• Le poids du coeur de Rosa MONTERO

    Une auteure de science fiction avec un personnage central féminin, une réplicante qui se souvient à chaque instant de la briéveté de sa vie et donc de sa mort proche, dans un peu plus de trois ans, une histoire de déchets nucléaires et de son site d'enfouissement Onkalo.

     

    Socrate et sa dernière chanson

    - Ah, Bruna.. Tu te rappelles qui était Socrate ?

    - Bien sûr. Un de tes sages de l'Antiquité. Celui qui a du se suicider.

    - Oui, c'est lui. On l'a condamné à mort et conduit en prison, avec l'obligation de boire une dose mortelle de ciguë le lendemain matin. Ses amis ont soudoyé les gardes pour qu'il puisse s'échapper, mais il n'a pas voulu le faire.

    - Pourquoi ?

    - Il disait que sa fuite le ferait paraître coupable. Et puis il ne voulait pas vivre loin d'Athènes. Mais ce n'est pas de ça dont je voulais te parler. Le plus intéressant c'est qu'il a passé la nuit entouré de ses amis, mais il a consacré la plus grande partie de ses dernières heures à apprendre à jouer une mélodie très difficile à la flûte. Ses amis, exaspérés, lui ont demandé pourquoi il perdait son temps avec ça, à quoi ça allait lui servir, puisque sa vie allait s'achever au lever du jour. Et alors il a répondu : "A quoi voulez-vous que ça serve ? A apprendre cette chanson avant de mourir."

    ....

    - Eh bien, je trouve ça idiot.

    - Mais qu'est-ce que tu peux être bête parfois, Bruna ! Tu ne comprends pas ? D'abord, c'est parce que la seule chose qui donne du sens à la vie, c'est la connaissance, l'art, la beauté. Mais, surtout, c'est parce que ça revient au même d'apprendre la chanson dix ans ou dix minutes avant de mourir, car ce sera toujours un apprentissage face au néant , une construction fragile et éphémère. Nous sommes des êtres fugaces et nous le sommes tous, très chère. 

    Rosa MONTERO

    Le poids du coeur


  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Mars à 15:08

    Joli texte en partage André, et tellement vrai.
    Mais les Humains ont une fâcheuse tendance à chercher à laisser des traces éternelles si bien qu'ils ne profitent pas de l'instant présent tout au long de leur vie.
    Bise et bonne journée.

    2
    Mardi 28 Mars à 16:08

    Je ne connaissais pas cette histoire. Mais je trouve vraiment étrange que Socrate s'amuse à apprendre à jouer de la flûte avant de mourir. Peut-être que ça s'est juste trouvé comme ça pour lui et que ça l'a amusé. Je connaissais seulement le Criton, dans lequel Socrate refuse toute aide pour s'échapper.

    3
    Mardi 28 Mars à 17:03

    Poids du coeur....Résultat de recherche d'images pour "COEUR LOURD HUMOUR"

     

    4
    Mardi 28 Mars à 17:31

    Un très joli texte si vrai. Bisous

    5
    Mardi 28 Mars à 17:39

    Curieux choix que cet apprentissage là avant de mourir... Je crois qu'en attendant la mort je méditerai et c'est tout (mais tu t'en doutes) sarcastic

    6
    Mardi 28 Mars à 18:06
    Un très bel extrait de ce libre de Rosa MONTERO. J'ai tout particulièrement le dernier paragraphe, tellement vrai quant à l'apprentissage face au néant . Bises et bonne soirée
    7
    Mardi 28 Mars à 18:08

    livre et non libre  tout particulièrement  aimé...

    Ah ZAZA, ta cervelle coure plus vite sur le clavier que tes doigts !

    8
    Mardi 28 Mars à 20:49

    j'adore vous lire

      • Mardi 28 Mars à 21:14

        merci pour votre visite. 

    9
    Mercredi 29 Mars à 09:23
    Daniel

    On apprend toujours....Même dans les pires moments !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :