• Qui suis-je ? (Dietrich Bonhoeffer)

    Qui suis-je ?

     

    Qui suis-je ? Souvent ils me disent

    Que de ma cellule, je sors

    Détendu, ferme et serein. 

    Tel un gentilhomme de son château.

     

    Qui suis-je ? Souvent ils me disent

    Qu'avec mes gardiens 

    je parle aussi librement, amicalement et franchement

    Que si j'avais  à leur donner des ordres.

     

    Qui suis-je ? De même ils me disent

    Que je supporte les jours de l'épreuve, 

    Impassible, souriant et fier,

    Ainsi qu'un homme accoutumé à vaincre.

     

    Suis-je vraiment celui qu'ils disent ?

    Ou seulement cet homme que moi seul connais,

    Inquiet, malade de nostalgie, pareil à un oiseau en cage,

    Cherchant mon souffle comme si on m'étranglait.

    Avide de couleurs, de fleurs, de chants d'oiseau,

    Assoiffé d'une bonne parole et d'une espérance humaine,

    Tremblant de colère au spectacle de l'arbitraire

    et de l'offense la plus mesquine,

    Agité par l'attente de grandes choses,

    Craignant et ne pouvant rien faire.

    Pour des amis infiniment lointains.

    Si las, si vide que je ne puis prier, penser, créer,

    N'en pouvant plus et prêt à l'abandon.

     

    Qui suis-je ? Celui-là  ou celui-ci ?

    Aujourd'hui et homme, et demain, cet autre ?

    Suis-je les deux à la fois ?

    Un hypocrite devant les hommes

    Et devant moi, un faible, méprisable  et piteux ?

     

    Ou bien ce qui encore est en moi ?

    Ressemble-t-il à l'armée vaincue

    Qui se retire en désordre 

    devant la victoire déjà remportée ?

     

    Qui suis-je ? Dérision que  ce monologue !

    Qui que je sois, Tu me connais 

    Tu sais que je suis tien, ô Dieu !

     

     

    Dietrich Bonhoeffer (en prison)

     

     

     

    Dietrich Bonhoeffer, né le 4 février 1906 à Breslau (aujourd'hui Wroclaw en Pologne) et mort (exécuté) le 9 avril 1945 au camp de concentration de Flossenbürg en Bavière, est un pasteur luthérien, théologien, écrivain et résistant au nazisme, membre influent de l'Eglise confessante (opposée au nazisme).  (wikipédia)

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Février à 14:50

    Un joli poème Luciole.

    Bises et bon dimanche Andrée

      • Dimanche 4 Février à 16:00

        Désolée Andrée, j'étais à coté de mes pompes ! happy

    2
    Janou
    Dimanche 4 Février à 15:24

    Une prière et une belle âme!

    bisous

    3
    Dimanche 4 Février à 15:55

    bonjour andrée, 

    j'espère que tu vas bien, et la family aussi,

    bon dimanche, bisous, MIAOU !!!

    4
    Dimanche 4 Février à 16:46

    ..état d'âme d'un prisonnier..qu'est-ce que la vie derrière les barreaux?

    Bises de Mireille du sablon

    5
    Dimanche 4 Février à 20:06

    Ce poème est très touchant

    Et chacun peut se poser la question: qui suis-je?

    Suis-je tel que les autres me voient ou tel que je me ressens?

    Quand suis-je le plus vrai?

    6
    Dimanche 4 Février à 21:30

    Bonsoir Andrée. Cet homme avait beaucoup de force de caractère. Il a dû connaître des conditions de vie très dures mais il se dégage de la sérénité de ses propos. Bonne soirée et bisous

    7
    Lundi 5 Février à 16:05
    daniel

    Quel poème émouvant ! L'apparence et la réalité !

    8
    Lundi 5 Février à 16:46

    Des mors émouvants, merci de ce partage Andrée.
    Bises et bonne fin de journée

    9
    Lundi 5 Février à 17:05

    qui suis-je ???

    Résultat de recherche d'images pour "schoener abend comic"

    Belle soirée et fais de beaux rêves............

    10
    Lundi 5 Février à 19:03

    C'est un très beau poème ! Ces propos montrent qu'il cherche à comprendre ce qui lui arrive mais qu'il garde la force de ne pas oublier qui il a été. C'est très fort je trouve quand on sait où il était en écrivant ces lignes. Merci pour ce partage. Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :