• Âme ! abîme ! écoutez la prière du ver !

    Faites devant l'été décroître l'âpre hiver,

    La triste nuit devant l'aurore, les misères

    Devant l'homme, les maux devant le bien, les serres

    devant le doux oiseau, les loups devant le daim !

    Ramenez par la main le couple dans Eden.

    Réconciliez l'être, ô père, avec les choses.

    Arrachez doucement les épines des roses.

    Faites que la brebis admire le lion.

    Supprimez le combat, le choc, le talion ;

    Soufflez sur les fureurs et les horreurs humaines,

    Et faites une fleur avec toutes ces haines !

    Versez sur tous leurs fronts, la sereine beauté.

    Être mystérieux dont les sphères débordent,

    Dieu ! Faites se baiser les bouches qui se mordent ;

    Emplissez de bonheur les rameaux verts, mettez

    La femme dans la grâce et l'homme à ses côtés ; 

    Faites mûrir le fruit ; faîtes lâcher la proie ;

    Faites des berceaux blancs sortir un bruit de joie,

    Croître le lys, fleurir l'arbre, rire le jour,

    Et sous l'immense azur chanter l'immense amour !

     

    Victor HUGO

    La fin de Satan


    5 commentaires
  • - tu as été courageux, lui dit Hana ce soir-là, quand des trois oiseaux qu'il avait chassés n'étaient restés que de petits os tout légers, nettoyés par les dents et les langues jusqu'à ce qu'ils brillent.

    - Tuer, c'est facile, répondit Tom, et il frissonna.

    Les autres ne l'écoutaient pas, perdus dans la béatitude de leurs bouches qui gardaient encore le souvenir de la saveur des oiseaux. Heureusement qu'Hana s'était chargée de les plumer, c'était comme si elle avait toujours fait ça, les plus petits l'avaient aidée, arrachant les duvets avec frénésie. Orla avait fiché dans ses cheveux une longue plume intacte, mais maintenant elle était toute de traviole, trophée mélancolique, iridescent à la lumière des flammes.

    -  Imagine que tu es un oiseau, un de ceux-là, dit Tom à Hana. Survivre aux renards, aux loups, aux faucons pour finir dans mes mains et dans nos ventres, d'après toi, est-ce que ça a un sens ? Il aurait pu vivre encore. Connaître d'autres matins, pour voler, chercher de bonnes choses à manger, se balader, chanter. Ce sont ces oiseaux-là qui chantent, sais-tu ? Ce sont eux qui produisent ce son prolongé, comme ça. Et il l'imita.

     

    Béatrice Masini

    Enfants de la Forêt 

     


    3 commentaires
  • ...

    La façon dont on se peigne, dont on s'habille, dont on lave la vaisselle : voilà autant de prolongements de la santé, autant de moyens d'entrer en contact avec la réalité. Evidemment une fourchette est une fourchette, elle est tout simplement un ustensile qui sert à manger. Mais, en même temps, le degré de santé et dignité que l'on éprouve peut dépendre de la façon dont on se sert de sa fourchette. Très simplement, la vision Shambala se propose d'inciter les gens à comprendre la façon dont ils vivent, leur apport avec la vie ordinaire.

    ...

    Découvrir la bonté fondamentalement n'est pas une expérience particulièrement religieuse. Cela consiste plutôt à nous rendre compte que nous pouvons faire directement l'expérience de la réalité et du monde dans lequel nous vivons réellement, que nous pouvons aussi les travailler directement. Faire l'expérience de la bonté fondamentale de notre vie nous fait sentir que nous sommes des personnes intelligentes et correctes et que le monde ne constitue pas une menace. Lorsque nous avons le sentiment que notre vie est authentique et bonne, nous n'avons plus besoin de nous duper ni de duper autrui. Nous pouvons voir nos défauts sans nous sentir coupables ou dévalorisés, et en même temps nous prenons conscience de notre capacité à étendre cette bonté aux autres. Nous pouvons dire la vérité sans ambages, être complètement ouverts et fermes à la fois. 

    L'essence de l'art du guerrier l'essence de la vaillance humaine, est le refus de désespérer d'une personne ou d'une situation.

     

    Chôgyam Trungpa

    Shambhala

    la voie sacrée du guerrier

     


    8 commentaires
  • ...

    (Barbara Fredrickson, professeur de psychologie, chercheur des émotions positives au laboratoire de l'université de Caroline du Nord) enrôla pour l'expérience 140 adultes en bonne santé (70 dans chaque groupe), sans inclination spirituelle particulière ni expérience de la méditation. L'expérience dura 7 semaines. Pendant ce temps, les sujets du premier groupe, répartis en équipe d'une vingtaine de personnes, reçurent un enseignement sur la méditation de l'amour altruiste ... (voir page 86 pour plus de détails)

    Les résultats furent très clairs : ce groupe, qui n'était constitué pourtant que de novices en matière de méditation, avait appris à calmer son esprit et, plus encore, à développer remarquablement sa capacité d'amour et de bienveillance. Comparés aux personnes du groupe témoin ... les sujets qui avaient pratiqué la méditation éprouvaient plus d'amour, d'engagement dans leurs activités quotidiennes, de sérénité, de joie, et d'autres émotions bienfaisantes. Au cours de l'entraînement, Fredrickson remarqua également que les effets positifs de la méditation sur l'amour altruiste persistaient durant la journée, en dehors de la séance de méditation et que, jour après jour, l'on observait un effet cumulatif. 

    ...

    Les mesures de la condition physique des participants montrèrent aussi que leur état de santé s'était nettement amélioré.

    ...

    Au point que le psychologue, Paul Ekman, lors de l'une de nos rencontres, suggéra de crééer des "gymnases de l'amour altruiste"...

     

    Matthieu RICARD

    Plaidoyer pour l'altruisme

     


    6 commentaires
  • ... un jour, un journaliste m'a demandé comment faire pour être, sa vie entière, un bon père pour ses enfants. Je n'ai pas l'habitude de délivrer des recettes aussi laconiques, mais j'ai réfléchi et j'ai répondu de façon simple. Je l'ai prié d'écrire sous ma dictée : "Si vous voulez être, votre vie durant, un bon père pour vos enfants, faites en sorte que, votre vie durant, la mère de vos enfants soit amoureuse de vous."

    Aldo NAOURI

    Prendre la vie à pleines mains 

    entretiens avec Emilie Lanez 

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique