• Défi 210 des croqueurs de mots

      

    défi 210 des croqueurs de mots

    mené par Martine de quai des rimes

     

    passage du Gois - Noirmoutier

    photo prise par Martine, passage du Goix à marée haute

     

    Pour le défi du lundi 22 octobre, j'ai choisi de m'inspirer de cette photo de Martine.

     

      

    Pourquoi aller sur une île, pourquoi ? alors qu'ailleurs l'océan est tout aussi immense, et la terre et ses cailloux égaux à eux-mêmes ?

    Pourquoi lorsque nous séjournons sur une île, rechercher un autre bout de terre, plus petit, moins imposant, nous séparant de l'endroit où nous sommes, bien ancrés ?

    Pourquoi certains animés d'un désir profond, submergeant la raison, se rendront sur le Mont Blanc, l'Annapurna ou le mont Fuji ?

    Pourquoi d'autres rechercheront les volcans, éteints comme ceux d'Auvergne, ou en activité, Stromboli, Etna ou le Piton de la Fournaise ?

    Pourquoi lorsque sur l'île de Madagascar, longue, effilée, vite s'embarquer pour découvrir l'île Sainte Marie où tant de pirates sont enterrés ?

    Pourquoi sur l'île de Kos, où Hippocrate a fondé une école, traverser pour marcher sur l'île de Kalimnos, île des pêcheurs d'éponge ?

    Pourquoi attendre ici, que l'eau se retire peu à peu, à vue d'oeil, pour pédaler sur la chaussée dégagée ?

     

    Poser le pied sur une île, c'est un peu rentrer chez soi, dans sa maison, dans son être. A chaque fois, la paix s'installe, la joie aussi. L'immensité submerge, le cœur bat à tout rompre. Grande impression de sérénité et de danse avec l'éternité. Etre sur une île c'est être à nouveau enfant, brigand, chenapan, cueilleur de rêves, bienheureux et simple.  Aimer sur l'île !

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Octobre à 08:14

    Coucou Andrée,

    Que de "Pourquoi" ????? Je vais tenter de te donner un première réponse, moi, l'ilienne à mes heures ! Quand tu habites une île qui ressemble à un paradis, mais qui est ravitaillé par les corbeaux, de temps en temps, il faut bien traverser et aller sur le Continent, pour ramener l'indispensable !

    Bises et bon début de semaine

     

    2
    Lundi 22 Octobre à 08:46

    Très belle inspiration qui donne envie de se retirer loin de l'urbanisation pour retrouver la sérénité !

    Merci Durgalola et belle semaine, je t'embrasse !

    3
    Lundi 22 Octobre à 08:47

    et l'homme inventa le bateau pour pouvoir aller d'îles en îles ...

    amitié .

    4
    Lundi 22 Octobre à 11:45
    J'aime beaucoup ton texte sous forme d'interrogations car quand à vu cette femme cet homme (Un visage très masculin) on s'est posé la même question. C'est vrai que d'aller sur une île c'est comme un voyage intérieur. Je reprends ma pause vacances interrompue pour ce défi que j'anime... Bisous
    5
    Lundi 22 Octobre à 19:21
    veronibqueBM

    il y a un panneau avec un point d'exclamation et tu en as fait un point d'interrogation  ;-) belle inspiration de l'île ! bisous

    6
    Lundi 22 Octobre à 19:49

    Une île entre le ciel et l'eau, peut être un simple retour à l'essentiel dont nous avons certainement tous besoin.
    Joli sujet Andrée.
    Bises et bonne soirée.
    PS : Je connais ces problèmes dont tu parles, je suis confrontée aux mêmes ;-) Pas toujours simple, mais qu'est ce qu'on se sent mieux en accord avec soi-même.

      • Lundi 22 Octobre à 20:43

        oui on se sent mieux avec soi même. Bises

    7
    Lundi 22 Octobre à 20:15
    colettedc

    L'île est un appel au calme, au silence et il fait bon s'y retirer parfois. Cependant, choisir la marée, hein ! Moi, j'ai connu deux petites îles sur le lac où j'ai décidé une jour de flotter et de nager !

    Bravo ! C'est super !!!

    Bonne soirée Andrée,

    Bises♥

    8
    Mardi 23 Octobre à 19:53

    Bonsoir Andrée. Ta participation à  ce défi des croqueurs de mots est  très bien trouvée. J'aime les îles et j'en ai visité un certain nombre; Et quand je suis n vacances sur une, j'ai encore envie d'en découvrir d'autres. Bonne soirée et bisous 

    9
    Mardi 23 Octobre à 20:59

    Je ne suis pas attirée par les îles, il me semble queje m'y sentirai prisonnière....Bonne soirée !

    10
    Mardi 23 Octobre à 22:50

    J'ai aimé un livre reçu dans ma jeunesse, un jour de "quarantaine", grippée, sans école, celle de Robinson Crusoë...  Merci Durgalola, bises

    11
    Mercredi 24 Octobre à 10:38
    daniel

    Etre sur une île, c'est aussi être loin du monde et de ses violences, comme dans un cocon bien protecteur !

    12
    eglantine lilas
    Mercredi 24 Octobre à 11:38
    eglantine lilas

    être sur une ile m'angoisse un peu ...cela ne semble pas être ton cas :-) bises

    13
    Jeudi 25 Octobre à 14:02

    Une belle façon de s'interroger sur le bien être que procure l'île, un voyage intérieur garanti quand on s'y trouve pour un moment .

    à propos de volcan je suis en train de lire le "90 secondes" de Daniel Picouli , j'aime beaucoup cette  présence quasi humaine  de la montagne Pelée et la façon dont l'auteur la personnifie .

    Bonne journée 

    bises 

    14
    Brigale Gabryel
    Dimanche 28 Octobre à 18:10

    ÎLE est là ! Qui ça ?... ÎLOVIER bien sûr.

    C'est un petit coin de magie, une île. Sympa l'idée d'article et la réflexion phîlotsophique qui va avec; 

     

    15
    Mardi 30 Octobre à 19:22

    Il y a eu un moment où je rêvais d'une île déserte... je ne le fais plus.

    Mais je crois que nous avons tous besoin de ce rêve.

    Passe une douce soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :