• la notion de progrès (Jean MALAURIE - oser - résister)

    Pour terminer, je réfléchirai sur la notion de progrès. Je suis directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique. Je ne me suis jamais fait beaucoup d'illusions sur ce qu'on appelle les sciences dures. Elles collaborent avec difficulté avec ce que l'on appelle les sciences sociales qui sont, de notoriété sur un siège éjectable dans toutes ces organisations.

    Le progrès... Nous avons tous lu Malesherbes, Buffon, Voltaire, D'Alembert, Rousseau ... Au XIXème siècle jusqu'à nos jours, ont été réalisées des découvertes fabuleuses en biologie et en physique. Nous sommes portés par un mythe de la raison. Nous nous sommes illusionnés en pensant que la science devait libérer l'homme.

    L'atome.. C'est le meilleur et le pire.

    C'est oublier ce qui est au cœur même de l'histoire de l'humanité : le bien et le mal. C'est ce que, sur la piste, me rappelaient, à leurs manières, les compagnons inuit lorsqu'on ne respectait pas ce qu'ils dénommaient "l'ordre de la nature" : une pierre bousculée du pied, non ; Sila, l'univers est ordonné et de remettre prestement la pierre à sa place.

     

    Jean MALAURIE 

    extrait du discours du 23/05/2013 à Strasbourg lors de la réception de la grande médaille de la ville.

    OSER RESISTER

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Décembre 2018 à 20:10

    Bonsoir Andrée. J'ai du mal à commenter cet extrait de discours. Je crois que le progrès est nécessaire et permet à l'humanité d'avancer, mais qu'"il ne faut pas, en son nom, dégrader la nature. Il faut trouver un équilibre... Bonne soirée et bisous

    2
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 17:09

    Ils ont raison les inuits : respecter l'ordre de la nature...c'est quelque chose que nous avons oublié...malgré tous les progrès que nous avons fait...

    Bonne fin d'année et que la nouvelle année soit meilleure que celle-ci

    3
    Mercredi 2 Janvier à 18:16

    dans mon jardin ... j'écarte volontiers tout caillou qui serait dérangeant à mon "ordre" établi ... et pourtant Dame Nature ne s'en émeut pas qui me rend au centuple la sueur que je lui donne ...

    nous nous respectons l'une et l'autre ...

    amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :