• l'homme joie (2)

    Nos pensées montent au ciel comme des fumées. Elles l'obscurcissent.

    Je n'ai rien fait aujourd'hui et je n'ai rien pensé. Le ciel est venu manger dans ma main. Maintenant c'est le soir mais je ne veux pas laisser filer ce jour sans vous en donner le plus beau.

    Vous voyez le monde. Vous le voyez comme moi. Ce n'est qu'un champ de bataille. Des cavaliers noirs partout. Un bruit d'épées au fond des âmes.

    Eh bien, ça n'a aucune importance. Je suis passé devant un étang. Il était couvert de lentilles d'eau - ça oui, c'était important. Nous massacrons toute la douceur de la vie et elle revient encore plus abondante. 

     

    Christian BOBIN

    l'homme joie 


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Août 2015 à 16:29

    Plein d'optimisme et j'aime ça !
    Bisous et bonne soirée Andrée

    2
    Mercredi 5 Août 2015 à 19:26

    C'est l'homme joie dans la nuit du monde en perdition, je suis moins optimiste, c'est comme ça!

    bisous du soir!oops

    3
    Jeudi 6 Août 2015 à 07:57

    Etre cet homme ou femme joie autant que faire se peut, tout au long des jours et ne voir que le beau OUI !!! bises

    4
    Jeudi 6 Août 2015 à 19:38

    Finalement c'est bien

    5
    Jeudi 6 Août 2015 à 23:53

    Je bisse le commentaire de Cathie.

    Ne voir que le beau, c'est agréable.

    Bises et douce journée à venir.

    6
    Vendredi 7 Août 2015 à 12:41

    J'aime Christian Bobin, toujours sage et plein de bons sens !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :