• défi 151 des croqueurs de mots : sept péchés capitaux

    Ohé, Ohé Matelots, Matelots navigueront sur les flots des péchés capitaux pour ce défi N° 151 

    des croqueurs de mots :

    Lundi : 5 octobre 2015

    Écrire avec pour thème un, plusieurs ou ces 7 péchés capitaux


     

    Péché capital : la luxure

    Je ne l’ai jamais confié à personne. Un soir de juin, derrière les volets entr’ouverts de ma chambre, un soir de juin tiède et doux, un diablotin noir, encre, est apparu, furtivement, tendrement, coquinement, me saluant d’un geste amical. J’avais 8 ans ou presque. Et nous sommes devenus amis.

    S’il ne se présentait pas souvent, ni régulièrement, il était quand même présent. Je me souviens du jour où papa revint avec une mignonne statuette d’un de ses voyages en Russie, la réplique de mon ami, un rien exagéré, une grande queue s’enroulant semblable au lierre et des pieds crochus (pieds de crocodile ou de lézard ?). Alors que lui, était à peine différent de moi, noir bien sûr, et surtout plus drôle et amusant.

    Et il y eut cette nuit où il souhaita dormir avec les décors de Noël, pour tout vous dire avec les moutons de la crèche. Simplement, juste avant, il était venu avec un petit sac entouré d’un friselis doré. « C’est pour toi, m’avait-il dit. Chez mon père, le feu dévore tout, pas de fleur, pas de joli oiseau roucoulant, juste ceci pris dans le coffre émaillé. » Il était adorable mon ami ; en ouvrant le cadeau, une belle jeune femme s’en dégagea, habillée de rouge vénitien, aux lourdes tresses dorées, à la poitrine généreuse.

    « Je suis Agrippine, souveraine de la luxure, prodigue et voluptueuse. Les hommes seront à toi, ils ne rêveront que de tes caresses ou de tes coups de fouet. Ils boiront à ton corps comme à une source vive qui  jamais ne les désaltèrera complètement.  Ils se battront entre eux, ils se disputeront ton lit, et chaque minute sera jouissance exacerbée. »

    Agrippine, belle et belle, sérieuse, son corps sentant l’ambre. Je regardais mon ami, un peu dépitée… lui aussi. Qu’allais-je faire de ce cadeau ? Je réfléchissais car je ne voulais pas exprimer mon désappointement sans le peiner.

    Bref, j’étais dubitative quand derrière la majestueuse femme, se révéla une jeune demoiselle à peine plus âgée que moi, à la peau sombre comme l’aimée dans le cantique des cantiques, cheveux frisottés, robe soie piquetée de pâquerettes.

    « Voici ma sœur, Agapè, l’amour, disait Agrippine. Tout ce qui est de trop, elle l’enlève, le cisaille, le jette aux orties. Alors volettent les baisers légers, les échanges papillons, la joie des rencontres, je suis, tu es, nous sommes. Proches, aimants, tous et tout ensemble,  ballet  d’amour. »

    Ma décision fut prise, Agapè,  l’amour, je choisis comme compagne et à Agrippine, je demandai sa poitrine généreuse. Elle m’avait présentée sa sœur et je souhaitais la remercier.

    C’est ainsi que diablotin dort entouré de ses moutons et moi suis accompagnée de l’amie Agapè.

    J’oubliais de vous raconter l’histoire du diablotin. Il est le fils du diable et d’une madame  ange au doux sourire, comme l’on voit à la cathédrale de Reims, aimée de Dieu.  Elle supplia même pour obtenir que l’enfant accompagne le père dans les ténèbres. Peut-être que …


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Octobre 2015 à 09:50

    Un beau texte bien écrit que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. J'ai beaucoup aimé que la luxure t'ait donné l'amour en cadeau. C'est il me semble rarement le contraire mais tout dépend ce que l'on met derrière le mot amour.... et puis ton petit diablotin qui est plutôt un ange gardien. Merci beaucoup

    2
    Lundi 5 Octobre 2015 à 17:49

    Un bien joli texte !

    Je passe te souhaiter un bon anniversaire et une belle journée .

    3
    Lundi 5 Octobre 2015 à 19:05

    le programme...........

    ne vais rajouter Mots  !!!!!!!

    4
    Lundi 5 Octobre 2015 à 22:50

    Quel talent de conteuse, chère Durgalola !

    Je me suis prise à ton histoire, captivée ! c'est beau !

    Avoir comme cadeau l'Amour - Charité - Agapè étant le mot employé dans la Bible pour désigner l'Amour de Dieu envers les humains ... c'est qq chose non ?

    Bon, ce ne semble pas tout à fait ce que tu décris, qui ressemble plus à celui prôné dans les années 68 ??? me trompé-je ?

    J'aime bcp l'image du diablotin qui dort dans la crèche, entouré des blancs moutons !!! Mais Jésus est venu pour les malades et les exclus, tous les paumés et les pécheurs.... dit le NT... alors cette image est plausible !

    Peut être que ???? je suis suspendue ! quoi ??? Bébé mi ange, mi démon veut il transformer le Mal ? le peut il seulement ??? J'en doute !

    Pauvre diablotin bien sympa aux prises avec l'enfer !

    Bisous un peu sceptiques, chère Durgalola

    5
    Mardi 6 Octobre 2015 à 00:04

    Voici la luxure comme je n'aurais pu l'imaginer... merci Durgalola.... jill

    6
    Mardi 6 Octobre 2015 à 03:09
    colettedc

    Comme c'est bien décrit et présenté que cela ! Bon mardi ! Amitiés♥

    7
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 01:05

    Qui sait ?

    En tout cas, ton conte me ravit.

    Merci, Andrée. Il faudra que je me replonge dans la mythologie.

    8
    Marie de Cabardouche
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 20:06

    Lecture passionnante pleine de symboles, merci Durgalola.

    Je vais vous faire une confidence: je suis amoureuse de l'Ange au sourire Rémois (que celà reste entre nous !)

    9
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 13:19
    DDD59

    Entre ange et démon ce n'est pas toujours simple de faire un choix, tu sembles avoir trouvé le juste milieu.

    Bravo et merci pour ce partage rempli de pudeur.

    Bisous.

    Domi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :