• Dans le bois, le geai

    déchiquette une branche.

    Le ciel s'étire,

    Quelques traits laiteux.

    Un couple de mésanges

    échangent, longuement.

    La Nature étreint

    chacun. Irrépressible

    besoin d'être à l'air.

    Pour les animaux,

    quelques humains.

    Plutôt que rouler,

    prendre ses jumelles,

    ou s'agenouiller.

    Clochettes tendres.

     

    Agab 6/04/20  


    12 commentaires
  • Alors que le moineau

    piaille, nid à construire,

    je ressens l'énervement,

    la colère, le dégoût

    irradiant de l'humain :

    "Notre société s'enfonce,

    nucléaire, batteries,

    engrais, graines bridées".

    Alors que le moineau

    piaille, je dis merci

    à mon médecin 

    m'accueillant à sa porte.

    "Voici votre ordonnance !"

    Les cloches sonnent

    L'Angelus, la Vie.

    Piaillent les enfants d'à côté !

     

    Agab 6/04/20


    14 commentaires
  • L'étourneau dans son bec,

    porte les prémices de son nid.

    Le gel a décoré la pelouse

    Et vient l'ampleur

    des fleurs, des chants

    Et règne la promesse

    d'enfants, fruits à venir.

    Elle se calfeutre à l'intérieur

    Fragile, elle se protège.

    Lui travaille, logements 

    à trouver pour les faibles.

    Et lui s'est inscrit

    pour aider.

    Chatoiements du monde.

     

    Agab 02/04/20

     


    9 commentaires
  • Le moineau se fait 

    tout beau pour séduire

    la ragazza. Appels

    stridents dans l'azur.

    Les humains circulent

    en voiture surtout.

    Faire, tourner le moteur,

    les courses, même.

    - 2 policiers municipaux - 

    Dans le jardin proche

    des enfants crient.

    La vie côtoie le mal

    et lui clouera le bec.

    Tant aident les autres.

     

    Agab  31/03/20


    7 commentaires
  • Une voix docte rappelle

    "fièvre... restez chez vous !"

    Près de 300 morts samedi,

    Le changement d'heure,

    Le ciel nuageux, le froid,

    Et ce mars s'achève.

    La radio ronronne

    coronavirus et 

    la ville s'habitue

    à sa léthargie.

    - Redoubler de vigilance -

    Le mal transparent

    déborde des hôpitaux.

     

    Agab 30/03/20


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique