•  

    A L'ABORDAGE

    LE DEFI 128 confié à Mlle Jeanne 

    Par magie.. ou en réalité.. vous avez... connu..   aimé..
    .Vous avez été le partenaire... le modèle..
    Vécu dans l'univers d'un homme (ou d'une femme)  connu 

    du siècle dernier.. ou de celui d'avant..

    Il  ou elle était...
    poète...philosophe.... écrivain..cinéaste.. acteur
    .peintre..politicien..ou...

      Vous, vous étiez sa muse, sa femme, son ami, son médecin.. son mécène...
    Nous serions  curieux de connaître

    les sentiments

    qui vous unissaient
    Amitié.. amour.. jalousie.....
    ou rancoeur ?


     Description de cette image, également commentée ci-après

    Dans le couloir du temps, une porte avec un nom étiqueté, "Alexandra David Neel", je frappais un coup, deux coups. La porte s'ouvrit. J'étais Aphur Yongden, son fils adoptif :

    Alexandra, ma mère, s'empressa de me dire : "pas de rendez-vous, pas d'histoire. Après 101 ans de vie humaine, je suis désormais papillon lune comme toi. Je n'ai aucune envie de reprendre des cours anciens ..." et vlan, elle ferma .... 

     

    La deuxième, affichait, en caractères imposants : "Sarah Bernard - Comédie Française". 

    Un coup, deux, puis trois comme au théâtre ... et c'est celle d'à côté qui s'entrebailla, une charmante tête souriante, chaleureuse, joyeuse apparut.

     

    "Sarah, aujourd'hui, médite dans son cercueil, le silence calme son âme."

    "Je voudrais bien te recevoir, me confia-t-elle. Tu serais ma soeur, Marie, celle dont le voile volait au vent quand nous courions le long de la rivière ........... seulement, un bouquet de roses à cueillir pour tous ceux rentrant dans la maison de Jésus aujourd'hui.

    Va légèrement plus loin, à trois pas sur la droite, m'indiqua Thérèse de Lisieux.

    Petite âme, me dit-elle, voici une rose du jardin."

     

    Carl-Jung.gif

    Un, deux, trois et devant moi une nouvelle étiquette "Carl-Gustave JUNG"

    Timidité, voici l'homme que je nommais grand-père dans mon coeur.

    Ma main s'avançait pour frapper ... lorsqu'un homme aux yeux pétillants, souriant largement m’ouvrit les bras :

    "Viens, fille de la Lune ! ". Je ne pensais plus à rien, juste à ces retrouvailles. Ma mère avait été l'une de ses patientes à la clinique  psychiatrique. Après avoir été violée et abusée durant son adolescence, elle devint solitaire. Devenant étrange et entendant des voix, elle fut internée un an et demie. Après de nombreuses semaines, Carl Gustave JUNG réussit à la faire parler. Elle lui raconta qu'elle habitait la Lune où un vampire enlevait les femmes. Elle décida de l'anéantir et prit un couteau pour le tuer. Lorsqu'elle le rencontra, il ouvrit ses ailes et elle vit qu'il était un homme d'une beauté supra-terrestre. Il referma ses ailes sur elle et l'emporta dans son vol.

    Par la suite, ma mère put parler à nouveau et après quelques péripéties, elle fut apaisée, se maria, eut des enfants, survécut à deux guerres mondiales sans avoir de rechutes.

    "J'ai toujours traité chaque malade individuellement ... car la solution est toujours personnelle." 

    "Je suis venue avec mon rêve, lui racontais-je, je dormais, une grande fête avait lieu, des bruits et des vols d'avions nombreux se déroulaient juste devant la fenêtre, je me levais, rejoignais mon mari, des cadeaux étaient distri...."

    "Chut" un doigt malicieux sur ses lèvres ... "Assieds-toi, confortablement, voici quelques crayons, une feuille de papier, et dessine un mandala, recherche ton unité."

     

     


     

     

    Alexandra David Neel (1868-1969)

    fut la première femme d'origine européenne à séjourner à Lassa.

    orientaliste, tibétologue, chanteuse d'opéra, journaliste, écrivaine, bouddhiste.

    Aphur Yongden  (1899-1955) fut adopté en 1929 par Alexandra Mac Neel.

    Sarah Bernhard (1844-1923)

    grande actrice française appelée par Victor Hugo "La Voix d'Or"

    Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)

    entrée au Carmel, à l'âge de 15 ans, elle meurt à 24 ans de tuberculose. Elle est nommée "docteur de l'église" en 1997 par Jean Paul II. Elle propose de rechercher la sainteté dans les actes quotidiens en les accomplissant au nom de Dieu.

    Carl-Gustave JUNG (1875-1961)

    médecin, psychiatre, psychologue, essayiste, pionnier de la psychologie des profondeurs. On lui doit les concepts d'archétype, d'inconscient collectif et de synchronicité.

    (voir Wikipedia pour plus d'informations - photos de Wikipedia sauf celle de CG JUNG)

     le cas cité est mentionné dans "Ma vie" de C.G. JUNG 


  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Juillet 2014 à 09:19

    J'aime beaucoup la façon dont tu as traité le sujet... Aller de porte en porte, n'est-ce pas ce que nous faisons tous pour nous retrouver ?

    Merci pour ce bel écrit Andrée.

    Bisous et douce journée.

    2
    Lundi 28 Juillet 2014 à 10:04

    Bon jour Andrée,
    Voici trois magnifiques hommages a des personnages qui le méritent bien chacun dans leur style.
    De belles personnalités.
    Superbe article.
    Bisous et bonne journée

    3
    Lundi 28 Juillet 2014 à 11:04
    M'amzelle Jeanne

    Chère Andrée.. J'aime beaucoup tous les sentiments que tu as si bien décrits !
    Les portes de la connaissance s'ouvrent selon notre degré d'évolution et puis.. ...allons faire un mandala pour continuer à méditer !
    Tu as fait un article très intéressant..
    Un grand merci à toi pour ta participation !

    Bizzzouxx

    4
    Lundi 28 Juillet 2014 à 11:08

    J'ai aimé la façon de raconter les rencontres de ton rêve !

    J'ai le livre d'Alexandra Mac Neel... quelle femme !!!!

    Bonne semaine

    5
    Lundi 28 Juillet 2014 à 11:32

    Je découvre Alexandra Mac Neel, elle est assurément une femme intéressante qui a bien vécu sa vie. C'est une belle idée d'ouvrir les portes pour voyager dans le temps et y faire des rencontres inoubliables. Et la lune si poétique...

    Cordialement

    6
    Lundi 28 Juillet 2014 à 13:55

    Bonjour Durgalola, une originale et superbe réponse au défi, j'ai beaucoup aimé la succession de portes et la série de femmes extraordinaires rencontrées et surtout Jung, que j'ai toujours préféré à Freud en faisant connaissance avec le monde de la psychanalyse. Riches rencontres grâce à vous, merci beaucoup. Bien amicalement.

    7
    Lundi 28 Juillet 2014 à 14:13
    Josette

    Quel superbe défi... d'Alexandra à Jung je ne croise que des personnes dont on rêve la rencontre


    il y a encore quelques portes que tu nous ouvriras un jour

    8
    Lundi 28 Juillet 2014 à 19:46

    Bonsoir,


    Tu as réalisé un beau défi, avec de grands personnages. J'aime beaucoup Jung.


    Les femmes ne sont pas mal non plus !


    Belle participation, merci.


    Bonne soirée, bisous.

    9
    Lundi 28 Juillet 2014 à 19:53
    francinea

    bonsoir, tu as relevé le défi avec brio, bonne soirée bisous

    10
    Mardi 29 Juillet 2014 à 07:01

    De ce très beau défi relevé je crois que j'aurai tout comme toi adoré rencontrer Alexandra, Thérèse, et évidemment Jung... !!!! Mais tant d'autres encore.. St Exupéry m'aurait parlé des sables survolés... et un vieux chef indien chamane m'aurait enseigné quelques rudiments de sagesses :-) bises Andrée

    11
    Mardi 29 Juillet 2014 à 11:02

    Défi très original et intéressant et j'aime bien la façon dont tu l'abordes..Moi aussi j'ai beaucoup d'admiration pour les personnes à qui tu adresses un hommage

    12
    Mardi 29 Juillet 2014 à 14:17

    Une jolie "famille", même si je connais un peu moins la jolie Sarah... Que de belles personnalités, je suis en joie lorsqu'on parle d'Alexandra David Neel, es-tu déjà allée à Digne, dans sa dernière maison ? ! Bises.  brigitte

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :