• Siri Hustvedt - la femme qui tremble

    .. On sait à présent que des bébés âgés de quelques heures à peine imitent activement les expressions d'un adulte qui les regarde. Il semble que ce soit un trait inné. Non que les nouveau-nés aient une image corporelle de leur propre visage en train de bouger pour imiter le visage d'autrui. Ils n'ont pas conscience d'eux-mêmes. Ils ne sont pas encore les héros de leurs propres vies, mais leur réactivité aux visages est puissante.

    Après la naissance de ma fille, j'ai passé des heures à la regarder, et elle me regardait. Je ne me sentais jamais rassasiée du visage de cette enfant et de ses grands yeux attentifs qui s'accrochaient aux miens. Ma mère a dit un jour à propos de mes sœurs et moi : "Quand vous étiez petites, je me régalais de vos visages." Cette expression résume bien l'émotion communiquée par le regard maternel, parce qu'elle se concentre sur le plaisir de regarder, sur le besoin de le faire.

    De très petits bébés, âgés de quelques semaines, vous répondront aussi. J'en ai fait souvent l'expérience. Si vous parlez à un nourrisson et puis que vous attendez (il faut lui laisser le temps), il réagira en émettant des sons proches de la parole. Les débuts du langage sont imitation. Nous sommes des miroirs les uns pour les autres.

    ...

    D.W. Winnicott écrit : "dans le développement émotionnel, le précurseur du miroir est le visage de la mère."

     

    Siri Hustvedt

    La femme qui tremble 

    une histoire de mes nerfs


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mai 2015 à 09:45

    J'aime aussi regarder les bébés, tous les bébés. Je leur sourie, ils sourient, je leur parle, ils gazouillent. Tu as raison. Beau week-end

    2
    Quichottine
    Samedi 30 Mai 2015 à 10:04

    Un passage bien émouvant... c'est si vrai !

    3
    Dimanche 31 Mai 2015 à 08:51

    bel extrait pour ce jour bises Andrée

    4
    Dimanche 31 Mai 2015 à 18:50

    C'est un livre que je vais certainement me décider à lire

    5
    Lundi 1er Juin 2015 à 07:11

    J'ai beaucoup lu Winnicott quand j'étais plus jeune. Très fort.

    6
    Mardi 2 Juin 2015 à 16:20

    Grande vérité ; le tout petit se mire dans les yeux de sa mère, et celle-ci se voit en lui....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :