• L'évangile selon Yong Sheng de Dai SIJIE

    Pour mon frère Christian, grand amoureux de musique

    grand amoureux de la vie

     

     

     

     

    Concerto pour violon en ré majeur de Beethoven, troisième mouvement

     

    "J'ai beau avoir joué ce concerto des centaines, voire des milliers de fois, je n'ai jamais compris comment Beethoven avait pu commettre, dans cette oeuvre aussi parfaite, une erreur que même un débutant aurait évitée : finir la cadence du dernier mouvement sur un fa bécarre. Même un idiot se rend compte que cette note est trop éloignée du ré majeur pour être harmonieuse. 

    Pourtant, il a écrit ce concerto à une période heureuse de sa vie, quand il n'était pas encore sourd. Sa surdité n'est apparue que des années plus tard. La raison, c'est qu'il ne cherchait pas la perfection. Il voulait seulement exprimer la vie. Et la vie, c'est l'imperfection."

    Dai SIJIE

    l'évangile selon Yong sheng

     

    C'est seulement maintenant que je comprends ce qu'il a voulu dire.

    Il parlait de moi, ce sale gosse. Il disait : "Grand-père, les derniers instants de ta vie seront détonnants, comme la dernière note du concerto de Beethoven. Mais, c'est par ce que d'aucuns pourront considérer comme une erreur que se révélera la beauté de ton existence."

     

    plus d'informations sur ce livre poignant

     

    Je vois la gousse s'agiter sous le souffle du vent. A l'intérieur, une graine sautille, se détache de l'aile membraneuse et s'envole nonchalamment. Elle exécute une cabriole éblouissante, puis danse dans l'air en flottant, portée par la brise. Elle ne semble pas pressée de trouver un point d’atterrissage. Elle plane dans le ciel bleu, sans réel objectif, fine et éblouissante comme un grain de sel.

     

    Si Dai Sijie a pu, comme son aïeul persécuté, se libérer du besoin de vengeance, il le doit à ce grand-père qui, par son exemple, lui a démontré la puissance du pardon. « Il m’enseignait que tout être humain avait une âme, quelque chose de plus grand que l’esprit, de plus intime que le corps. Cette croyance soutient toute ma vie. J’ai aussi écrit ce livre pour témoigner de l’existence de l’âme. »

    (extrait article LA CROIX)

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Septembre à 14:39

    glasses Merci de me rendre le souvenir de mon cher Papa, violoniste qui aimait tant - entre autres - ce dernier mouvement de concerto !

    Je me demande bien ce que c'est que cette histoire de fa bécarre, je n'avais jamais remarqué de problème, il faut que j'écoute tout pour me rendre compte.

    Cette méditation sur la vie est tout à fait juste, sauf que l'imperfection est en elle-même la perfection ! (Dieu n'est Dieu que parce qu'Il est Tout et en Tout, dans la diversité la plus parfaite). Accepter l'imperfection c'est reconnaître la perfection divine.

    Je reviens quand ce ravissant rondo sera achevé.

    Eh bien, je ne sais pas vous mais je n'ai pas entendu la moindre imperfection - pas même de passage en mineur dans la cadence alors qu'avec un fa bécarre, a priori, ce serait tout simplement ré mineur au lieu de ré majeur. Il y a juste une descente chromatique tout ce qu'il y a de classique, puis un trille sur l’appoggiature (mi) de la tonique (ré). Je me demande vraiment où il a vu ce fa bécarre soi-disant fautif !

     

      • Samedi 7 Septembre à 14:19

        Ah ! Je crois avoir la réponse !! Je ne sais pas de quelle cadence parle l'auteur de ce livre, car les cadences étaient en général l'oeuvre des interprètes eux-mêmes. Beethoven en a-t-il écrit une vraiment ? En tous cas celle que nous entendons ici est signée de Fritz Kreisler.

        De plus le 3e mouvement serait aux 3/4 dû au violoniste Franz Clement

    2
    Vendredi 6 Septembre à 15:52

    Je suis bien incapable de me rendre compte de cette erreur et je te crois donc sur paroles :) Je ne connais pas ce livre de Dai Sijie dont j'avais beaucoup aimé "Balzac et la petite tailleuse chinoise". Je le lirai et en entendant je vais aller lire l'article de La Croix ! bises et bon week-end

    3
    Vendredi 6 Septembre à 17:34

    J'ai été consulter le lien, cet ouvrage doit être très intéressant.

    Bises et bon vendredi

    4
    Vendredi 6 Septembre à 22:01

    comme la vie serait monotone si tout était parfait ....     heureusement qu'il existe des notes discordantes ...

    amitié .

    5
    Samedi 7 Septembre à 01:10
    colettedc

    La perfection n'est pas de ce monde et, tout sur cette terre le démontre d'une manière ou d'une autre !

    Merci de ce magnifique partage, Andrée !

    Bonne fin de semaine,

    Bises♥

    6
    Samedi 7 Septembre à 19:23

    Bonsoir Andrée. Je n'y connais rien en musique, et n'écoute que rarement de la musique classique. Beaucoup d'artistes ont laissé une imperfection dans leurs oeuvres parfois pour ne pas susciter la jalousie ou le colère des dieux... Bonne soirée et bisous

    7
    Samedi 7 Septembre à 23:05
    Je réponds ici à ton commentaire. Si, si, tu expliques très bien. Sans un minimum d'imperfection nous ne sommes pas humains. À mon tour de te remercier pour ta gentille carte reçue ce matin.
    8
    Dimanche 8 Septembre à 10:23

    C'est un livre qui semble effectivement magnifique à en lire les extraits choisis, ça donne envie d'aller plus loin dans ce très bel éloge de la fausse note ! Merci Durgaloa, bon dimanche, je t'embrasse.

    9
    Dimanche 8 Septembre à 18:56
    daniel

    C'est bien l'imperfection. Moi je trouve que la perfection est bien ennuyeuse !!  de l'imperfection peuvent naître plein de choses: des émotions, de l'inattendu, de la créativité…….

    10
    Jeudi 12 Septembre à 05:33

    Je crois que j'avais lu un livre de lui il y a quelques années.... Balzac et la petite tailleuse chinoise (je ne me souviens plus du titre exact.)

    Je note ce titre.

    Merci ! Bonne journée !

    11
    Mardi 8 Octobre à 10:58

    Je ne le connaissais pas, mais j'aime beaucoup ce qu'il écrit.

    Merci de m'avoir donné envie de le lire.

    Bisous et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :