• extrait du sermon 28 (Maître Eckhart)

    Tous les commandements de Dieu viennent de l'amour et de la bonté de sa nature ; car s'ils ne venaient pas de l'amour, ils ne pourraient pas être le commandement de Dieu, car le commandement de Dieu est la bonté de sa nature et sa nature est sa bonté dans son commandement.

    Qui demeure dans la bonté de sa nature demeure dans l'amour de Dieu, et l'amour n'a pas de pourquoi.

    Si j'avais un ami et que je l'aime parce que j'en reçois du bien et qu'il fait pleinement ma volonté, je n'aimerais pas mon ami, mais moi-même. Je dois aimer mon ami pour sa bonté propre et sa vertu propre, et pour tout ce qu'il est en lui-même, alors j'aime vraiment mon ami quand je l'aime comme je viens de le dire. Il en est ainsi pour l'homme établi dans l'amour de Dieu qui ne cherche en Dieu rien qui lui soit propre, ni pour lui-même ni pour quelque chose que ce soit, qui aime Dieu seulement pour sa bonté propre, pour la bonté de sa nature et pour tout ce qu'il est en lui-même : tel un véritable amour.

    Maître Eckhart

    Sermons

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Janvier à 15:31

    Coucou Andrée,
    Connaissant ma position sur le sujet, tu ne m'en voudras pas de me contenter de te déposer un bisou.
    Bonne journée

    2
    Vendredi 27 Janvier à 15:55

    sans amour la vie ne vaudrait pas d'être vécue 

    3
    Vendredi 27 Janvier à 17:17

    C'est un beau texte. Il montre combien nous sommes insignifiants, infimes parcelles de la Vie immense qui nous berce et nous porte ! Comment ne pas déborder de gratitude ? Mais il est si difficile de ne jamais rien demander pour soi... Cela me rappelle cette prière d'un moine italien qu'évoquait Rupert Spira dans une rencontre que j'ai suivie en vidéo : "Seigneur, vous êtes l'Amour par lequel je vous aime !"   En effet, que pouvons-nous être hors de Lui puisqu'Il est Tout ?

    Pascale semble choquée, agressée par le seul terme de "dieu", mais il faut se remettre dans l'époque et dans les pressions que subissait Eckart ; pourtant à bien lire la première phrase on peut aisément supprimer ce terme et lire tout simplement :

    "Tous les commandements viennent de l'Amour et de la bonté de la Nature ; car s'ils ne venaient pas de l'Amour, ils ne pourraient pas être commandements, car tout commandement est bonté de la Nature et la Nature est bonté dans ses commandements.

    Qui demeure dans la bonté de la Nature demeure dans l'Amour  et l'Amour n'a pas de pourquoi."

    A la fin de même, on peut traduire le mot "Dieu", soit par le mot "Amour", soit par le mot "Vie" ou "Nature". Ce qu'Eckart appelle "Dieu" est juste le principe de Vie dont nous dépendons.

    4
    Vendredi 27 Janvier à 17:36

    Il me semble clair à comprendre : tous les commandements de Dieu viennent de l'amour, surtout les deux premiers!

    Bonne soirée, bisous.

     

    5
    Samedi 28 Janvier à 12:31

    Romains 13:8
    Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi.

    6
    Samedi 28 Janvier à 17:09
    Daniel

    L'amour transcende les relations humaines.

    7
    Dimanche 29 Janvier à 16:24

    Magnifique sermon que je découvre grâce à toi ! Merci Durgalola et belle fin de journée, je t'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :