• Défi 134 des croqueurs de mots 

    CHAT ALORS !

    dixit Jill-Bill : "Hello Les Croqueurs de Mots!!!


    Cha vous dit un « chat alors… » d’après photo… oui ? Yes !

    Je vous propose en tant que cap’taine 134

    « Quinzaine du 24 novembre au 7 décembre 2014 »

    Un « chat alors… » en thème du lundi défi, le premier décembre !! "

     

    le-chat-voleur-7.jpg

     

    Salut les grandes jambes !

    Quelle équipe avec Matthieu. Les adultes des grandes jambes, Lilounette et Ecureuil ont choisi JOUR DE PECHE pour leur petit garçon. Une belle occasion d'être une journée dans la nature.

    Tous deux,  végétariens, presque à manger mes croquettes plutôt qu'un steack ou une quiche aux lardons comptent sur un échec prévisible !! Effectivement, la matinée s'allonge, les ombres des arbres se déplacent, les nuages, les rigolos, les dodus dessinent un bien charmant tableau et le petitounet sautille, lève les yeux au ciel et se prend au jeu "libellule" où voles-tu ?

    Même les parents sentent des fourmis dans leurs jambes et ressentent l'envie d'aller cueillir les cerises appétissantes à quelques pas de là, toujours en vue du gamin. Ils sont vigilants ces grandes jambes !

    J'en ris dans mes moustaches. Je vais enfin aider Matthieu. Moi, je sais m'y prendre. Ils m'ont bien nommé Gnocchi et se sont bien trompés. Ce n'est  ni Chat potté, ni Rouquinet, c'est Pierrot, le nom qui m'irait comme un gant. Vous connaissez Pierre, le copain du grand Jésus, le bien-aimé, était pêcheur de son métier. Et, à présent qu'ils sont éloignés, les grandes jambes, parler, oui, parler à Matthieu car depuis sa naissance, nous échangeons secrètement. 

    "Prends quelques menues miettes de pain, là, là ... bien menues et lance-les devant, oui tout près du bord ... et attends ..."

    Matthieu apprécie du haut de ses 4 ans ma chat-leureuse fidélité. Ses yeux brillent, de petits ronds affleurent l'eau. Il va enfin se passer quelque chose.

    "encore, lorsque la dernière miette disparaît." lui intime le chat pêcheur.

    L'enfant s'empresse ... et les bulles se multiplient, de petites gueules mordillent les miettes ... et une patte vive dans l'eau, s'enfonce, et deux pattes, et mes petites dents effilées, crûment s'enfoncent dans le corps du poisson. L'animal est tiré hors de l'eau .. Matthieu prend l'hameçon, l'accroche dans sa gueule.

    Et voilà le tableau, le poisson frétillant, et tous deux en liesse dansons la gigue sur l'air de "je suis formidable" de Stromae.

    La fin : des hourras, des acclamations et carambole, farandole, une photo souvenir et pas le moindre morceau de poisson pour nous deux. Il paraît que faisant partie du monde des vivants, nous devons respecter cet appétissant frétillant  et les parents grandes jambes nous affirment qu'une famille l'attend sous l'eau. 

    Désastre .. non, car je suis un chat malin et demain, seul, à l'aurore j'irai pêcher ! 

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique