• histoire d'oiseau (Nelson Mandela - un si long chemin vers la liberté)

    .... Winnie m'apporta un vieux fusil à air comprimé que j'avais à Orlando, et Arthur et moi nous nous en servîmes pour tirer sur une cible ou pour chasser les tourterelles.

    Un jour, je me trouvais sur la pelouse devant la propriété et j'ai visé un moineau perché dans un arbre. Hazel Goldreich, la femme d'Arthur qui m'observait, me dit en plaisantant que je ne le toucherais jamais.

    Mais elle avait à peine fini sa phrase que l'oiseau tomba par terre.

    Je me suis tourné vers elle, prêt à me vanter, quand Paul, le fils de Goldreich, qui avait environ cinq ans, me regarda les larmes aux yeux et me dit : "David (il s'agit d'un prénom pris par Mandela pour ne pas être découvert par les autorités), pourquoi est-ce que tu as tué cet oiseau ? Sa maman va être triste."

    Mon orgueil a fait place à la honte ; je sentais que ce petit garçon était beaucoup plus humain que moi. C'était une sensation étrange pour le leader d'une armée de guérilla naissante.

     

    Nelson MANDELA

    un si long chemin vers la liberté

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mai 2014 à 19:35

    Voilà, je me suis inscrite.
    Belle histoire, et ce que j'aimais chez cet homme c'est qu'il ne cachait pas ses faiblesses ni ses erreurs.
    Bise et bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :