• la panthère des neiges (Sylvain TESSON)

    Comment calmer cette nostalgie du grand démarrage ? On pouvait toujours prier Dieu. C'était une occupation agréable, moins fatigante que la pêche à l'espadon. 

    ...

    On pouvait aussi penser que l'énergie primitive pulsait, résiduelle, en chacun de nous. Autrement dit que résonnait en nous tous un peu du vibrato originel. La mort saurait nous réincorporer au poème initial. Ernst Jünger, quand il tenait un petit fossile du précambrien dans le creux de sa main, méditait sur l’apparition de la vie (c'est-à-dire du malheur) et rêvait aux origines : "Un jour, nous saurons que nous nous sommes tous connus."

    Enfin, restait la technique de Munier : traquer partout les échos de la partition première, saluer les loups, photographier les grues, rassembler à coups d'obturateur les tessons de la matière mère explosée par l'Evolution. Chaque bête constituait un scintillement de la source égarée.

    ...

    L'affût était une prière. En regardant l'animal, on faisait comme les mystiques : on saluait le souvenir primal. L'art servait aussi  à cela : recoller les débris de l'absolu. Dans les musées on passait devant les tableaux, carrés de la même mosaïque.

     

    Sylvain Tesson

    La panthère des neiges

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 14:45
    daniel

    "Un jour, nous saurons que nous nous sommes tous connus." Une belle phrase  à méditer…...Nous sommes tous frères et sœurs !!  

    2
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 15:00

    Un livre que je vais lire  bientôt , Sylvain Tesson et Vincent  Munier  un tandem de choc qui fascine .

    J'aime beaucoup les extraits que tu as choisis .

    Bonne journée 

    Bises 

    3
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 16:29
    renée

    Comme ce M. Daniel qui a laissé le com la phrase Un jour, nous saurons que nous nous sommes tous connus m'interpelle...de quoi méditer longuement. Bisous

    4
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 16:41

    Merci pour ce partage Andrée.
    Pour ceux qui connaissent ces moments d'affût, c'est être hors du temps tout en étant dans l'instant présent.
    Bises et bonne soirée

    5
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 19:19

    Je l'ai commandé pour Noël, il me tarde de le lire, bises et bonne soirée

    6
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 21:54

    Bonsoir Andrée. Je n'ai encore rien lu de cet auteur que vous êtes nombreux à apprécier. Bonne soirée et bisous

    7
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 21:56

    Tu as choisi un bel extrait ! Un véritable poème...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 03:28
    colettedc

    Merci beaucoup de ce partage, Andrée ! Nous nous sommes connus et j'ajoute : nous nous reverrons un jour ! Super ! Bises♥

    9
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 07:14

    Je ne l'ai pas encore lu et le ferai sans doute durant les semaines à venir...Merci pour cet extrait. bises

    10
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 11:49

    je recevrai ce livre sous le sapin, on en dit tant de bien ... qu'il me FAUT le lire ... 

    amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :