• défi 264 avec Zaza

    défi 264 avec Zaza

     

    Le 25 avril 2022 – Défi N°264 – « Ah oui, je me souviens… »

    Zaza  nous demande de parler de notre matière préférée quand nous étions à l’école

     

     

    Se prendre par la main pour vagabonder sur le chemin des souvenirs. Peut être, comme vous, même en chaussant nos lunettes de presbyte, le paysage de l'enfance se fond dans le brouillard des ans. Aimai-je me rendre chaque jour à l'école primaire, sans m'arrêter en chemin, jouer à la corde à sauter ? Aimai-je tant rester à l'école après la classe parce que j'avais parlé, rêvé, oublié d'apprendre une récitation ? 

    Vous aussi, alliez vous à l'école seule ou accompagnée de copines ou copains trouvés en chemin ? Pour moi il y eut le chemin dans le quartier d'Oury Sud, où toutes les maisons d'ouvriers avaient été construites par l'entreprise. Dans une maison, 4 logements et 4 jardins et 4 poulaillers. Là dans ce temps d'avant ma communion, quels péchés allai-je bien trouver pour me confesser, prendre la feuille, inventer, et dire quelque chose, car à cet âge là, seules les réprimandes parentales pouvaient y ressembler. 

    Trop jeune, pour avoir une matière préférée, peut être la récitation. Vous savez les fables de La Fontaine, la fameuse cigale et la fourmi récitée plus tard à nos enfants. Et la page en face pour dessiner. J'aimais ces moments de dessin.  L'histoire, avec une page écrite et une page illustrée avec un personnage. On apprenait l'histoire de France ; Clovis, Saint Martin découpant son manteau, Jeanne d'Arc (que j'aurai aimé chevauché à côté d'elle) et aussi la Révolution (j'aurai crié, défendu la liberté et zut la révolution fut barbare aussi).

    Zaza me notera avec son stylo rouge (pour faire comme avant) en précisant hors sujet, ou plutôt souvenirs un peu mous. Pour me racheter, je lui promettrai une histoire rigolote à la Toto ou une belle potée de géraniums, elle aime les fleurs l'amie blogueuse. 

    Juste avant de conclure, car il faut bien l'avouer "Ah oui, je me souviens que ma matière préférée en première G1 était le Français, une histoire d'amour passionnante, une histoire d'amour effervescente, une découverte extraordinaire d'auteurs dénichés grâce à Mme CELLIER ((De) mais elle n'en voulait pas de sa particule, la future maman, cette noblesse là des usines lorraines ne lui convenaient pas, les De Wendel etc...). Cette jeune femme plutôt froide, au visage expressif s'était entichée de cette classe technique auquel elle offrait le même enseignement qu'à ses élèves de première A (littéraire).  Et vous, la découverte de Verlaine, Rimbaud, Hugo, et Fontenelle, Voltaire, Rousseau et d'autres et d'autres ? Vous en souvenez-vous ?  Je ne connaissais que la bibliothèque de l'école des sœurs, assez limitée, alors le soir sur mon lit, je prenais un tome des Lagarde et Michard, intensément. Je crois bien que je fus subjuguée par Verlaine, éblouie par Rimbaud et Boris Vian, oui Boris Vian, au langage imagé. Je voulais même appeler ma fille "Folavril".  Cependant mes notes écrites étaient médiocres, préférant la dissertation au résumé ou commentaire de texte, je n'avais pas bien compris comment marier les mots, ordonnés les idées, heureusement l'oral m'emportait si loin, si haut sur les splendides chevaux blancs de la littérature.

    Et comme il faut conclure pour de bon, retourneriez vous à l'école pour découvrir, parcourir à nouveau cette matière préférée ? Moi, oui !!! Quelle joie, ce serait de retrouver ce professeur chéri, de partager ce temps qui passe et ces mots permettant à l'homme d'échanger ses idées, exprimer son amour. Quelle joie, ce serait !

    Et voilà Zaza, je te remets ma feuille. (copie double comme avant).

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Avril à 08:18

    Je viens de me régaler Andrée ! Un texte enjoué, et plein d'émotions. Comme pour beaucoup, les professeurs laissent de bons ou mauvais souvenirs. Pour toi cette prof de français a su t'initier aux grands auteurs de notre belle langue française. Merci, mille fois merci pour cette excellente participation.

    Bises et bon début de semaine - Zaza

    2
    Lundi 25 Avril à 08:22
    Bravo pour ton texte si bien écrit et merci pour ton défi. J'aimais aussi le français et l'histoire et je lisais beaucoup. Belle semaine, bisous
    3
    Lundi 25 Avril à 08:48

    Merci Andrée pour ce joli moment passé avec tes mots.
    Il y a toujours ces enseignants qui nous donnent le goût... 
    Bises et bonne journée

    4
    Lundi 25 Avril à 10:04

    au temps béni de l'enfance, si j'ai aimé l'école c'était davantage pour le copinage et les récréations que je l'appréciais ... ainsi ce sont déroulées maternelles et primaires sans encombre sur les résultats ... Les humanités ont davantage peaufinés mes goûts littéraires et scientifiques  ...

    amitié .

    5
    Lundi 25 Avril à 11:08
    daniel

    Un beau texte, Andrée. Moi je n'ai pas trop aimé l'école, à part les récréations !!

    6
    Lundi 25 Avril à 11:36

    Comme toujours, elle est réussie ta feuille, moi je mets 20/20 chère Andrée. Et à ta place, je serais bien incapable de citer ma matière préférée - sauf peut-être, le grec, car cela me faisait rêver, cela m'emmenait très loin, très loin dans un passé libre de plastique, de béton, et d'industries, où la nature était encore maîtresse.

    7
    Lundi 25 Avril à 12:21

    hello ♥♥

    8
    Lundi 25 Avril à 15:56
    Renée

    et bien on peut dire que chez tous le Français fut aimé. Bravo jolie participation avec ces souvenirs. Bisous bisous

    9
    Lundi 25 Avril à 17:03
    colettedc

    Il est vraiment super, ton texte, Andrée pour nous apprendre que ta matière préférée était le français tout comme le plus grand nombre d'entes nous !!!

    Bravo et bonne semaine,

    Bises

    10
    Lundi 25 Avril à 19:34

    un enseignant ou une enseignante qui vous fait aimer sa matière, le français littéraire, à des élèves orientés là pour faire du bon français plutôt d'entreprise, c'est vraiment super ! bises

    11
    Lundi 25 Avril à 21:16

    Un superbe texte pour cette copie double à rendre chez Zaza . Cette professeure de Français a su te captiver et te faire aimer ces grands auteurs  et la Littérature avec un grand l . Je crois pouvoir dire que tous mes professeurs de Français avait aussi cette capacité de nous emmener dans cet univers merveilleux .

    Tout à l'heure impossible de mettre un commentaire , j'espère que c'est bon maintenant .

    Bonne soirée 

    Bises 

    12
    Mercredi 27 Avril à 19:29

    Bonsoir Andrée. Belle évocation de tes souvenirs de littérature ! Les Lagarde et Michard étaient des mines d'or. Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :