• défi 189 la vie est une pièce de théâtre

    Ohé Matelôts !!!

    Pour ce défi 189, Quichottine nous propose … :

    Il s’agit d’un sujet que Jeanne m’a incité à  proposer.

    « Le sujet de cette quinzaine pourrait être « fiction ou réalité ? »

    Avec un mot à caser : voyage. »

    Jeanne a précisé :

    « Fiction ou réalité rebondit sur la petite phrase de Dômi :

    « La vie est une pièce de théâtre » en la questionnant.

    Le mot voyage à caser me semble aussi une bonne idée.

    Et les voyages sont aussi intérieurs. »


     

    Défi 189

     

    « la vie est une pièce de théâtre »

    Anne Laure en était persuadée depuis son enfance. Chez elle, tout avait une odeur de tragédie, mort de sa mère alors qu'elle commençait à peine à marcher. Son père, n'avait pas résisté à l'envie de décamper au plus vite. 3 enfants à nourrir, changer, aimer, amuser. Il n'avait pas résisté, s'était engagé comme officier marinier et désormais sillonnait les mers du Sud. Il n'avait pas résisté, séchant ses larmes sur son uniforme, plaçant les triplées, Anne-Laure, Alizée et Aurore, chez papy Georges et mamie Rolanda.

     

    Et comme dans une pièce de théâtre, les événements s'étaient succédés, les avaient chahutées, désemparées ; une avalanche et la maison avait disparu, le père avait insisté pour qu'ils habitent la plaine. Étant voyageur de commerce, papy Georges avait acquis une jolie maisonnette à flanc de coteau. Seulement Aurore pleurait tant qu'il fallut la laisser à Francheville la montagne chez tante Huguette et cousine Lorrie.

     

    Après le lycée et 3 ans chez les Grecs (recherche d'un site où aurait prêché l'apôtre Paul), Alizée s'était éprise d'un touriste allemand et avait accouché de jumeaux, Hans et Marie-Jean. Elle habitait désormais à Hambourg.

     

    Anne-Laure n'avait pas eu de chance, sa vue avait baissé, une de ses maladies génétiques et elle distinguait à peine les levers de soleil.

     

    Pour les voyages, rencontrer père à Hongkong, Aurore à Francheville et Alizée à Hambourg, la malvoyante et espiègle, avait trouvé une solution : recruter un chauffeur par le biais du net. Galadriel s'était proposé. Il était fièrement vieux et connaissait beaucoup de choses ; il parlait chinois couramment, connaissait les soins à apporter aux perruches vertes. Avec Belle Véro, ils hébergaient assez souvent un migrant, un de ceux dont le dossier déposé était en attente.

     

    La sonnette hurlait à tue tête, Anne-Laure s'avança vers la porte, l'ouvrit et la factrice ou préposée des postes, lui remit un recommandé dans les mains.

     

    C'est là que l'histoire revient à : « la vie est une pièce de théâtre »

     

    Quel pouvait être le contenu de cette lettre mauve ? Je vous laisse le bonheur, la sagesse, la curiosité, le temps d'imaginer ….

     

    Bonnes vacances à tous et à toutes, à Dom, la théâtreuse, Quichottine, votre aventurière des forêts rêveuses et vous toutes compagnes des défis et coccinelles et fleurettes.


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Juin à 10:39

    Une de ces lettres qui tombent du ciel et que, ne pouvant la déchiffrer faute d'yeux, on imagine... Lire entre les lignes, voilà le bonheur réservé à Anne-Laure ! Car d'où peut-elle venir, sinon de son propre coeur ?

    2
    Lundi 26 Juin à 12:18

    Ton histoire trés bien écrite avec sa fin qu'il faut deviner me laisse sur ma faim tant elle était prenante. Contente de retrouver mes amis de blog après une pause fort agréable. Belle semaine. Bisous.

    3
    Lundi 26 Juin à 16:39
    Daniel

    La porte ouverte à toutes les imaginations !! Et bonnes vacances à toi !

    4
    Lundi 26 Juin à 20:14

    elle sait bien écrire...........

    très bonne soirée...

    5
    Lundi 26 Juin à 20:22

    de retour vers le 14 juillet....

     

    merci pour l'info.....
    tu vas me manquer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    ...Résultat de recherche d'images pour "weinen"

    Résultat de recherche d'images pour "weinen"

    6
    Lundi 26 Juin à 23:22
    Merci pour cette histoire que j'ai du mal à quitter...
    En fait, elle était seule ce jour-là et chercha quelqu'un pour la lui lire.
    Le reste resterait à écrire.
    Bonnes vacances à Vous. Bisous.
    7
    Mardi 27 Juin à 06:37

    "Il n'y a personne qui ne soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel". Le Dalaï Lama.
    Si la vie est une pièce de théâtre, alors je choisi d'en être l'acteur et non spectateur.
    Bise et bonne journée Andrée

    8
    Mardi 27 Juin à 15:59

    Tres prenante cette histoire , quel acte va se jouer donc dans la lettre , mystère .

    Bon mardi 

    Bises 

    9
    Mardi 27 Juin à 21:06

    Je reste sur ma faim, qu'yavait-il donc dans cette lettre, on peut tout imaginer

    10
    Samedi 1er Juillet à 09:56

    La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille mais elle est pleine de surprises et de rebondissements  et là... la couleur mauve... annonce douceur et rêves. J'ai bien aimé ta façon d'aborder ce thème qui laisse  la porte ouverte a  tous les scénarios . cordialement. chloé

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :