• A l'orée de la forêt vierge (Albert Schweitzer)

    Ceux qui ont connu l'angoisse et la douleur physique sont unis, dans le monde entier, par un lien mystérieux. Chacun d'eux connaît les lois inexorables auxquelles l'homme peut être soumis et l'aspiration à la délivrance des douleurs. Que celui qui a été libéré de la souffrance  ne pense point qu'il est de nouveau libre et qu'il peut rentrer dans la vie ordinaire comme si rien ne s'était passé.

    Il a fait connaissance avec la souffrance et l'angoisse, il doit maintenant aller au-devant de la souffrance et de l'angoisse et contribuer, dans la mesure où la puissance humaine peut agir, au salut d'autrui, comme il a été lui-même sauvé.

    Quiconque a été sauvé d'une grave maladie par un traitement médical, doit contribuer à procurer le secours dont il a bénéficié à ceux auxquels il fait encore défaut. Quiconque a été préservé de la mort ou des tortures de la souffrance par une opération chirurgicale, doit offrir son aide à ceux qui vivent sous l'empire de la mort et de la douleur afin que le bienfaisant anesthésique et le bistouri secourable puissent y commencer leur oeuvre.

    Que toute mère qui, grâce au secours du médecin, possède encore son enfant au lieu de l'avoir couché dans la tombe, pense à la pauvre mère qui n'a pas pu, comme elle, être épargnée, parce qu'elle n'avait point de médecin.

    Que ceux qui ont entouré un des leurs dans l'agonie qui aurait été atroce sans le secours du médecin contribuent à procurer là-bas à des mourants le même apaisement.

    Telle est la confrérie de ceux qui ont été marqués du sceau de la souffrance. 

     

    Albert SCHWEITZER

    A l'orée de la forêt vierge


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Octobre 2019 à 15:12

    à 100% en complète symbiose avec ce constat ! et même si la souffrance nous a "encore" épargné, nous nous devons d'aider tous ceux qu'"elle" à touché, touche et touchera  ...

    amitié .

    2
    Samedi 26 Octobre 2019 à 16:35
    renée

    Cela devrait être comme cela toujours....j'adhère totalement. Bisous

    3
    Samedi 26 Octobre 2019 à 22:30

    Chacun fait comme il le sent et selon ses possibilités. Il n'y a aucun "devoir" à édicter.

    4
    Dimanche 27 Octobre 2019 à 00:32
    colettedc

    Merci du bon partage, Andrée ! Bises♥

    5
    Dimanche 27 Octobre 2019 à 19:28

    Je partage complètement ces propos. Nous devons faire profiter aux autres des bienfaits qui nous ont été prodigués. Bonne soirée et bisous

    6
    Mardi 29 Octobre 2019 à 16:22

    La nourrice de ma fille (entre 1977 et 1980) était infirmière et avait travaillé avec Albert Schweitzer. J'ai un livre de lui à la cave, je le lirai un de ces jours.

    7
    Vendredi 1er Novembre 2019 à 15:55

    Mais qui n'a pas connu l'angoisse et la douleur physique ?
    Je crois que ce sont des choses qui ne sont inconnues pour personne.
    Re bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :