendredi 20 Septembre à 08:34

    Un joli poème. je n'aimais pas trop quand ma mère me faisait des nattes ... Bonne journée

    11
    Samedi 21 Septembre à 18:04

    Oui qu'ajouter aux commentaires précédents !il est si beau, si vrai ! belle fin de semaine

    12
    Samedi 21 Septembre à 19:13

    C'est très bien trouvé. Beau texte

    13
    Dimanche 22 Septembre à 10:13

    Ah si l'on pouvait trouver cette corde à sauter dans un monde meilleur !

    14
    Dimanche 22 Septembre à 11:02

    Un beau poème plein de fraternité !

    15
    Dimanche 22 Septembre à 11:45

    Un joli poème qui exprime beaucoup de choses en quelques mots...

    Bon dimanche Durgalola, je t'embrasse !

    16
    Mardi 24 Septembre à 06:31

    nos grands-mères, nos mères avaient l'art de ce tissage de cheveux ... comme ces femmes qui gardent tant d'espoir dans leur devenir .. pour avoir trop souffert ... ton poème est super émouvant !

    amitié .

    17
    Mercredi 25 Septembre à 23:58
    DDD59

    Très joli poème wink2  Je n'ai eu que des garçons donc pas de nattes. Maintenant sur mes cinq petits enfants, j'ai deux petites filles et je ne suis pas très douée pour leur faire de jolies coiffures sarcastic

    Bisous

    Domi;

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :