• de loin les herbes sont vertes semblables et bruissantes - le vent souffle

    en se rapprochant, elles deviennent un peuple, un peuple de graminées où des vies se jouent.


    11 commentaires
  •  

     

     


    11 commentaires
  •  ce jour, ce matin, ce 9 heures ...

    vent soleil et nuages

    ce jour,

    fête de Sainte Catherine de Sienne

    "Nul n'est si éclairé qu'il puisse faire l'économie de la lumière des autres"

    douceur princière des akènes de pissenlit qui ouvrent le coeur - et ma marche se poursuit.

    un beau brin de lilas, déchiré, jeté 

    Pour certains, 

    l'envie est forte de s'approprier la beauté.

    le mettis lilas tout à côté, glisse vers la ville

    et trois pas faits et les feuilles pourtant dans un dernier sursaut se font harmonie

    et la pensée me vient que

    lorsque la possession se fait, déjà le désir d'autre chose pointe. 

    les amours brèves des cerisiers (quelques jours à peine) et si rapide, la livrée des bébés fruits. Djinnie capte mon attention ... elle veut jouer - le cadrage automatiquement choisit la belle.

    et devant "pôle emploi" sans emploi, la voiture magique d'un ami de Marilyne, le Père Noël, nounours, tigre ... improbable demandeur d'emploi chaleureux. 

    13 commentaires
  •  


    C'était un jour où les livres étaient rois ... les écrivains avaient fait le déplacement depuis Paris, Rennes ou Tombouctou.

    J'avais rencontré Jean-Marie PELT bien occupé à ranger tous ses livres ... et j'avais voulu lui glisser un mot : vos émissions sur radio Jéricho (des étoiles et des plantes) sont sympathiques et vous nous apprenez beaucoup de choses. Au lieu de prendre le compliment pour lui, il pensa en premier à la journaliste qui anime l'émission et me déclara "Nous faisons une bonne équipe tous les deux ... ". 

    J'avais rencontré Florence AUBENAS (le quai de Ouistreham, en France) et je lui ai dit merci pour son livre le quai de Ouistreham. Les journalistes avaient bien décrit son expérience de femme de ménage dans un ferry ... je voulais la remercier pour l'amitié qui se dégageait du livre pour les personnes rencontrées. Elle sourit.

    et dehors,  les lecteurs ... dormaient, siestaient au soleil renaissant.

    et nous étions partis vers la gare, voir les journaux sortis cette semaine et devant, ce furent les tigres qui nous attendaient.

    Le zoo d'Amnéville avait mis à la disposition d'artistes des moules de tigre que ceux-ci avaient peints à leur manière. Il y en avait des très colorés, des couleurs de caisses trouvées sur les quais des grands ports, un autre avec des ailes, puis un autre et un autre ... C'était pour réveiller les gens comme moi, comme vous.. pour leur dire que les tigres étaient menacés ....

    Egalement, pour lancer leur nouveau spectacle de tigres (dont le dressage a été fait de façon plus douce... ) qui a démarré ce mois-ci (ça je ne l'ai su que dimanche dernier en regardant Capital sur M6).

     

    et allongée sur un tigre aquarelle, une sirène dormait, le temps était à la confiance.

    (une des illustrations exposées au salon du livre)

    oui, c'était certain, le climat était à la confiance, vivre tous ensemble, humains, animaux, arbres et pâquerettes, vous et moi et s'endormir tous sereins.

     


    14 commentaires
  •  

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique