• Défi 209 des croqueurs de mots

    Défi 209 des croqueurs de mots

    Défi 209

    Jeanne FADOSI, capitaine de cette quinzaine automnale, propose que nous écrivions un petit texte en prose quelques expressions (3 ou 4)

    incluant le mot œil ou le mot yeux.

    (*) 

    champ libre à celles et ceux qui n’aiment pas trop les contraintes et si vous souhaitez un ou des fils conducteurs,

    restons dans le domaine de la vision avec, la vue et la cécité, la lumière et l’obscurité (précisions de Domi)

    Défi 209 des croqueurs de mots

     

    Point de vue 

     

    A la dernière conférence de M. José KLIMT, dans la salle "Soleil Rouge", Cécile se rend, bon pied, bon œil avec son amie, sa colocatrice d'un appartement merveilleusement exposé face au coucher de soleil. Son amie Amélia suit des cours de kinésithérapeute et la philosophie lui semble ennuyeuse. Cependant Cécile est certaine que le philosophe genevois l'intéressera. La jeune femme aide Amélia à s'installer, la salle est pleine. Un bouquet de fleurs est posé sur la table à côté de lui, un morceau de musique, doux et joyeux circule, fleuve invisible.

    Et le professeur commence son exposé sur la beauté. Il projette des diapositives de statues grecques, de tableaux médiévaux ou modernes, le baiser de Klimt (petit clin d’œil, il n'est pas du tout son descendant).

    Quand elle jette un oeil sur son amie, elle est contente, Amélia sourit, se concentre, tend ses oreilles et approuve souvent de la tête. 

    Plus d'une heure est passée et une voix prononce : "aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l'âme se répand comme une lumière sur la beauté du corps - Victor Hugo.

    "Maintenant, la deuxième partie de cette conférence est pour vous, chers auditrices et auditeurs. Posez vos questions, intervenez, et dans la mesure du possible, je vous répondrai." Comme souvent, un  moment de silence se pose avant qu'une personne ose la première question. Elle est simple et a le mérite d'encourager les autres à s'exprimer ou apporter des précisions. "Une dernière question ?". Un jeune homme se lève "Pour être sensible à la beauté, faut-il voir ?". Le  professeur répond un peu rapidement ... "Oui, bien sûr".

    ...

    Les amies se lèvent et suivent la foule animée. Amélia, avance, aidée de sa canne blanche, se tourne vers  son amie, philosophe en herbe, et lui confie "Pour moi la beauté, c'est quand je caresse mon chat !" et elle sourit, se remémorant ces moments de grâce. 

     

    pour Céline,


  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Octobre à 08:17

    Une belle histoire pour ce défi Andrée... bravo.

    Bises et bon début de semaine

    2
    Lundi 8 Octobre à 08:59

    J'aime énormément ton récit... je crois aussi qu'il n'est pas nécessaire de voir pour ressentir la beauté. Certains musée ont des espaces où l'on regarde avec les mains. :)

    Passe une douce journée.

    3
    Lundi 8 Octobre à 10:07
    Martine Martin

    J'aime beaucoup ton texte il prouve ce que je pense de la beauté qui est pour moi qu'une sensation du plaisir des sens... on dit aussi par exemple qu'une musique est belle et donc cela prouve aussi que la beauté est très subjective et ce qui et beau pour quelqu'un ne l'est pas forcément pour les autres pour les autres qui peuvent trouver cela laid. Bisous

    4
    Lundi 8 Octobre à 15:44
    daniel

    Superbe Andrée. Je ne m'attendais pas à une telle fin. Quelle chance nous avons de voir !!

    5
    Lundi 8 Octobre à 17:18

    Minou attends c'est juste pour un selfie  ❤❤❤

    classe tout simplement...

    très bonne soirée...

    super beau temps en Alsace !!!!!!!!!!

    6
    Lundi 8 Octobre à 20:41

    c'est une magnifique histoire que tu nous racontes là, il est tant de beautés qui se perçoivent sans se laisser voir !

    amitié .

    7
    Lundi 8 Octobre à 21:18

    Une jolie histoire et un défi bien mené, super Andrée. 
    Bises et bonne soirée

    8
    Lundi 8 Octobre à 21:42

    Bonsoir Andrée. Tu nous contes une belle histoire pour les croqueurs de mots. Bonne soirée et bisous

    9
    Lundi 8 Octobre à 23:18

    Je ne m'attendais pas à cette fin...  la cécité ne rend pas forcément triste et maussade dans son coin...  en plus elle a de l'humour la jeune dame... merci Andrée, bises

    10
    Mardi 9 Octobre à 18:14

    Une magnifique histoire , bravo .

    La beauté en effet peut se percevoir de manière bien différente , tous les sens peuvent y contribuer .

    Bonne semaine 

    Bises 

    11
    eglantine lilas
    Mercredi 10 Octobre à 09:45
    eglantine lilas

    un joli texte ...et une bonne leçon pour qui ne sait voir qu'avec ses yeux tongue

    12
    Mercredi 10 Octobre à 15:06
    Josette

    belle chute  !

    13
    Mercredi 10 Octobre à 19:08

    Très émouvant et si juste ! une belle histoire avec une belle leçon de vie... Bien sur qu'on peut "voir" la Beauté avec son coeur, la humer de toutes les pores de son corps et surtout la toucher... et l'imaginer par l'écoute attentive de l'autre.... 

    J'aime bcp !

    Bisous

    14
    Vendredi 12 Octobre à 17:06
    colettedc

    C'est vraiment super, Andrée ! J'♥ et apprécie beaucoup cette histoire !

    C'est tout plein de vérité !!!

    Bonne fin d'après-midi et belle soirée !

    Bises♥

    15
    Lundi 15 Octobre à 21:10

    Une belle histoire avec une fin inattendue . On peut voir la beauté avec le coeur . Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :