• défi 152 des croqueurs de mots : l'insolite défi

    Le défi 152 des Croqueurs de mots aura pour thème l’insolite

    - Le lundi 19 octobre

    - Les Jeudi en poésie 15 et 22 octobre

    Écrire des textes en vers ou en prose sur une ou plusieurs des photos ci-dessous

    défi 152 des croqueurs de mots : l'insolite défi

     

     

     

    L’homme …

    L’homme nu (entièrement car vous ne le voyez pas grâce à la pudeur du pont … qui lui a rougeoyé … tel l’oiseau aimé des humbles et des charmants, le rouge gorge).

    L’homme nu marchait dans la simplicité d’un monde couleurs primaires qui n’était pas la terre (dénommée la boule bleue par les autremondiens).

    L’homme …

    Cinquante ans ou cinq cents ans, avait souhaité, demandé, supplié d’aller sur Terre pour peindre, avec ses pinceaux et toutes les couleurs … Il lui avait été répondu que les humains ne voyaient pas toutes les couleurs, les libellules étant bien plus fortes que la piétaille terrienne.

    Poète ou jardinier, ou les deux, il souhaitait jouer avec les verts du printemps, le doux, celui d’une feuille de deux jours, le léger, le sentimental, le fort, le résolu et l’automnal.  Son corps en vibrait profondément. Comme si  le Grand Bienfaiteur s’était trompé en le faisant naître sur une terre où les couleurs claquaient : rouge, jaune, bleu … blanc et noir. Sans demi-mesure. Sans halo. Juste un peu d’ombre acceptée…  juste …

    L’homme nu …

    L’homme déterminé …

    Avait enlevé, pièce après pièce, ses vêtements pourpoint rouge, ailes bleues et cuissardes noires. Pliés, rangés, déposés dans sa chambre jaune. Bien au-dessus de lui, l’aérodyne avec ses instruments de mesure précis cherchait le trou, le vide, la spirale. Car voilà, il existait tous les quatre cycles mondiens, une ouverture pour rejoindre la Terre.

     

    L’homme nu se préparait consciencieusement, passionnément à vivre tous les verts …………. Comment serait il perçu là-bas ? Comment son imaginaire rejoindrait la réalité terrienne ? Comment peindrait-il lui le jardinier des cœurs rouges, des asphodèles bleus, des lupins jaunes ?

     

    L’homme nu se préparait au grand saut … et il était heureux.


  • Commentaires

    1
    Martine
    Lundi 19 Octobre 2015 à 09:31

    Quel joli conte! Tu as une belle imagination . J'aime te suivre sur ces chemins là. Ces chemins de couleurs qui me font rêver...

    Merci et bonne semaine à toi Andréesmile

    Bisous

    Martine

    ps: j'ai envoyé ma participation sur les pierres. j'spère qu'elle t'arrivera sans problème

    2
    Lundi 19 Octobre 2015 à 09:53

    Merci beaucoup de ta participation à ce défi. Merci surtout à avoir traité cette photo, tu es la première que je lis à l'avoir traité. Je la traiterai en vers et en prose aussi mais pour le prochain jeudi en poésie des Croqueurs. J'aime ton texte on se croirait dans un rêve poétique et coloré sur un chemin celui de la vie et c'est là que ton texte rejoint le mien très différent à paraître. Encore Merci. Belle semaine

    3
    Lundi 19 Octobre 2015 à 09:56

    Merci pour le partage de cette belle histoire Andrée.
    Un joli défi que tu as relevé avec brio.
    Bise et bonne journée

    4
    Lundi 19 Octobre 2015 à 11:01

    Faire le grand saut...

    C'est une belle histoire, plus qu'une histoire je crois.

    Merci, Andrée. Passe une douce journée.

    5
    Lundi 19 Octobre 2015 à 18:18

    Bonsoir,

    Bravo, c'est une très jolie histoire, tu pourrais écrire un livre !

    Bonne semaine, bisous.

    6
    Lundi 19 Octobre 2015 à 19:00

    Très original mais malheureusement il risque d'être déçu.

    7
    Lundi 19 Octobre 2015 à 19:14

    C'est originale

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 19 Octobre 2015 à 22:15

    coucou Durgalola

    C'est une merveilleuse et sympathique histoire très... vibrante de couleurs... Imagination fertile qui nous emmène au pays de la simplicité et de l'humilité ! Cet homme nu me plait bien dans sa candeur... mais comme Enriqueta, je crains pour lui une grosse surprise !

    Se dépouiller pour le Grand Saut ! Voilà une jolie image ! Partir nu pour l'Ailleurs, vers le vert "Renouveau",  sans regret aucun... et il était "heureux" ! c'est bien trouvé ...

    J'espère finir mes jours ainsi !

    Bises

    9
    Lundi 19 Octobre 2015 à 22:20

    Bonsoir Durgalola, c'est vrai qu'il manque de vert...  je lui fait confiance, il saura ! Amicalement, jill

    10
    Mardi 20 Octobre 2015 à 09:44

    Bravo pour cette méditation sur une image qui semble t'avoir inspirée... par son côté cru et violent, elle incite en effet au saut vers une recréation, plus humaine.

    11
    Mardi 20 Octobre 2015 à 17:40

    J'admire ton imagination autour de cette photo. J'espère que son "saut" se passera bien !

    Gros bisous

    Annick

    12
    Mardi 20 Octobre 2015 à 18:29

    Se dépouiller... pour partir  ailleurs  ! a méditer !

    13
    Mardi 20 Octobre 2015 à 20:34

    une photo qui t'a suggéré un texte bien riche et à portée philosophique!

    14
    Mardi 20 Octobre 2015 à 23:35

    Que d'imagination je suis bluffée !!!

    C'est grâce à toi que je découvre seulement que l'image ne représente pas un toit mais un pont, c'est cette couleur rouge dominante qui m'a détourné l'esprit. Tu joues très bien de cette notion de couleur.

    Bravo, vraiment bravo.

    Bisous.

    Domi.

    15
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 21:10

    Souhaitons-lui que le vert dont il rêve reste la couleur de l'espoir et qu'il découvre notre terre avec un sourire coloré !

    16
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 21:31
    colettedc

    Quelle imagination, Andrée ! Superbe texte ! Bravo et bonne fin de ce jour ! Amitiés♥

    17
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 19:56

    quelle belle histoire t'a inspiré cette image intrigante

    belle fin de semaine

    18
    Marie de Cabardouche
    Mardi 27 Octobre 2015 à 18:46

    Cet Homme qui a fait se teinter le pont couleur hémérocalle est un être plein de Sagesse... Merci pour cet agréable moment de lecture.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :