• dès que l'homme aura tourné les talons,... (Peter Wohlleben - la vie secrète des arbres)

     

     

    A l'origine, la densité de mammifères était extrêmement réduite, car ces forêts  (de hêtres) ne leur offrent que peu de ressources alimentaires. Avant que l'homme entre en scène, les chances d'attendre tranquillement 200 ans sans être dévorés étaient très bonnes.

    Puis des bergers sont arrivés dont les troupeaux affamés se sont jetés sur les savoureux bourgeons. Sur les parcelles éclaircies par les coupes, des essences se sont imposées qui jusque-là étaient supplantées par les hêtres. La progression post-glaciaire du hêtre en fut fortement ralentie et les territoires qu'il n'a pas reconquis sont encore nombreux.

    Ces derniers siècles, s'y est ajouté le développement de la chasse qui, paradoxalement, a entraîné une augmentation sensible des populations de cerfs, de sangliers et de chevreuils. Le nourrissage du gibier pratiqué par les sociétés de chasse, notamment dans le but d'accroître les effectifs de cervidés mâles, a eu pour effet d'en multiplier le taux de présence naturel par cinquante. A l'heure actuelle, l'espace germanophone affiche la densité de grand gibier herbivore la plus élevée au monde.

    La sylviculture limite aussi son extension. Dans le Sud de la Suède, les plantations d'épicéas et de pins occupent les territoires naturels des hêtres. Hormis quelques individus isolés, l'espèce en est quasiment absente, mais elle attend son heure. Dès que l'homme aura tourné les talons, elle reprendra sa marche vers le nord. 

     

    Peter WOHLLEBEN

    La vie secrète des arbres 

    ce qu'ils ressentent

    comment ils communiquent


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mars à 15:18

    Un livre qui doit être captivant Andrée. Merci pour cet extrait.

    Bises et bon dimanche

    2
    Dimanche 11 Mars à 16:36

    Oui il faut protéger les arbres qui nous fournissent l'oxygène que nous respirons et le meilleur moyen de le faire est de laisser le loup tranquille "faire le ménage" chez les ongulés . Dans le parc du Yellowstone son développement a permis la restauration des forêts . J'ai composé une chanson pour sa défense Lupo que tu peux écouter sur les plateformes musicales dont Deezer (Lupo Old Nut) 

    lien : https://www.deezer.com/fr/album/58381612

     

    3
    Dimanche 11 Mars à 18:34

    Au début, était la terre, la mer, les rivières, puis la végétation, mais il manquait l'Homme ...

    L'Homme s'est rendu maître des lieux, il le restera s'il prend garde à ne pas tout détruire !

    4
    Dimanche 11 Mars à 20:12

    Bonsoir Andrée. Il m'attend dans ma pile. Je l'ai reçu à Noël et pas encore lu. Bonne soirée et bisous

    5
    Lundi 12 Mars à 08:03

    Il fait partie de mes livres en attente et ton extrait me dit déjà que ce livre va me passionner ! :-)

    Belle semaine Durgalola, je t'embrasse.

    6
    Lundi 12 Mars à 12:30

    Coucou Andrée

    Merci d'être passée par chez moi pour le défi 202 des croqueurs... Mais surtout, regarde bien les dates : j'ai corrigé celles qui étaient publiées, car Zaza a remarqué des erreurs qui se trouvent dans le tableau des croqueurs... que j'ai bêtement recopiées sans vérifier !!! 

    Désolée !

    J'aime les arbres... surtout les chênes ! Quel dommage que bcp d'arbres attrapent des maladies actuellement !

    Merci et bisous

    7
    Lundi 12 Mars à 20:33

    L'apparition de l'Homo sapiens sapiens aura vraiment été une galère depuis le départ, et cela ne va pas en s'arrangeant ;-(
    Bise et bonne soirée Andrée 

    8
    Mardi 13 Mars à 08:13

    il m'a l'air très intéressant ce livres et le titre est aguichant. merci

    9
    Mardi 13 Mars à 12:00
    daniel

    Ce sont des êtres vivants comme nous.....De toute façon il est impératif de respecter la nature. Elle nous donne tellement !

    10
    Jeudi 15 Mars à 13:08

    ..il a un beau nom de famille...oh que oui .........

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :