• partage photos de septembre

     

    Nous sommes en septembre, les raisins sont mûrs, en Bourgogne, samedi dernier ils vendangeaient sous la pluie.

    Si vous souhaitez partager vos photos, je vous rappelle le thème :

    les fruits de la nature (à vous de choisir, légumes, fruits, noisettes ... en vrai, en peinture, céramique ...) ou sur notre ami le soleil. 

    Si vous souhaitez participer, vous pourrez envoyer vos photos jusqu'au 20 septembre à agab57070@yahoo.fr (maxi 4 photos) en indiquant également le nom de votre blog. Merci pour les photos reçues et celles à venir. 


    6 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    j'avais proposé à petit frère, de passer une journée ensemble,

    une journée à visiter Luxembourg,

    il nous la présenta de long en large,

    de haut en bas,

    il nous la présenta chaleureusement.

    Il pleuvait à l'arrivée,

    nous traversâmes un immense pont 

    et en-dessous, nichée dans le fond vert, douillet,

    la ville basse (le Grund)

    et de l'autre côté,

    la ville haute, le palais ducal, les magasins, les sièges des usines sidérurgiques,

    la partie des immenses immeubles, 

    le musée du grand-duc Jean,

    les fortifications Vauban,

    puis le bas, en bas, très bas

    et la rivière Alzette.

    Mazette, que c'était beau !


    11 commentaires
  • Tout ce qui vit est unique :

    Ce lieu, ce feu, cet instant,

    Ce soleil buvant rosée,

    Cette bise hélant écho,

    Ces gestes nôtres, ce regard...

    Quel dieu donc, sinon unique,

     

    Peut-il répondre à nos cris ?

     

     

    François CHENG

    La vraie gloire est ici


    10 commentaires
  •  

     

     

    en passant par Dijon

     

    en passant par Dijon

     

    en passant par Dijon

     

    en passant par Dijon

    en passant par Dijon

     


    9 commentaires
  • Dans cette rue où tout s'écoule

    Sans accroc, tout marche sans faille,

    Il arrive pourtant qu'en plein jour

    Se produise un effondrement :

    Une vieille dame qu'on aide à se

    Relever, à s'asseoir sur un banc.

     

    "Oh, non non, ce n'est rien ;

    Mais pas à l'hôpital !"

    "Reposez-vous un peu

    Ici, en attendant ..."

    "Oh, j'ai bien tout le temps,

    Personne ne m'attend..."

     

    Ici, ce jour, entre terre et ciel,

    Une vérité est dite ; "J'ai bien

    Tout le temps, personne ne m'attend."

    Oh, nous les passants trop pressés.

    Sommes-nous sûrs d'être attendus ?

    Sûrs d'avoir encore tout le temps ? 

     

    François CHENG

    La vraie gloire est ici 

     


    8 commentaires