• Défi 265 avec Josette

    Défi 265 avec Josette

     

     

    Pour le défi 265 Josette sort de sa cachette … Voici ce qu’elle propose à « tous-tes »

    Eh oui nous sommes dans une époque genrée !

    Pour le lundi 16 mai

    Je vous propose d’écrire une petite histoire en utilisant les mots suivants dans leur sens masculin et féminin : 

    Carpe, Faune, Greffe,  

    et aussi d’intégrer : Dauphin et Dauphine, Lézard et Lézarde, Loup et Loupe (et plus si affinité) 

     

    Au greffe du tribunal de Jouy les loups, la déposition d'un enfant faune, n'en finissait pas. Il racontait à l'employée courbée et au poignet cassé (exit la rangée de petits os le soutenant dénommé carpe) comment laissé pour compte par des parents sous l'emprise d'une énième drogue récréative, des parents songeant au costume qu'ils porteraient à Venise avec loup doré ou argenté, comment laissé pour compte, au milieu de la forêt de hêtres, la faune, renard, merle blanc et biche l'avaient ravi ; il en était ravi. 

     

    Les animaux lui avaient appris à survivre, à se rassasier de fanes, de mûres et de sacs mac do rejetés par les gamins, nourris par trop d'inutile. Avec la carpe, la centenaire, il avait appris à nager, plonger, et sortir d'un saut parfait devant mère Lune.
     
    Il grandissait, lisant même les poèmes de Jim Harrisson, de Christian Bobin. L'ancienne et brave dame, prenait note tout en se disant que l'enfant sentait bon, la forêt, le miel, le chèvrefeuille. Elle prit sa loupe et vit  qu'il n'était pas vêtu d'un habit kaki clair et sombre comme porte les chasseurs, mais sa peau était velue, ses oreilles un rien pointues, peut être des cornes, greffe d'un bizarre bonhomme appelé Honoré Lézard.
     
    C'est lui qui avait dit à Louis Dauphin du royaume des herbes folles du pré flottant, d'aller voir la Monette, une bien brave greffière qui lui expliquerait quoi faire après trois années magiques.  Elle était aimante, un peu sorcière. Qui mangeait ses pommes dauphines un jour d'orage, oubliait ses souhaits de gloire, de vanité, d'honneur pour s'en aller retourner la terre et y faire pousser des fraises, du persil, des rutabagas.
     
    La dame ôta ses lunettes et comprit la question bien avant de l'entendre. "Que dois-je vivre aujourd'hui ?"
    "Ne lézarde pas mon beau Louis, enfonce toi dans la forêt primaire et va tout droit, jusqu'à l'orme, plus grand que l'épicéa. A ses pieds une dame pleure, ses longs cheveux mouillés par ses larmes. Prends lui la main, embrasse la. Ce sera ta maman forêt. Elle a perdu un enfant dans les guerres de là-bas et jamais, plus jamais ça. Elle ouvrira ses yeux marron vert et t'emmènera là où les hommes aiment les arbres et les enfants."
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Mai à 08:10

    Une belle histoire pour notre Josette, bravo Renée !

    Bises et bon début de semaine - Zaza

    2
    Lundi 16 Mai à 08:25
    Un joli conte que j'ai beaucoup aimé. Merci.
    3
    Lundi 16 Mai à 09:35

    outre le défi, l'histoire est belle !

    très contemporaine, un conte moderne !

    amitié .

    4
    Lundi 16 Mai à 10:25

    très jolie histoire  bravo et tous les mots y sont  ! bonne journée  

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 16 Mai à 11:26

    Bravo Andrée pour ce tres beau conte où tous les mots imposés prennent place .

    Bonne journée 

    Bises 

    6
    Lundi 16 Mai à 11:32

    Quelle belle belle histoire !!! Tu as été vraiment magnifiquement inspirée par ce thème ultra difficile, et je te félicite car c'est un bonheur de te lire.

    7
    Lundi 16 Mai à 12:57

    hello et un bonjour à la Lorraine...de la pluie en Alsace ....♥

    8
    Lundi 16 Mai à 15:14
    Renée

     Très jolie histoire avec laquelle tu a utiliser les mots judicieusement.  Bonne semaine. Bisous

    9
    Lundi 16 Mai à 15:25

    Une très jolie histoire...ce n'est pas si facile de participer à ce type de défi avec des mots imposés. Bises et bon après-midi

    10
    Lundi 16 Mai à 17:20
    daniel

    J'aime cette histoire étrange !

    11
    Lundi 16 Mai à 19:47
    colettedc

    Bonsoir Andrée, comme c'est BON, vraiment BON !!!! 

    Bravo et bonne soirée de ce lundi,

    Bises

    12
    Mardi 17 Mai à 10:37
    Josette

    comme un conte... j'ai beaucoup aimé ton histoires et le sens que tu as donné aux mots

    merci pour ta participation

    bonne journée et bises

    13
    Anne
    Mercredi 18 Mai à 13:26

    Voici un conte fantastique très agréable à lire. Bon après-midi.

    14
    Jeudi 19 Mai à 21:04

    C'est un très joli conte qui me plait beaucoup. Bonne soirée, Andrée et bisous

    15
    Vendredi 20 Mai à 00:32

    Merci Durgalola.... ah les mots de la fin, là où les hommes.... quel pays magnifique ! Bises, jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :