• J'ai découvert... (Frédéric LENOIR, Lettre ouverte aux animaux)

    J'ai découvert avec mes chiens et mes chats, ce que de nombreux humains ont vécu : la puissance d'un lien affectif qui n'a rien à envier à ceux que nous pouvons nouer entre humains. Ils ressentent parfaitement nos émotions et nous apportent le réconfort dont nous avons parfois besoin.

    Une amie, Paule, a trouvé son appartement totalement vide un soir en rentrant du bureau : son compagnon l'avait quittée en emportant tous les meubles et n'avait laissé que le chat et sa gamelle. Tandis qu'elle pleurait, son chat, Mao, est venu lui lécher le visage pour recueillir ses larmes pendant près d'une demi-heure.

    Les animaux de compagnie, mais aussi d'autres animaux, comme les chevaux, les ânes, les cochons, les oiseaux, etc... peuvent tisser des liens très profonds et durables d'amitié et de tendresse avec les humains. Je me souviens de l'amitié entre mon grand-père et un rouge-gorge qui venait à côté de lui tous les matins lorsqu'il lisait le journal dans son jardin. Et mon ami Hubert Reeves peut passer des heures à échanger avec les oiseaux de sa maison de Malicorne. Une autre amie québécoise, Christine Michaud, a noué une relation extraordinaire avec Juju, un lézard géant, et Chopin, un perroquet qui lui demande tous les soirs lorsqu'elle rentre : "Comment vas-tu, toi ?".

    Frédéric LENOIR

    Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment)

     

    La douceur envers les bêtes accoutume,

    de manière "étonnante" ,

    à la bienveillance envers les hommes.

    Car celui qui est doux,

    qui se conduit avec tendresse

    envers les créatures non humaines,

    ne saurait traiter les hommes

    de manière injuste.

     

    PLUTARQUE

    (vers 46-125)


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 15:37

    comme tout cela est vrai ! mais il me semble que nous assistons de nos jours à un amour disproportionné des animaux par rapport aux haines tout autant grandissantes envers le genre humain ... et cela me pose question ...

    amitié .

    2
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 16:37

    Et oui Andrée, les animaux nous apportent plus que certains humains, je le vois tous les jours en compagnie de mon Farouk et de mon Théo. Ce sont les enfants de la maison.

    Bises et bon jeudi

    3
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 16:53
    Martine Martin
    J'interromps ma pause commentaires pour te dire que j'ai beaucoup aimé ton billet et suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. J'ai eu beaucoup de chats dans ma vie et quand j'avais de la peine et même si je ne pleurais pas ils le sentaient et venaient me consoler certains en Blotissant contre moi et ronronnant. Il y en avait un qui me léchait aussi. Les chats me manquent mais j'en prendrai un quand nous aurons vendu la maison de Cergy. Bisous
    4
    Hélène ***
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 17:03

    J’ai lu ce livre avec bonheur et émotion. Un livre qui nous révèle l’essentiel de l’union avec tout ce qui vie. Merci pour ce partage et joyeux temps des Fêtes!

    5
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 19:51

    Bonsoir Andrée. Effectivement qui aime les animaux aime les humains... Bonne soirée et bisous

    6
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 08:31

    .Ce livre doit être une mine d'or de tendresse !

    Bises du jour

    Mireille du sablon

     

    7
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:45

    Comme ton article me fait du bien ce matin, je me suis sentie tellement agressée hier par un article dans lequel on disait que le végétarisme était une mode et où l'on digressait de façon franchouillarde et même carrément bauf sur les joies de manger du cochon!! Mais qu'ils aillent donc voir ce qui se passe dans 96% de nos élevages industriel de porcs, qu'ils aillent voir comment sont traités les animaux dans les abattoirs et qu'ils me disent ensuite si je suis une excentrique parce que j'ai pris conscience de cette sauvagerie organisée à grande échelle. La personne à laquelle je disaisde façon très respectueuse que ce n'était pas du tout une mode juste une prise de conscience et peut-être une forme d'empathie plus développée chez les végétariens a même eu l'audace du supprimer mon com! J'en suis profondément peinée, je crois que l'on vit dans un monde où il faut faire partie des violents, des franchouillards, des grandes gueules, des gens qui disent "miam miam, ya bon le cochon" et de la populace pour pouvoir avoir de la considération car si l'on est poli et respectueux on vous fait taire! Bref j'ai vu à de nombreuse reprise Frédéric Lenoir à la grande librairie, parfois il m'agace un peu avec ses nombreux livres de développement personnels mais là il m'a profondément touchée. Comme le dit si justement Martine ou Zaza, les liens qui nous unissent aux animaux sont uniques, j'ai un tas d'histoires à raconter de sauvetages de chats en particulier, ils le savent je ne sais pas trop comment mais viennent souvent me demander de l'aide et ma Kizzi une chatte qui est arrivée dans le jardin alors qu'elle n'avait que 3 mois ne me quitte pas d'une semelle en ce moment car elle voit bien que je ne suis plus tout à fait la même avec ma patte folle. Et l'amour que l'on éprouve pour les animaux n'est pas incompatible du tout avec l'amour que l'on peut avoir pour les humains! Excuse moi ce long mail mais je suis tellement triste par ce qui m'est arrivé hier, cette façon provocatrice de présenter son article toutes griffes dehors, cette mauvaise foi qu'il fallait que ça sorte! Merci encore! Bises et bonne journée

    8
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:54
    daniel

    J'aime beaucoup les animaux et j'ai toujours noué avec eux des liens profonds. C'est une autre communication que celle d'avec les humains mais tellement riche !!

    Après avoir perdu mon chat, je viens de reprendre un tout petit chat. Quel bonheur !!

    9
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 17:54

    Effectivement on voit sur le net des vidéos sur des manifestations affectives des animaux entre eux ou avec les humains étonnantes. J'ai été aussi témoin d'une scène émouvante le jour où un oiseau s'est fracassé sur l'une de mes porte fenêtre à cause d'un reflet trompeur Sa compagne ou compagnon est venu à coté de lui ne comprenant pas pourquoi il ne bougeait plus je l'ai pris dans ma main et je l'ai caressé en tentant de lui faire comprendre que son compagnon était mort il est resté quelques minutes à me regarder et à regarder son compagnon ou compagne J'ai été très ému  Joyeux Noël Andrée

    10
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 20:44
    colettedc

    Tout à fait en accord avec cela, Andrée.

    Les animaux sont extraordinaires, si nous savons les obsever ! Ils sont uniques et d'excellente compagnie !

    Bonne fin de soirée,

    Bises

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :