• rencontres estivales (été 2015)

    Petit grand-père

     

    Le soir en promenant Djinnie, dans la douceur des couleurs , l’au-revoir de l’astre solaire, j’ai traversé une langue étroite plantée d’oliviers. Elle était soignée cette terre, débroussaillée ; au pied des arbres, protégés par des cagettes, du persil, des salades poussaient.

    Le lendemain matin, je vais dans l’olivette proche, où grandes herbes folles, fleurs jaunes, bleues et mauves ondulaient sous le poids de la brise, des papillons, des abeilles et photographiai à raz du sol, cette si vivante zone.

    Et je le vis, petit homme râblé, buriné par le soleil, les ans. Il préparait une bouteille d’eau sucrée pour les mouches à olivier . Son sourire si large, sa main tendue pour me saluer. Il me parlait : « l’après-midi, la chaleur est trop forte pour venir ».

    Et les lapins, il n’y en avait plus beaucoup même si nous en avions aperçu un la veille. Il était chasseur. « Qu’allait-il faire, s’il n’y avait plus de lapins à tirer ? » me dit-il.

    Continuez à cultiver votre jardin, Monsieur.



    rencontres estivales (été 2015)

    rencontres estivales (été 2015)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 10:19

    il en faut bien des chasseurs pour réguler les populations sauvages, mais il y a deux sortes le vrai qui respecte la nature et les animaux, et les autres appelés "viandarts" qui tirent sur tout n'importe comment,

    belle région et j'espère que tu as bien bronzé avec le chant des cigales,

    Bisous, MIAOU !!!!

    2
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 11:34

    Coucou,
    Oh je ne m'en fais pas, il trouvera bien autre chose à tirer ! Par ici les chasseurs désoeuvrés tirent les Cormorans, les Cygnes, les aigrettes, et même les panneaux de signalisation.
    La régulation des populations sauvages se fait merveilleusement bien toute seule si on ne supprime pas les prédateurs et qu'on ne nourrit pas les proies qui du coup font deux portées par an au lieu d'une et qui survivent quasi intégralement par apport de nourriture extérieure.
    J'aime beaucoup ces arbres, et par ici, il y a beaucoup d'oliveraies. Beaucoup sont malades aussi malheureusement.
    Je suis bien d'accord avec toi, continuez de cultiver votre jardin Monsieur !!!!!!!!
    Bise et bonne journée


    3
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 12:16

    Des oliviers, trois oliviers, un olivier, un homme âgé et du bonheur tout plein!

    bises à toi!

    4
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 12:54

    L'été, le matin tôt, tous sont au jardin, et ils font bien.

    Les lapins s'installent chez nous dans les ronds-points... :)

    Courage à ce Monsieur. Belle récolte en tout cas.

    Bises et douce journée.

    5
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 13:08

     sympa le monsieur...........il suffit de peu de choses............

    6
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 16:34

    Très bel olivier, un arbre aux feuilles argentés qui anime tant nos jardins. belle journée Andrée, nous n'étions pas encore partis mais faisions la sieste en prévision de la soirée qui va s'éterniser fort tôt bisous

    7
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 18:00

    J'espère qu'il saura se trouver une autre occupation

    8
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 19:12

    C'est sur il en faut des chasseurs comme le dit bien mistigri

    9
    Samedi 11 Juillet 2015 à 13:29

    on essaie tous de cultiver quelque chose dans notre vie

    10
    Samedi 11 Juillet 2015 à 20:35

    C'est ce genre de rencontres qui donne du piment au promenades, un échange même bref peut être très riche et on repart le pied léger et le sourire aux lèvres... Belle soirée à toi. Bisous

    et puis pour les lapins, ils sont peut-être derrière lui à le narguer comme dans les dessins animés. On ne peut pas éliminer les chasseurs mais on peut en rire quand même... ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :