• Jeudi en poésie avec Lenaïg

    thème 2 : un vent mauvais

     

    Souffle à l'haleine chargée,

    Se masquer,

    Se couvrir,

    S'enfermer.

    Vent mauvais délabré.

    Les arbres craquent - les toits -

    Il couine le matador

    hurle - effraie - effraie

    et 

    Se dresser,

    droit, souple,

    Le cueillant 

    au mi-temps

    d'un piège à vents.

    Un moulin fier à bras

    dans l'Espagne du

    grand Don Quichotte.

     

    Agab 11/20


  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 14:21

    qu'aurait-il fait Don Quichotte au-devant de ce virus ? 

    de nos jours les moulins à vent parlent, menacent, sèment la terreur ... et  nous restons "assis" de peur, terrassés devant un ennemi invisible ...

    mais que ton poème est beau !

    amitié .

    2
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 14:47

    Un vent mauvais qu'il s'agit de bloquer , parfois oui j'ai l'impression que nous avons des allures de Don Quichotte tant ce virus semble s'adapter à toutes les situations .

    Bonne journée 

    Bises 

    3
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 16:12

    Belle participation pour ce vent mauvais Andrée, bravo !

    Bises et bon jeudi

     

    4
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 16:44

    mais non à bientôt et bon vent .............♥

    5
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 17:07

    entre Verlaine et Cervantès nous nous tenons au branches, nous résistons jusqu'à la prochaine rafale mais combien sont partis "pareils à la feuille morte"

    6
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 18:15

    Joliment tourné !

    Biz

    7
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 18:38

    Beau poème, très expressif !

    8
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 20:07

    Bonsoir Andrée. Ton poème est très beau. J'ai l'impression que nous sommes tous des Don Quichotte, face à ce virus, nous battant contre des moulins à vent. Bonne soirée et bisous

    9
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 04:02
    colettedc

    Bravo Andrée ! Jolie participation à relever le défi ! 

    Bon vendredi,

    Bises

    10
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 08:04

    J'essaie d'attendre que le vent devienne moins mauvais...on est tous à sa merci alors le mieux est de le laisser nous passer le plus loin au-dessus de la tête. Bises et merci de ce partage dont j'ai lu avec plaisir plusieurs interprétations sur les blogs depuis hier

    11
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 13:52
    Renée

    Espérons qu'il arrête enfin de souffler ce vent mauvais! bravo bisous

    12
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 15:19

    Bienheureux serons nous quand nous serons démasqués ! Bonne fin de semaine Andrée Bises

    13
    Samedi 28 Novembre 2020 à 15:29

    un très beau poème,Andrée!...merci

    14
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 16:50

    Depuis hier, nous avons le vent, c'est un piège qui nous empêche de profiter des promenades car il est glacial.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :