• partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    Merci à vous toutes qui venez de m'offrir une floraison de magnifiques photos.

    Merci à vous qui venez ici et commentez mon blog.

    Si vous voulez, vous pouvez rendre visite à Bernadette, ZazaRambette, JanouPascale et Martine.

     En juin, je vous propose de préparer vos photos sur le thème des vieilles pierres ou/et des montagnes.

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

       

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    Voici les photos du jardin de mon pays gallo

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     Rhododendrons rampants sur bruyère en fleurs

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     Lilas double

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    Cénéaothe en début de floraison

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     Azalées et rhododendrons

     partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    « En MAI, j’achète ce qu’il me plait, des fleurs bien sûr ! »

     partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

     partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    Sans souci un cuivré
    A deux vols du nectar
      Boit l'or de la lumière 

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    Petit soleil anis

    Au seuil de l'été

    D'une belle tomate

     partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

    partage photos : en mai, fais ce qu'il te plaît

     

    promenade de la Cheneau

    avec Djinnie

    nous roulions de bonheur

    dans l'herbe tendre

     


    10 commentaires
  • - Hue, Coquet !

    Mon oncle travaillait avec son cheval du matin au soir.

    - Quand est-ce que tu es passé au tracteur ?

    - En 1970, mon premier. Mais la mécanisation, c'était un piège. Je pensais que j'irais plus vite, que j'aurais du temps... En fait j'étais rentré dans ce truc infernal de l'industrialisation. Il fallait toujours produire davantage, acheter des terres... C'était délirant. Tout le long de ma vie de paysan, je croyais avancer, et j'étais doublé par l'évolution. Il fallait avoir le diable au corps pour rester ici. Tous mes copains se tiraient en ville ! ça faisaient des gendarmes, des mécanos, des maçons, des cheminots... Pour ne pas se flinguer, il fallait être solide. Et les jeunes qui revenaient au pays nous snobaient parce qu'on chiait avec le cheval, qu'on n'avait pas de salle de bains... Du coup je bossais encore plus, pour financer la modernisation de la maison... Je sortais pas de la spirale.

    Il avait construit des gîtes ruraux, bientôt, parce que le pays, son agriculture et son industrie moribondes basculaient dans le tourisme, "les gorges de l'Ardèche et toutes ces conneries..."

    Mon oncle pose son béret.

    Attends... Là. dix... Ici, ils étaient bien... Je vais te dire... Vingt-cinq.. Et ceux de Elze... Les trois frères des coteaux... Et sur le bord du Chassezac... La famille... Comment ils s'appelaient...

    - Oui, juste après-guerre, tu vois, il y avait 80 fermes sur la commune.

    - Combien il en reste ?

    - Trois. On est trois. Et tu as vu mes cheveux blancs....

     

    Pierre SOUCHON

    Encore vivant

     


    8 commentaires

  • 6 commentaires
  • "Mille fleurs quand arrive le printemps...

    mais pour qui s'ouvrent-elles ?"

     

    Chaque année au printemps tout fleurit. Mais pourquoi, pour qui s'ouvrent ces fleurs ? 

    A cette question voici la réponse : pour la simple beauté de fleurir, sans autre intention, pour la seul raison de fleurir.

     

    Tout simplement fleurir

    Lorsque arrive le printemps tout refleurit, pour notre plus grand plaisir. Mais pour qui s'épanouissent-elles, ces fleurs qui partout éclosent, jusque dans les endroits les plus secrets ?

    Nous voulons être reconnus pour nos actions, en être félicités. Mais les fleurs, dans les jardins, les montagnes, aux abords des chemins, fleurissent pour elles-mêmes, accomplissant leur nature, leur propre tâche. Elles sont, pour nous qui ne pouvons penser en toute innocence, un enseignement précieux : celui du difficile travail, né de l'être même, sans intention particulière.

    Le camélia ne pense pas à devenir cerisier ou hibiscus ! la tulipe et la marguerite ne désirent pas fleurir en hauteur, sur une branche d'arbre ! Toute plante s'efforce tout simplement de s'épanouir, offrant à nos yeux l'éclat ingénu de sa beauté. 

     

    Une beauté zen

    paroles de moines

     

     

     

     


    8 commentaires
  • partage photos de mai : "en mai fais ce qu'il te plaît"


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires