• Un bruit de balançoire (Christian BOBIN)

    Ils sont partout sauf en eux, ces gens qui font le tour du monde. Le plus long voyage que j'ai fait, c'était dans les yeux d'un chat. Les bêtes sont des anges. Leur silence est proche de celui des livres. Leur silence est de l'encre. Il porte une tunique de papier, une ceinture d'encre. Il entre dans notre coeur et il parle. De l'intérieur de nous. Sans mots. Les livres qui n'ont pas cette grâce ne sont que marchandises, pesanteur et poison. Les livres - anges, les livres - animaux s'endorment une joue plaquée contre la paroi intérieure de notre coeur. 

    Christian BOBIN

    Un bruit de balançoire


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Octobre à 16:40
    Martine 85
    Joli. J'aime. Ma petite famille arrive aujourd'hui. Je suis en pause commentaires blog jusqu'au 6 novembre. Bisous
    2
    Mercredi 25 Octobre à 17:01

    Je partage ce point de vue sur les yeux des animaux en général, mais je ne partage pas cet avis sur les voyages qui à mon avis sont aussi une ouverture de l'esprit. Après on a la chance ou pas de pouvoir découvrir le monde, mais je crois qu'il en vaut la peine et j'ai apprécié en mon temps.
    Bise et bonne soirée Andrée

    3
    Mercredi 25 Octobre à 17:56

    Image associée bonne soirée...........

    4
    Mercredi 25 Octobre à 18:20

    C'est gentil. Il nous parle de son propre miroir en faisant des généralités. Ce n'est pas forcément pareil pour tout le monde. Cabrel parlait de l'encre dans les yeux de sa bien aimée ; et moi je viens de passer des heures plongée dans les yeux d'un chat, et il n'y avait pas d'encre dedans... Seulement le ciel infini. wink2 

    Mais ce qu'il dit est très joli. Les voyages "forment la jeunesse", mais il y a un moment où il faut arrêter de tourner en rond autour de sa queue... 

    5
    Mercredi 25 Octobre à 20:06

    J'ai lu et apprécié ce livre merci du partage

    6
    Jeudi 26 Octobre à 10:57

    Je réponds ici à ta remarque sur mon blog. Tu vas bientôt comprendre où j'étais, et en fait le moment était si beau que j'hésite à diffuser mes photos, non seulement sur facebook (elles y seront comme toujours) mais aussi sur mon blog (qui en principe n'y est pas destiné).

    Je rechigne aux lectures qui ne me font pas un "coup de coeur" et Bobin, dont mon ex-mari m'a rebattu les oreilles (et lu des passages avec délectation quantité de fois !) n'est pas ma tasse de thé - va savoir pourquoi ! Ma fille m'a montré un de ses livres, "ressusciter" et dès la première page j'étais rebutée. Mais bon, c'est de la poésie ! Je pense qu'il se livre de façon très personnelle et que son caractère ne correspond pas avec le mien. Question lectures j'ai eu une période "littéraire" avant 30 ans et j'adore toujours autant Le Clézio, puis me suis mise à engouffrer des ouvrages d'enseignement (psycho, philosophie orientale, rose-croix, astrologie...) en même temps que de la littérature jeunesse car c'était ma spécialité : j'étais bibliothécaire de collège. Depuis ma retraite, à part la littérature jeunesse et particulièrement pour ados, je ne lis plus que des ouvrages traitant de l'éveil. Mais c'est une période c'est certain.

    7
    Jeudi 26 Octobre à 11:23
    Daniel

    Parfois je ne comprends pas ce qu'il dit !!

    8
    Vendredi 27 Octobre à 16:24

    J'adore les chats mais j'aime aussi voyager et découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux modes de vie. Bisous

    9
    Samedi 28 Octobre à 09:59

    Je ne sais pas... je pense qu'il faut peut-être aussi voyager pour découvrir que l'on est bien chez soi, et se découvrir soi.

    10
    Lundi 30 Octobre à 11:36

    J'aime bien Christian Bobin même si je ne comprends pas toujours, il y a suffisamment de passages qui me parlent pour que je continue  à le  lire...Quant aux voyages, peut-être que certains ont la bougeotte et cherchent à se fuir eux-mêmes en courant partout...mais c'est une question de tempérament, certains ont besoin de faire le tour du monde pour découvrir ensuite les beautés qui se trouvent tout près de chez eux et d'autres , comme Bobin,  les découvrent d'emblée sans avoir besoin d'aller plus loin...Et d'autres encore se découvrent  eux-mêmes seulement quand ils sont dans un pays étranger comme Alexandra David-Neel qui se découvre enfin chez elle quand elle arrive en Inde à près de 40 ans...Nous sommes tous différents

    11
    Lundi 30 Octobre à 21:17

    Un peu d'accord avec Gazou ! Nous sommes tous différents, et chaque sensibilité est particulière ! J'aime les voyages, même si je suis obligée de les entre-couper de pauses dans un camping pour mieux les goûter ! Et je suis si contente de rentrer chez moi....

    Mais mes meilleurs voyages ne sont pas en moi... surtout pas ... pourquoi faire ? mais dans les livres... depuis toute petite ! Là, je rejoins Bobin : il y a des livres qui accrochent quasi les premiers mots et d'autres qui rebutent instinctivement... Ceux qui restent dans ma bibliothèque (qui regorge) et d'autres que je refile sans hésitation aux brocanteurs....

    Très honnêtement, le 1er livre acheté sur Bobin ne m'a pas accrochée du tout... c'est comme ça !

    Bcp de bisous Durgalola et bonne nuit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :