• découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (6)

    En juin, les orchidées sauvages abondent. Il s'agit d'orchis purpurea et d'orchis pyramidal. 

    (je vous remercie de m'indiquer le bon nom si je me suis trompée).

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (6) découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (6)

     

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (6) découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (6)

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  • découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

    Lorsque nous sommes arrivés en Irlande, nous savions quels seraient nos lieux de séjour, que nous voulions voir la chaussée des Géants et peut-être un château. Pour le reste, nous avions pris un guide vert et le guide du routard. Chaque soir, nous choisissions nos lieux de visite en fonction de nos déplacements. Ce matin-là, nous allions vers Donegal en passant pas très loin de Sligo.   

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Thurlough Church fut notre premier arrêt ce jour-là. 

    nous étions les seuls, enfin presque, un troupeau de vaches, nous regardait avec curiosité. 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     La tour a été construite entre 900 et 1200 pour les moines durant les invasions. Ils y protégeaient leurs reliques et livres enluminés. Les abbayes irlandaises ont toujours un air paisible et "inspiré". Les tombes disparaissent sous l'herbe et sont disséminées sans ordre bien précis (du moins à nos regards). 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Le deuxième arrêt, près de Sligo fut à Corrowmore Megalithic Cemetery. Nous avons un peu tourné dans la belle campagne avant de trouver ce lieu tranquille et apaisant. Nous étions peu nombreux, mais quand même quelques corbeaux, un lapin et deux trois touristes tranquilles et des chevaux jouxtant certaines tombes. 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

     Au fond, sur le mont Knocknareau, un tumulus (là, il ressemble à un point sur la photo) serait la tombe de Maeve, la reine de Connaugth. Elle reposerait debout, prête à guerroyer. 

    Le dolmen ci-dessus est entouré d'un cercle de pierres d'un diamètre d'environ 15 mètres.

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)

    Une quarantaine de tombes à couloir et de dolmens sont présents sur le site et même dans des terrains privés proches. (En tout il y en aurait eu 65 mais certains sont détruits). Le cairn Kerbed  (n° 51) d'un diamètre de 35 m a été restauré. La pierre du dessus pèse environ 10 tonnes. 

    Toutes les autres tombes entourent ce cairn. (environ - 4300 avant JC)

     

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (5)


    16 commentaires





  • Notre Dame d'Irlande (tableau vu à Adare)

     

    Notre Dame d'Irlande (tableau vu à Adare)

    Notre Dame d'Irlande (tableau vu à Adare)

    Notre Dame d'Irlande (tableau vu à Adare)

    Notre Dame d'Irlande (tableau vu à Adare)

    extrait d'un article paru sur le net 

    Le Comté de  Mayo est une région d’Irlande qui a beaucoup souffert aux environs des années 1870 : plusieurs famines et crises économiques entraînèrent toute une vague d’émigration. C’est dans ces circonstances que le Seigneur envoya encore sa Mère auprès de ses enfants qui se trouvaient dans la misère.

    L’apparition de Knock se produisit en 1879, huit ans après les apparitions de Pontmain (1871). Les deux apparitions ont plusieurs points communs. Elles se produisirent toutes deux en soirée, durèrent environ trois heures, certaines fois sans qu’aucun mot ne fut prononcé.

    Dans la soirée du jeudi 21 août 1879, deux dames du petit village de Knock, Marie Mc Loughlin et Marie Beirne retournaient chez elles sous la pluie. En passant derrière l’église du village, elles virent tout à coup Marie, St. Joseph, St. Jean l’Evangéliste, ainsi qu’un autel sur lequel se trouvait un agneau surmonté d’une croix. Plusieurs anges se trouvaient tout autour de l’autel. Les deux femmes se dépêchèrent d’appeler les villageois à l’église. D’autres personnes purent ainsi voir l’apparition. Les deux dames et treize autres personnes purent, en plein jour, voir une belle Dame habillée de blanc et portant une couronne de lumière. Ses mains se levaient comme pour prier. Tous ceux qui ont assisté à l’apparition ont compris qu’il s’agissait bien de Marie, la Mère de Jésus et la Reine des anges.

    site internet où j'ai trouvé l'information


    9 commentaires
  • découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (3)

    Ce fut une journée grise, pluvieuse tout au long de la journée.

    Nous avions bien tenté de demander à la pirate irlandaise de nous ouvrir la porte, nous accueillir quelques moments dans sa demeure.

    Grace O'Malley (1530/1604) était la fille d'un chef irlandais, elle se marie, devient mère puis veuve épouse le propriétaire de ce château Rockfleet , se débrouille pour se l'accaparer et en faire sa demeure. Elle participe régulièrement à des actions de piraterie. Même, 2 de ses fils et son frère capturés par les Anglais, elle part à la rencontre d'Elisabeth 1er pour obtenir leur grâce. En remerciement, elle attaquera les ennemis de la couronne d'Angleterre. Elle meurt dans son château de Rockfleet en 1604.

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (3)

     

    Tout est d'humeur douce, la terre nous semble offerte uniquement pour nous deux. 

     

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (3)

    Et en traversant un petit village, je vois ces hommes prêts à jouer et nous nous arrêtons. Une fête se prépare : les 100 ans du jardin municipal. Les musiciens répètent, les habitants de la commune arrivent, le maire du village avec une grosse médaille pendue à un collier, le prêtre et l'organisateur de la cérémonie. La pluie un moment s'est arrêté, les discours s'ensuivent. Et nous partons alors qu'ils s'apprêtent joyeusement à prendre l'apéritif.

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (3)

    Nous traversons en voiture un pont et nous sommes sur la grande île d'Achill Island (24 km sur 19 km de long).

    Sur les flancs de colline, des lamelles de tourbe, combustible naturel utilisé par les Irlandais. Nous suivons la route, des moutons, des villages et tout au bout, après une toute petite route, une plage magnifique, Keem Beach. Des plongeurs sont présents mais il fait plutôt frais et ils plient leur tente. Quelques touristes comme nous s'attardent peu, font quelques pas sur la plage et repartent. La pluie fine et le vent nous transpercent. Cela picote et nous nous réfugions dans la voiture.

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (3)

    Près de Wesport, au pied du Croagh Patrick (764 m) nous visitons les ruines d'une abbaye. Sur ce mont que nous ne voyons pas à cause du brouillard, Saint Patrick a jeûné 40 jours en 441. Tous les ans a lieu un pélerinage fin juillet où participent plus de 25 00 personnes et  certains font pieds nus le trajet depuis la plaine. 

    Les fuchsias ici sont de belles haies vivaces et les clochettes bravent la pluie. 


    14 commentaires
  •  

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    J'ai vu les chevaux qui galopaient à marée basse ...

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    J'ai sympathisé avec les moutons à tête noire ...

     découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    Et les peluches me signalant une fête dans les environs, me dirent qu'ils n'en avaient pas vus ? 

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    Je cherchais et dans le champ à Donegal, la chèvre préférait manger que de m'indiquer où j'en trouverais !

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    Dans la boutique de la chaussée des géants, le lapin attendait que je l'emmène en France. Beau qu'il était, minutieux travail avec la laine et de la broderie ... mais non aucun n'était présent !

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    Le dernier jour, les Irisch Angus faisaient la sieste et à ma question : "Mais où sont les chats ?" ne surent que répondre.

     

    En Irlande, le premier jour, cela ne m'interrogea pas, je découvrai le pays avec ses oiseaux (un petit blanc et noir sautillant gaiement et curieux comme tout), ses moutons un peu partout, ses vaches même, mais pas un petit chat dans les villes ou dans les champs. 

    Quoique finalement durant notre voyage, j'en vis deux : deux seulement, un allongé au soleil, noir et blanc, un chat bien nourri et peu méfiant. Puis un autre qui poursuivait sa route .. et c'est tout. 

    Alors que dans mon quartier, dans la rue même, les nouveaux ont deux chats (pas vus encore), l'infirmière en retraite un petit chat noir tenant compagnie à son chien, souvent à la fenêtre de la dame aux belles fleurs, un noir et blanc très coquin, en face, près de la statue de Jeanne d'Arc, un petit gris avec son collier, puis plus près, les 4 chats sauvés de la rue et de ses dangers chez Mme amie des chats, puis un autre chez un charmant couple aux jeunes enfants souriants. 

    Effectivement, les Irlandais préfèrent les chiens (un chat dans un foyer sur 10) alors qu'en France 27 % des foyers ont  au moins un chat. En général, les Irlandais trouvent que les chats sont des animaux sauvages.

     

    découverte de l'Irlande (fin juin 2016) (2)

    (retrouvailles avec Wador à notre retour de vacances, le chat sauvé cet hiver.

    Il vit dans les jardins à 300 m de chez nous et s'est laissé caressé.

    Nous l'avons vu aller devant chez la dame aux belles fleurs. Elle lui laisse un récipient avec de la nourriture.)

     

    Petit à petit, les chats deviennent l'âme de la maison.

    Jean COCTEAU

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique