• L'AMOUR II

     

    Plus neuf que toute parole

    Plus libre que tout langage

    Plus nu que silence

    L'Amour sans cesse renaît

     

    Piégé     il se démarque

    Contrefait    il se redresse

    Doublé    il nous rattrape

    Magique   il se recrée

     

    De tous les temps

    Par-delà toutes frontières

    l'Amour est nôtre

    A  jamais !

     

    Andrée CHEDID

    Rythmes

     


    7 commentaires
  • Qui accueille s'enrichit, qui exclut s'appauvrit.

    Qui élève s'élève, qui abaisse s'abaisse.

    Qui oublie se délite, qui se souvient advient.

    Qui vit de mort périt, qui vit de vie sur-vit.

     

    François CHENG

    Enfin le royaume 


    9 commentaires
  • Au crépuscule, la nature exténuée

    S'abandonne. Quelques corbeaux affamés

    Picorent encore les restes du jour

    Dans l'assiette ébréchée du couchant.

     

    François CHENG

    Enfin le royaume


    8 commentaires
  • Le Temps

     

    Je bouscule le Temps

    Pour qu'il se hâte

    Oublieuse de ses marques

    Sur mon corps déjà piégé

     

    Je défie le Temps

    Souverain      il me toise

    Tandis que je m'effrite

    Année après annéee

     

    Je dynamite le Temps

    il explose

    Je me moque de ses gouffres

    J'invente des échappées

     

    J'ai effacé le Temps

    Je n'ai plus d'âge

    Je suis au présent

    Je vise l'inexploré !

     

    Andrée CHEDID

    Rythmes


    9 commentaires
  • Dan O'BRIEN nous raconte l'histoire de Dolly, un faucon pélerin qu'il va essayer de réinsérer dans les Rocheuses. Les autres faucons ont été dévorés par un aigle royal. Dan O'BRIEN a sauvé ce faucon et lui a appris à chasser, prenant le chemin de migration avec lui à travers les Etats Unis. Livre passionnant sur les contacts de l'homme, l'oiseau et aussi ses chiens, ses très proches le long de la route. 

    L'histoire ne finira pas comme l'écrivain le souhaitait.

    _____________________________________________________________________

    Dolly (le faucon pélerin) est adulte et son plumage est d'un bleu d'ardoise sombre sur le dos, avec des taches qui lui barrent le ventre. Son aile est complètement guérie, mais ses yeux n'ont jamais retrouvé le même éclat. Nous savons tous qu'elle ne pourra jamais retourner à l'état sauvage.

    ....

    Elle a eu une chance de connaîre la liberté et la vie sauvage. Mais à deux reprises, les dangers se sont avérés trop grands. Parfois je trouve que ce qui lui est arrivé est injuste.Parfois, je suis tenté de dire que l'aigle du Montana était un danger naturel, alors que le fil électrique du Texas était artificiel, une invention de l'homme, et par conséquent injuste. 

    Mais je n'en suis pas si sûr. De temps en temps, il m'arrive de croire que j'ai acquis une certaine sagesse. Le plus souvent, j'ai l'impression de n'avoir rien appris. 

    Aujourd'hui, quand les premiers vents froids de l'automne s'abattent sur le ranch et s'infiltrent par les fissures sous les rebords des fenêtres, je sais d'où ils viennent et où ils vont. Mais j'ignore si le gémissement du vent dans les peupliers m'est destiné. Lorsque le premier front froid de l'hiver se pose sur moi, un frisson glacé me parcourt le dos et mon esprit se peuple d'oiseaux. 

    Je sens les canards commencer à s'agiter sur les étangs des prairies. Je sais qu'ils ne vont pas tarder à s'en aller, mais je ne sais toujours pas ce que tout cela signifie ni comment expliquer vraiment un tel phénomène.

     

    Dan O'BRIEN

    Rites d'automne


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique