• la fiancée des corbeaux de René Frégni

    pour Bonheur du jour

     

    J'ai vu le grand poker mondial des Bourses jeter en cliquant des continents dans la famine. 

    J'ai vu les eaux monter inexorablement, avalant des villages de pêcheurs et les ours blancs tourner sans trouver le sommeil sur une banquise en loques. 

    J'ai vu des cyclones arracher des forêts, et des hommes se dessécher dans de nouveaux déserts.

    Il y a même des endroits où on continue à couper le clitoris des femmes.

    Les derniers hêtres vont quitter la Provence.

    Et pourtant chaque matin certains d'entre nous se ruent sur leur ordinateur pour rejoindre les autres. Quand ils les croisent dans la rue, dans le vie, ils ne les voient pas.

    Qui est responsable ? les hommes, la nature ? Le bien et le mal n'ont jamais existé dans le chaos de l'univers. Les étoiles font leur vie et s'en vont. Chacun de nous essaie de sortir un instant de la nuit, d'être aimé, d'éloigner la mort. Je ne suis ni pire ni meilleur que les autres, j'écris pour être aimé, pour comprendre ce chaos, notre folie, pour retenir ceux qui s'en vont.

    La trace que je laisse n'a pas plus d'importance que la bave argentée d'un escargot. J'aime la blancheur de mon cahier, l'odeur du café dans un bol rouge et la lumière des saisons qui glisse derrière mes vitres comme si l'homme n'avait rien dérangé.

    René Frégni

    la fiancée des corbeaux

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Juin 2016 à 15:15

    rejoindre les autres par internet, c'est bien  ... à condition de savoir  être attentif  à ceux qui nous sont proches...sinon, nous vivons dans l'illusion

    2
    Dimanche 26 Juin 2016 à 15:20
    Très bel extrait. Suis dans le tgv en route pour Paris. Bisous
    3
    Dimanche 26 Juin 2016 à 16:14

    Nous avons un peu trop tendance à aller chercher loin ce que nous avons tout prés... Hélas.

    Belle soirée

    4
    Dimanche 26 Juin 2016 à 18:29

    te croyais partie...........

    5
    Lundi 27 Juin 2016 à 07:39

    Merci Andrée, douce journée!

    6
    Lundi 27 Juin 2016 à 11:15

    Le bonheur se cache dans les petites choses du quotidien comme le décrit si bien l'auteur... Belle journée Durgalola, je t'embrasse

    7
    Lundi 27 Juin 2016 à 12:46

    Envie de lire ce livre... merci, Andrée.

    Passe une douce journée.

    8
    Lundi 27 Juin 2016 à 17:03

    Un extrait qui est bien d'actualité. Et oui, on se pose des questions, pourquoi tous ces drames, toutes ces choses qui vont de travers, vlà les anglais qui en mettent une couche maintenant ! Vlà une bronchite qui m'enquiquine en plein été ??? sarcastic
    Est-ce bon de passer autant de temps devant l'ordinateur ? parler comme je le fais avec une amie super chouette ? ben oui que c'est super, pourquoi m'en priver ? mon blog m'oblige à sortir, marcher, clic une photo par-ci, clic une autre par-là ... et j'aime cela. C'est agréable de lire les commentaires ... cela ne m'empêche pas de parler à des voisines ou des gens inconnus que je croise sur mon chemin ...
    En fait, faut pas trop se poser de questions ... Il faut être attentif à ce qui se passe, mais penser aussi à soi, vivre au mieux les choses qui jalonnent notre vie, agréables, fastidieuses, difficiles ou délicieuses, se réjouir quand on y voit plus clair, garder espoir surtout.

    Gros bisous

    9
    Lundi 27 Juin 2016 à 23:06

    un beau texte tout à fait pertinent...

    10
    Mardi 28 Juin 2016 à 16:55
    Daniel

    Quel beau texte, profond. C'est un bon choix à partager !

    11
    Dimanche 3 Juillet 2016 à 20:41

    Un extrait qui interpelle.

    Merci Andrée

    bizzzzzzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :