• la proposition (partie 1) de Shomishbai Sariyev

    La proposition

     

    l'année sur la Terre chasse l'année.

    Le livre rouge s'épaissit, celui des espèces disparues...

     

    Il y a de moins en moins de cygnes blancs

    d'aigles

    de saïgas rapides

    de daims et de cerfs...

    Il y a de moins en moins de fleurs arc-en-ciel, déjà rares :

    leurs racines sorties de terre ont pourri...

    Est-il possible que la steppe disparaisse à jamais

    le stipe argenté

    l'animal en liberté

    et l'oiseau

    le pourpre de la petite fleur d'avant l'aurore ?

    Il n'y aura donc plus que des nuages de poussière brûlante ?

    Au nom de tout ce qui vit

    sur la Terre

    tendez l'oreille au sifflement et au cri.

    Pour ne pas nous retrouver dans la cendre et la poussière

    ouvrez ce livre de deuil.

    Il y a déjà longtemps qu'il faut y inscrire

    au nom de la vie commune sur la planète

    des faits, qui depuis la nuit des temps ont été en honneur

    afin que nos enfants ne les oublient pas.

    Inscrivons-y l'Amour et la Bonté

    l'idée d'Honneur et celle de l'Amitié

    la Sensibilité vivante, la Pureté du coeur :

    armes d'une Haute Humanité.

    Inscrivons-y tout ce à quoi nous accordons du prix

    tout ce qui reste sacré dans nos esprits, qu'il fasse beau, qu'il fasse laid.

    L'un dans l'autre nous ne faillirons pas

    si à l'unisson nous nous inclinons devant la Nature.

    Le principe de toutes les principes divins

    niche au sein de la nature depuis la nuit des temps...

     

    Le cheval a henni

    Le veau a meuglé

    et l'oiseau dans le ciel a crié quelque chose...

     

    Les pages tremblent.

     

    Et le jugement du sévère livre rouge nous dévisage.

    ***

     

    Shomishbai Sariyev


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Novembre 2014 à 16:38

    Beau texte qui nous incite à la vigilance

    2
    Mardi 4 Novembre 2014 à 18:51

    Bonsoir,


    Très beau texte qui est bien d'actualité.


    Hier aux infos, un ornithologue a fait une triste constatation, il y a un nombre incroyable de disparitions d'oiseaux, avec la pollution des engrais etc.


    Il faudrait que les grands de ce monde  en prennent conscience, après les animaux ce sera notre tour !


    Restons zen.


    Passe une belle soirée, bisous.

    3
    Mardi 4 Novembre 2014 à 19:41

    Il est temps de prendre tout cela au sérieux et de faire en sorte que le nombre de pages de ce livre n'augmente plus...

    Sinon, c'est l'homme qui en écrira la dernière page.

    Passe une douce soirée. Bisous.

    4
    Mardi 4 Novembre 2014 à 20:24

    Et en continuant ainsi, c'est comme cela que nous vivrons, et dans moins de temps qui'il ne faudra que nous le croyons https://www.youtube.com/watch?v=IEexx5BR5eY
    Bises Andrée et belle fin de soirée

    5
    Mardi 4 Novembre 2014 à 21:30

    Merci de ta gentille visite, Durgalola. J'en suis d'autant plus touchée que je vois que tu es fatiguée, et je sais ce que c'est que de passer des heures sur un ordinateur pour essayer de créer un article, puis ensuite d'en repasser le double à aller visiter les autres blogs par souci d'échange ! Ce n'est pas toujours facile, on n'en a pas toujours le temps... Mais je suis heureuse ainsi de te connaître mieux, car toi aussi, tu écris des choses intéressantes. Douce fin de soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :