• La femme qui tremble de Siri Hustvedt

    Sans doute serait-il utile de décrire différents degrés de conscience.

    Après tout, même quand j'écris, c'est inconsciemment qu'est engendrée une bonne partie de ce que j'écris. Je devine sous mes mots un monde préconscient d'où je les extrais, pensées non encore articulées mais potentiellement présentes, et quand je les trouve je crois à leur justesse ou à leur fausseté.

    Oui voilà ce que je voulais dire. A quoi mesurer cela ? Ce n'est pas extérieur à moi.

    Je ne possède aucun notion objective de la phrase parfaite qui exprimera au mieux ce que je veux dire. C'est au-dedans de moi que je le sais et, pourtant, cet intérieur verbal n'est-il pas pétri de l'extérieur, de tous les livres que j'ai lus, des conversations que j'ai eues et de leurs traces mnémiques ?

    J'aime les expressions "ça me trotte dans la tête" et "je l'ai sur le bout de la langue", qui désignent ces vagues réminiscences sous-jacentes. 

     

     

    Siri Hustvedt

    la femme qui tremble

    une histoire de mes nerfs


  • Commentaires

    1
    gazou
    Mardi 9 Juin 2015 à 14:55

    très juste...c'est au-dedans de soi que l'on sent si la phrase est juste

    2
    Mardi 9 Juin 2015 à 17:12

    Etrange expérience que l'ecriture, on est à la fois dedans et dehors ! De la magie...

    3
    Mardi 9 Juin 2015 à 17:16

    Il est tellement difficile de parvenir à exprimer exactement ce que nous ressentons au travers des mots. Par chance nous avons une langue particulièrement riche. Pourtant, entre ce que nous pensons, ce que nous voulons dire, ce que nous disons, ce que l'autre entend, ce qu'il ressent alors... il peut y avoir tant d'incompréhensions.
    Merci pour ce partage Andrée.
    Bises et bonne soirée

    4
    Mardi 9 Juin 2015 à 18:17

    Bonsoir,


    J'ai plus facile de m'exprimer par écrit.


    Je ressens mieux ce que mon coeur me dicte.


    L'écriture aide beaucoup à évacuer, je conseille toujours d'écrire.


    J'écris toujours mon journal, j'écris beaucoup pour moi-même avant tout.


    Passe une belle soirée, bisous.

    5
    Mardi 9 Juin 2015 à 19:46

    Beau texte!!!

    bonne soirée!

    6
    Martine
    Samedi 13 Juin 2015 à 20:49

    Bonsoir Andrée,


     


    Les mots ne sont pas toujours faciles à apprivoiser. Ils renaclent, se rebiffent et trahissent notre pensée.


    J'ai beaucoup apprécié ceux de Siri


     


    Merci Andrée


    Bises


    smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :