• ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal MANOUKIAN

    Brusquement, lui revient une histoire qu'Araxie, l'arrière grand-mère arménienne de Charlotte, leur avait confiée un soir.

    Quand le Near Est Relief, l'association humanitaire américaine, décida de racheter les orphelins arméniens aux familles de leurs maîtres, ils les alignèrent le long de la voie ferrée en attendant le train pour l'orphelinat d'Alep.

    Ils étaient des centaines de survivants à patienter ainsi, une goutte d'eau, tellement il y avait eu de morts.

    Tout près d'Araxie, un enfant turc d'à peine deux ans jouait dans la poussière, assis par terre loin de sa mère. Quand le train est arrivé, l'arrière grand mère de Charlotte l'avait pris par la main et l'avait fait monter avec elle.

    "J'aurais pu le tuer, me venger de mes souffrances, leur avait-elle expliqué, mais je me suis dit que ça ferait toujours un Arménien de plus et un Turc de moins. ils nous en avaient tellement enlevé."

    Pascal MANOUKIAN

    Ce que tient ta main droite t'appartient


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Octobre à 15:04

    j'ai adoré ce livre !

    il semble qu'à toi aussi 

    amitié .

    2
    Dimanche 14 Octobre à 16:36

    Je n'ai pas lu cet ouvrage, et j'avoue que cet extrait ne m'a pas forcément beaucoup parlé et même loin de là. Je n'aime pas cette guerre des peuples et ces mots qui horrifient mes yeux.
    Pour autant, ne souhaitant pas m'arrêter à cette première impression je suis allée faire des recherches sur cet ouvrage.
    J'en suis ressortie avec une toute autre vision et l'envie de le découvrir, comme quoi parfois un simple extrait n'est pas forcément le reflet de l'oeuvre.
    Bises et bonne soirée Andrée

    3
    Dimanche 14 Octobre à 18:03

    je ne connais pas ce livre  mais cet extrait me choque : cette mère turque n'est pas responsable de la guerre et on lui enlève son enfant, comment a-t-elle réagi?

    4
    Dimanche 14 Octobre à 18:38
    colettedc

    Ne connaissant pas le livre, oui, cet enfant enlevé à sa mère, ouf !!! mais ...

    Bonne soirée de ce dimanche Andrée !

    Bises♥

    5
    Lundi 15 Octobre à 09:56

    Même si je comprends sa souffrance, par cet acte elle devient comme eux... Dur extrait qui fait réfléchir.

    Bisous et belle semaine Durgalola !

    6
    Lundi 15 Octobre à 15:24
    daniel

    A travers ces mots, ces souffrances, on ressent un grand drame !!

    7
    Lundi 15 Octobre à 20:17

    C'est quand même un peu une vengeance, sur un tout petit, innocent, d'enlever ce petit garçon à son pays et sa famille... Bisous et bonne soirée Andrée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :