• Parfois on ne le sait jamais (Thomas Vinau)

    Parfois on ne le sait jamais

     

    J'aime assez ce moment

    dans la rue dans les gares

    sur un banc

    lorsqu'on ne sait pas encore

    si le type en face

    qui parle tout seul

    en remuant les bras

    est un psychotique

    ou un homme d'affaires

    avec une oreillette

     

    Thomas VINAU

    C'est un beau jour

    pour ne pas mourir


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Juillet à 14:29

    Une instant de poésie dans le quotidien, j'aime cet auteur. Merci Andrée.

    Bises et bon début de semaine

    2
    Lundi 22 Juillet à 15:03

    coucou, j'espère que çà va chez toi, bisous, MIAOU !!!

    3
    Lundi 22 Juillet à 16:49

    ..il faut regarder s'il n' a pas un fil...à l'oreille!

    Bisous du jour

    Mireille du Sablon

    4
    Lundi 22 Juillet à 17:01

    Ha ! Ha ! Ha ! Elle n'est pas mal, celle-là ! 

    5
    Lundi 22 Juillet à 17:09

    Et ils ne manquent pas ;-)
    Bises et bonne soirée

    6
    Lundi 22 Juillet à 19:04

    cela devient de plus en plus "ordinaire" tous ces gens qui gesticulent en pleine rue, on se croirait au cirque ... surprendre au passage des bribes de conversations qui ne nous sont pas  destinées ... c'est désolant ...

    amitié .

    7
    Lundi 22 Juillet à 19:10

    Et tous ces gens qui gesticulent ne se rendent même pas compte d'effet qu'ils donnent aux autres. Je ne connaissais pas ce poème, c'est tout à fait ça ! bises

    8
    Lundi 22 Juillet à 19:51

    Bonsoir Andrée. C'est bien vu ! L'ai déjà observé ce genre de scène. Bonne soirée et bisous

    9
    Mardi 23 Juillet à 03:34
    colettedc

    J'en ai justement rencontré un lors de ma marche, ce lundi midi yes !

    Bonne journée,

    Bises♥

    10
    Mardi 23 Juillet à 08:28
    daniel

    Même nos proches, on ne les connaît pas vraiment !!

    11
    Mardi 23 Juillet à 10:51

    C'est vrai qu'aujourd'hui, on peut se poser la question.

    Bel extrait.

    12
    Mardi 23 Juillet à 17:06

    La vie et ses surprises...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Mardi 23 Juillet à 20:23

    C'est vrai que les gares sont des lieux où transitent des personnages étranges. L'autre jour, nous sommes allés récupérer notre petit fils à Toulouse où le train est arrivé avec 4 h de retard.  Il était prévu à 21 h, il est arrivé à 1 h du matin. Nous avons eu le temps d'observer cette faune de la nuit que l'on ne soupçonne pas si près de nous

    14
    Mercredi 24 Juillet à 16:15

    Coucou Andrée

    Très juste ! merci, car je ne connais pas ce poète, mais il raconte bien des petits moments de vie.... Nous, la mode, ce sont les appels dans la salle d'attente du médecin... 6 H d'attente et il faut bien passer le temps... long ! Alors on assiste bien involontairement à des récits concernant des  tranches de vie des patients... Pas tjrs très drôle !

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :