• la sagesse espiègle (Alexandre JOLLIEN)

    ... Pour tous, c'est pareil... Le bonheur, ce n'est pas l'extinction soudaine et définitive de tous les problèmes. Ça, c'est du délire. Tu règles un souci, tu peux être sûr qu'il y en a un qui rapplique juste après... La joie se recueille au cœur de cette vie bancale, fragile, tragique, éphémère. J'ai une amie qui dit : "C'est le bordel, mais il n'y a pas de problème."

    - Et qu'est-ce qu'elle te propose quand c'est le bordel et que c'est réellement un problème ?

    - Rien. justement, la joie, j'ai l'impression que c'est déjà accepter que des pans entiers de la vie resteront sans remède, qu'ils ne trouveront peut-être jamais de solution et ça ne va pas forcément s'arranger.

    - Tu y arrives, toi ?

    - Bien sûr que non !

    - Alors qu'est-ce qu'on fait ?

    - D'abord, on peut distinguer les psychodrames et le tragique ! Le tragique, c'est les catastrophes, la souffrance, le mal inévitable liés au simple fait qu'on soit vivant. Les psychodrames, c'est tous les problèmes générés par le mental, les comparaisons, la peur, la jalousie, la tristesse, les chagrins, les jugements...

    ...

    - Il faut nécessairement se prendre des tuiles dans la gueule pour se réveiller, c'est ça que tu es en train de me dire ?

    - Non... se réveiller, c'est peut-être déjà repérer le tas de psychodrames que je m'invente, la peur des autres, la culpabilité, la comparaison, les projections, une existence toute en retenue, bourrée d'attentes et de préjugés.

     

     

    Alexandre JOLLIEN

    La sagesse espiègle


  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Mars à 16:22
    Martine Martin
    J'aime bien la conclusion qui résume bien ce qui est dit dans le texte. Bisous
    2
    Jeudi 21 Mars à 18:03

    je sais que chaque jour amène son lot de soucis, mais qu'importe ... il m'est doux chaque jour de me sentir vivante en dépassant tous ces ennuis ... et la vie est belle !

    amitié .

    3
    Jeudi 21 Mars à 18:20

    Génial, génial, il est vraiment merveilleux Alexandre.

    4
    Jeudi 21 Mars à 19:49

    J'aime beaucoup Alexandre Jollien.

    Merci pour le partage

    5
    Vendredi 22 Mars à 04:06
    colettedc

    Comme c'est bon ce texte ! C'est gentil de nous le partager, Andrée ! 

    Bon vendredi,

    Bises♥

    6
    Vendredi 22 Mars à 10:28

    C'est çà la vie, mais elle vaut la peine d’être vécue

    7
    Vendredi 22 Mars à 14:22
    daniel

    Ah!ce mental qui nous joue des tours ! il enfle , il déforme, compare, nous rend souvent malheureux !

    8
    Vendredi 22 Mars à 15:07

    J'adhère tout à fait à cette philosophie Andrée ...par rapport à la majorité des terriens pour moi je n'ai que des problèmes de "riche"...

    9
    Vendredi 22 Mars à 19:33

    J'aime beaucoup Alexandre Jollien

    10
    Vendredi 22 Mars à 20:04

    Bonsoir Andrée. La vie n'est pas un long fleuve tranquille. Il y a des hauts et des bas, et il faut faire avec. Bonne soirée et bisous

    11
    Dimanche 24 Mars à 12:25

    Comme il a raison, si l'on stoppait ces délires envenimés par le mental, on laisserait la place à cette joie innée qui demande qu’à s’extérioriser ! Bon dimanche Durgalola, je t'embrasse !

    12
    Dimanche 24 Mars à 21:02

    Un texte plein d'intelligence et de sagesse.
    Notre esprit est souvent notre pire ennemi, celui qui au final nous pourri le plus la vie ;-)
    Alors, prendre le temps de respirer, de prendre un peu de recul, de dédramatiser....
    Bises et bonne soirée

    13
    Lundi 25 Mars à 06:25

    Un grand sage ! Merci Alexandre.

    Bonne journée !

    14
    Mardi 26 Mars à 14:20

    J'ai plusieurs livres d'Alexandre Jollien mais pas celui - là , c'est toujours un régal de le lire , un véritable passeur d'art de vivre .

    Bonne journée 

    Bises 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :