• naufragé de l'île de Kos : 3. El Greco et Branco

    naufragé de l'île de Kos : 3. El Greco et Branco

     

     

     

    El Greco et Branco

    Un chien parut, riant, joyeux, confiant. Il trottait vers la mer, le sympathique jaune suivi rapidement par un grand chien noir, pas tout à fait un labrador, pas réellement un doberman. Bonne gueule, nonchalant, paisible.

    Il allait, pas assez vite au gré du jaune Branco qui se retourna, jappa et remua sa queue ; il entrait dans la jolie bleue, clapotante à souhait. El Greco, lui, attendait au bord, tout au bord.

    Son ami était joueur, il cabriolait, l'éclaboussait. "Allez viens, lui aboyait-il, l'eau est bonne". 

    Ce n'était pas assez pour attirer le grand noir qui préféra se coucher près d'Ulysse. Cela lui fit plaisir, un compagnon !

    Toutefois, Branco s'impatientait, sortant de l'eau, s'ébrouant tout à côté d'El Greco. Et ouaf ! Et ouaf ! 

    Viens, viens, viens !

    Et l'un entraînant l'autre, ils entrèrent dans l'eau, courant, nageant. Des gerbes d'eau fusaient à leur passage. Ils en sortaient et couraient et leur jeu réjouissait l'homme. De voir ces chiens, maîtres des lieux, le rassurait. Surtout El Greco qui tout de suite l'avait adopté.

    La faim commençait à le tourmenter. Les petites grenades ne suffisaient pas complètement à le rassasier. Aussi quand enfin se décidèrent à partir les deux amis, le naufragé les accompagna. 

    Bien, bien, de l'eau, des grenades, un hérisson, Branco et El Greco. Demain, un nouveau jour le choierait.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 17:48

    J'avoue ne pas avoir tout compris à ce texte, mais c'est peut-être de la fatigue ;-)
    Bises en tous cas et bonne soirée

    2
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 17:51

    coucou andrée, jolis mots pour tristes situations, mais avec un compagnon à "4 pattes" tout va mieux parfois

    pour un moment ;

    MIAOU !!!!  smile

    3
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 18:05

    Merci de tes mots sur mon blog!

    J'ai des soucis avec mes genoux, le moral est bon avec des nouvelles de mes arrières petits enfants au téléphone et en photos!

    Bonne soirée ma chère amie!

    bises

    4
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 18:32

    Hihihi, ce n'est pas que je n'apprécie pas, c'est que du coup il me manque des éléments pour la comprendre ;-)
    Ton mari et toi aussi de fait, avez eu beaucoup de chance que l'issue ne soit pas un véritable drame.
    Mais je me doute que ce fût une période bien difficile.
    Re bises.

    5
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 19:05

    La suite est toujours aussi belle, Jolie histoire,

    L'homme comprend qu'il faut peu pour être heureux, un ami, des jeux et la vie est belle !

    Bonne soirée, bisous.

    6
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 19:46

    C'est très joli

    7
    Samedi 10 Octobre 2015 à 11:55

    Personnellement, j'aime beaucoup ton récit, Andrée.

    Mais c'est vrai que d'un épisode à l'autre on peut ne plus savoir que c'est une suite. :)

    Bisous et douce journée.

    8
    Mardi 3 Novembre 2015 à 16:10

    Rien de tel que des toutous pour vous rendre la joie de vivre ! A condition bien sûr de les imiter...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :